Poudlard dans des temps obscurs
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 III. 05 - Bonne nuit les petits

Aller en bas 
AuteurMessage
Abbygaëlle Winchester
ஐ élève à Serpentard
avatar

❆ Avatar : Kaya Scodelario
❆ Crédits : SWEET DISASTER
❆ Messages : 252
❆ Dispo au rp ? : ON :D
Puissance : 269

Derrière la cape
Niveau Magique:
7/50  (7/50)
❆ Relations:

MessageSujet: III. 05 - Bonne nuit les petits   Mar 18 Aoû - 23:59

La jeune femme raccrocha. Elle venait d'avoir Aiden au téléphone. Ils avaient pris la mauvaise habitude d'aller boire un verre quand l'envie s'en faisait sentir. Du coup, ils se voyaient plus souvent qu'avant... Ce n'était pas pour déplaire à la jeune femme, mais elle ne voulait pas aller plus loin... Du coup, elle se contentait d'un verre et ainsi ils pouvaient échanger quelques informations. Quoiqu'il en soit, ils s'étaient donc donné rendez-vous dans deux jours dans un bar pour festoyer.

Mais pour l'instant, la jeune femme avait d'autre chose à gérer. Elle était encore une fois dans les hangars du port. Une arme bien spécial à la main. A ce quelle avait compris, il y avait eu plusieurs enlèvement dans un quartier... C'était d'ailleurs à cette occasion qu'elle avait retrouvé le véhicule de Isaac. C'était étrange d'ailleurs de voir un homme qui avait réussit à survivre à la possession d'un démon. Quoiqu'il en soit, elle avait bien compris qu'il s'agissait d'un djinn et s'était donc armé en conséquence. Un couteau trempé dans du sang de brebis, charmant.

Elle n'entendait que le bruit de ses talons et le clapotis de l'eau sur le sol froid. Tenant fermement son couteau, elle s'avançait prudemment. Soudain, un bruit suspect se fit entendre derrière elle. Elle se retourna brusquement. Mais rien n'était visible. Bizarre. Elle continua sa route, elle se sentait observée et n'aimait pas vraiment ça. C'est à ce moment là qu'elle sentit une nouvelle présence derrière elle, sauf que cette fois ce n'était pas pour rien. Elle se débattit, malheureusement le djinn envoya dans les roses le couteau qu'elle venait de tenter de planter dans son buste. Elle était à présent désarmée. Elle tenta un coup de poing dans la figure, mais il esquiva et la saisit au cou violemment, la poussant qu'on un mur froid et humide. Il effleura sa joue et ce fut finit.

Si seulement nous n'avions jamais été attaqué par cette bande de skinwalkers.


[…]


Emmy se réveilla en sursaut, sur le qui vive. Elle chercha son arme, mais rien n'y faisait elle le trouvait pas. Elle était... en pyjama ?! Dans une chambre. Elle observa les alentours et remarqua quelqu'un à côté d'elle, dans son lit ?! C'était quoi ce délire, où était le Djinn ?  Elle se releva et sortit de ce qui ressemblait à une chambre. Elle était dans une maison qui semblait des plus banales. Elle s'avança dans le séjour et remarqua plusieurs photos. Mais une en particulier attira son attention. Elle était dessus, un immense sourire au visage, avec une petite fille dans les bras tandis qu'un homme la serrait par la taille. Ils avaient l'air heureux.

« Maman? » fit une petite voix dans son dos. Emmy se retourna brusquement, voyant ainsi la petite fille qui était sur la photo. Elle écarquilla les yeux devant la petite, cherchant une arme pour se défendre. « Maman... J'arrive pas à dormir. » ajouta l'enfant en venant entourer la taille d'Emmy. Cette dernière ne sut comment réagir. Elle se racla la gorge et posa simplement sa main sur la tête de la petite, comme pour la rassurer. Elle déglutit discrètement, tentant de se mettre dans la peau de son personnage.

« Va... Va te recoucher ma chérie.... » dit-elle d'une voix flemmarde. C'est alors qu'un homme apparut dans l'embrasure de la porte et s'avança vers eux. Il embrassa Emmy sur le front, toujours choquée elle n'osait pas bouger et prit la petite fille dans ses bras lui murmurant qu'il allait veiller sur elle pour qu'elle se rendorme. La jeune femme resta plantée au milieu du salon quelques secondes. C'est alors que son regard se fixa sur une autre photographie, celle-ci accrochait au mur.... C'était elle. En mariée, accompagné de son père et sa mère vieillie... D'une main tremblante elle saisit le téléphone qui traînait. Elle composa un numéro qu'elle connaissait par cœur, malgré les années.

« Allo ? » Cette voix. Emmy lâcha le téléphone. Choquée. Elle prit alors les clés de voiture. Étrangement, elle ressemblait à les siennes et fit route vers sa maison. Elle se demandait bien où elle était et son gps put la renseigner. Direction la maison. Elle démarra en trompe et en une petite demi-heure, elle était devant la maison, sa maison. Celle qui avait vu le massacre de sa famille. Elle sonna, le cœur battant et ce qu'elle vit derrière la porte fut incroyable.

« Ma... Maman ? » murmura-t-elle avant de se jeter sur elle et de la prendre dans ses bras, les yeux commençant  à se remplir d'eau.
« Qu'est ce qu'il se passe ? » demanda une voix masculine derrière elle. Et la encore son cœur rata un battement. Elle se jeta aussi à son coup. Son père... Sa mère... Ils étaient tous les deux vivants.
« Vous êtes vivants... Ce n'est pas possible... » ajouta-t-elle serrant ses deux parents dans ses bras, ses yeux humides de bonheur.
« Ma chérie ? Qu'est ce qu'il se passe ? Tu t'es disputé avec Oliver ? »

Oliver ? Qui était Oliver ? Aucune idée. Emmy se contenta de secouer la tête et elle se laissa bercer. Les baisers de sa mère étaient aussi doux que dans son souvenir. Sa maman lui proposa de passer la nuit dans sa chambre ce que la jeune femme accepta bien volonté. Elle remarqua alors que sa chambre était remplie de vieilles photos de son enfance. Enfance qu'elle n'avait jamais pu avoir à cause du surnaturel. D'ailleurs, Emmy posa quelques questions à sa mère, mais rien ne semblait s'être passé comme dans ses souvenirs. Etait-il possible que son souhait se soit réalisé ?

La nuit passa et lorsqu'elle se réveilla Emmy se demanda si il n'avait pas tout rêver. Mais son environnement lui rappela la réalité. Elle était de retour à la maison. Descendant les escaliers avec prudence, Emmy se laissa guider par l'odeur agréable de pancake. Ce fut le sourire de sa mère qui l'accueilli, suivi par celui de son père. La jeune femme s'assit en silence, répondant à leur sourire. Son père les laissèrent, embrassant au passage le front de sa fille. C'est alors que sa mère prit la parole.

« Oliver a appelé. Il était inquiet, apparemment tu es partie de la maison sans rien leur dire. Tu ne t'es pas disputé avec lui ma chérie j'espère ? »
« Non, non... C'est fou que vous ayez garder cette maison pendant autant d'années. » ajouta Emmy perdue dans ses pensées, sous l’œil inquiet de sa mère.
« N'oublie pas que tu dois aller chercher Laurel à l'école. »
« Qui ça ? »demanda-t-elle en croquant dans un pancake comme une enfant.
« Laurel. Ta fille. T'es sûre que tu vas bien Emmy, tu m'inquiètes ? »
« En réalité... il m'est arrivé quelque chose de bizarre... Je... »
« Il faut qu'on aille voir le médecin alors. Habille toi je t'emmène. » lui ordonna-t-elle.

Les deux femmes allèrent donc à l’hôpital. Malheureusement pour Emmy, elle avait également contacté Oliver, l'homme qui était censé être son mari. L'on pouvait dire qu'elle l'avait bien choisi, il était plutôt beau gosse et très attentionné... En tout cas, le verdict du médecin arriva. Apparemment, la jeune femme semblait souffrir d'amnésie post-traumatique. Elle avait reçu un coup à la tête ?

D'ailleurs... Qui était cette fille qu'elle voyait au loin. Elle semblait l'appeler à l'aide... Mais à chaque fois qu'elle lui posait des questions, elle disparaissait. En tout cas, Oliver ramena sa femme chez eux et Emmy fut accueilli par une tornade brune qui se jeta à son coup. Laurel.


« Maman doit se reposer un peu aujourd'hui Laurel d'accord ? » ajouta Oliver à sa fille. La petite acquiesça et alla jouer un peu plus loin, laissant les deux adultes face à face. Emmy avait toujours été distante avec cet homme qu'elle ne connaissait pas et cela semblait peiner le jeune homme. Il lui prit délicatement son visage entre ses mains chaudes.

« Ca va aller ma chérie d'accord, je vais m'occuper de toi. » Il prit alors délicatement sa main et l'embrassa tendrement. C'est à ce moment là qu'Emmy remarqua l'alliance qu'elle avait. Elle dégagea sa main et la retira de son doigt, observant l'inscription à l’intérieur. «  Emmy & Oliver. 8 juillet 1989. Forever Yours. ». Mais ce qui la choqua le plus fut autre chose.

« C'est... C'est de l'argent. »

Oliver acquiesça d'un signe de tête et remit lui même la bague à celle qu'il considérait comme sa femme. Bon sang... Emmy pouvait toucher de l'argent ?! Mais cela voulait dire que... Heureuse, elle se jeta au cou de cet homme qu'elle connaissait à peine et qui l'accueilli volontiers dans ses bras musclés. Il l'embrassa tendrement sur la tête, alors qu'elle relevait la tête pour croiser son regard. Ce regard lui disait quelque chose. Oliver en profita pour l'embrasser tendrement. Ce contact était tellement agréable.

Ils passèrent ensuite quelques heures en famille, Emmy faisant la connaissance de ceux qui sont censés être son mari et sa fille. C'est fantastique. La petite fut alors coucher et son mari vint se coller contre elle, l'embrassant tendrement dans le cou. La jeune femme se retourna alors, répondant à ses avances.


« Emmy.... Tu sais que je dois aller travailler... Tu es irrécupérable. »
« Travailler ? »
« Oui, je suis de garde ce soir au commissariat. D'ailleurs, tu ferais mieux de réviser ta partition. Je te rappelle que tu as un concert dans deux jours. »

Il l'embrassa et la laissa alors seule. Un concert ? Un concert de quoi ? Elle se souvint alors des photos... Le violon, elle avait réussi ! Elle s'installa tranquillement dans son fauteuil, le sourire aux lèvres. Elle avait presque oublié... Mais la présence fantomatique se faisait plus présente, comme si le temps comptait. C'est alors que la belle se décida d'appeler quelqu'un qu'elle connaissait bien. Aiden pourrait l'aider. Elle saisit le téléphone et composa le numéro.

« Le numéro que vous demandez n'est pas attribué. »

Étonnant. Elle tentant également le numéro de Tom. Sait-on jamais ? Mais apparemment, c'était la même affaire. La belle se décida alors de faire des recherches sur le net. Ce qu'elle y découvrit lui coupa le souffle. Aiden... Etait mort dans cet affrontement avec les vampires. Il n'avait pas pu survivre sans son intervention. Quant à Tom, c'était pareille... Il était mort encore plus tôt que prévu... La belle regarda alors plusieurs affaires dont elle s'était occupée.... Toutes étaient devenus un échec cuisant... Car elle n'avait pas été là.

Elle fit alors le regroupement petit à petit. Elle devait retrouver les Djinns. C'était pour eux qu'elle était venue là-bas. Elle prit alors sa petite Laurel et la déposa chez ses parents. Parent qui appelèrent tout de suite Oliver qui la retrouva chez elle en train de préparer son sac. Il refusa de la laisser y aller seule.. Et quelque chose dans son regard lui disait qu'il pouvait l'aider... Ils prirent donc la route et Oliver fut dégoûter de voir qu'Emmy avait prévu un couteau sali par du sang de brebis... Ils se retrouvèrent dans le hangar et la chasse pouvait de nouveau commencer. Ce qu'Emmy découvrit était incroyable. Le fantôme qu'elle voyait était en réalité la victime des djinns. Son mari lui demanda de fuir, d'appeler la police, que maintenant il la croyait. Mais c'était trop tard. Elle avait compris. Elle se retourna vers lui.


« Je... tout ceci... Ce n'est qu'un rêve... Ce n'est pas la réalité... »
« Non Emmy, c'est la réalité, ta réalité, ton souhait. Emmy, viens, rentrons. Laurel nous attend. »

Elle secoua la tête, sentant les larmes lui monter. Elle serrait également la garde de son couteau.

« C'est comme pour les contes pour enfants... Si on est sur le point de mourir, on se réveille...»
« Non Emmy, ne fais pas ça ! Je suis bien réel. Rentrons. S'il te plait, ne te tue pas. Je t'aime ma chérie alors arrête ça....  »
« Je suis presque sûre de moi... Je dois prendre le risque. » ajouta-t-elle en pointant le bout de son couteau vers son cœur qui battait la chamade.
« Non Emmy ! Pourquoi... Nous étions tellement bien... Tu étais tellement bien.. Pourquoi t'es-tu débattu... »
« Maman ? »

C'est à ce moment-là que Laurel apparut, la regardant avec des yeux de chiens battus... Sa mère était là aussi. Elle tentait de la rassurer, de lui dire que c'était tout ce qu'elle rêvait qui l'attendait... Emmy sentait les larmes lui montaient aux yeux.

« Vous n'êtes pas réelle... Aucun de vous n'est réel. Si je reste, je mourrais... »
« Quelle importance. Nous sommes tous ce que tu souhaitais Emmy... Viens. Rentrons à la maison... Restes avec nous... »
« S'il te plait maman... Reste avec moi... »
« Tu ne souffriras plus ma chérie. Tu auras une famille ici, une grande famille... Tu n'auras pas besoin de fuir toute ta vie... Tu seras en sécurité avec nous. Plus jamais tu ne souffriras.» ajouta Oliver. Il s'approcha d'elle et lui caressa tendrement la joue avant de l'embrasser.

C'était tout ce qu'elle avait rêvé... Ses parents vivants. Une famille aimante. Bon sang, elle avait une fille... Elle était heureuse... C'est alors qu'elle croisa le regard d'Oliver. Ce regard qui lui disait quelque chose... Elle se souvenait à présent où elle l'avait déjà vu. Aiden. Il était mort parce qu'elle n'avait pas été là... Tout comme Tom... Tout comme bon nombre d'innocents... Avait-elle le droit d'être si égoïste... Une larme coula le long de sa joue.


« Je suis désolée. J'ai déjà donné ma vie pour cette cause. »

Et elle planta sa lame dans son cœur.

_________________


« i was in the wrong place at the wrong moment. »
" Chose your last words,
This is the last time,
Cause you and I,
We were born to Die."
(c) Myuu.BANG!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
III. 05 - Bonne nuit les petits
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (n°15) Une bonne nuit de sommeil! On peut toujours espérer, non? [PV Beast]+ [Terminé]
» Bonsoir, Bonne nuit ...
» Bonne nuit tout le monde
» De L'amour ou Du Courage? { Braise de la Nuit & Amour Sourd }
» Un oiseau qui chante....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallen in the Darkness :: SUPERNATURAL :: La terre-
Sauter vers: