Poudlard dans des temps obscurs
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Même sans espoir, la lutte est encore un espoir. [PV: Abby] - Terminé.

Aller en bas 
AuteurMessage
Garett J. Viridian
ஐ élève à Serdaigle
avatar

❆ Avatar : Steven R. McQueen
❆ Crédits : Sunshine Kiwi
❆ Messages : 128
❆ Dispo au rp ? : Ouaip !
Puissance : 146

Derrière la cape
Niveau Magique:
7/50  (7/50)
❆ Relations:

MessageSujet: Même sans espoir, la lutte est encore un espoir. [PV: Abby] - Terminé.   Mer 7 Nov - 20:34

Le jeune serdaigle se tenait dans la rue, seul, et observait ses amis qui s'éloignaient. A vrai dire il allait bientôt les rejoindre, mais il avait dans l'intention d'acheter quelques bièraubeurres histoire de pouvoir passer la soirée avec quelque chose à siroter, alors que les deux autres devaient encore terminer du boulot qu'ils avaient en retard. C'était d'ailleurs étonnant que ce ne soit pas son cas ! Pour une fois... Enfin bref, il n'y avait en effet pas grand chose à faire le soir depuis que le couvre feu avait été installé, et avoir sous la main quelque chose à boire une fois qu'il serait devant la cheminée de leur salle commune ne serait pas de trop. Ah oui... C'est vrai qu'il aurait ausi pût s'occuper de ce devoir de divination qu'il avait à rendre pour la semaine prochaine ! Malheureusement il n'en avait pas le courage. Il détestait cette matière, la trouvant inutile au possible. Oh il le fairait, là n'était pas le problème ! Mais encore une fois il le fairait en retard, et le travail recommençerait à s'accumuler. Le moment de répit qu'il avait réussi à obtenir cette semaine allait être aussi rare que bref.

Les mains dans les poches de son jean, Garett rebroussa chemin et s'enfonça dans Pré au Lard. Il avait été idiot ! Il était passé devant Les trois Balais il y a à peine une vingtaine de minutes, mais il avait complètement oublié de s'y rendre après être allé chez Honeydukes, où il avait eu la bonne idée de renouveller son stock de friandises qui commençait sérieusement à s'épuiser. C'est en ayant cette pensée que le jeune homme fourra l'une de celles-ci dans sa bouche tout en continuant de marcher. Un chocogrenouille pour être plus précis. Bon sang heureusement que ses deux amis s'étaient cotisés pour les boissons qu'il avait encore à acheter, parce qu'il commençait franchement à être un peu limite au niveau de son argent. Un jour il faudrait vraiment qu'il apprenne à gèrer un minimum son argent...

Prenant le premier virage qui s'offrait à lui, Garett arriva enfin dans la rue où se trouvait sa destination. Evitant de justesse un passant qui avait presque faillit le percuter, le jeune homme s'arrêta quelques instants pour remonter la fermeture de la veste noire qu'il portait, afin d'échapper du mieux qu'il le pouvait au froid mordant qui commençait à se faire sentir à l'approche de l'hiver. Ses yeux se levèrent alors et se posèrent sur le ciel au dessus de lui. Le temps était maussade depuis déjà quelques jours, et la pluie ne tarderait sans doute pas à arriver. L'ambiance était déjà relativement morose chez la plupart des personnes résidents actuellement à Poudlard, et ce n'était sûrement ça qui allait arranger les choses. Laissant échapper un petit sourire sans joie, Viridian remit ses mains dans les poches pour continuer sa route. Aussi étonnant que cela puisse parraitre il n'avait pas prêter attention à son insigne, ou du moins en avait-il donner l'impression. Ce petit bout de métal vert accroché légèrement au dessus de son coeur occupait continuellement une partie de son esprit, plus ou moins grande selon les moments, mais... Depuis sa discussion avec Abby il avait cessé de se concentrer là dessus. Après tout à quoi cela aurait-il servi ? Il se sentait beaucoup mieux depuis qu'il avait arrêté d'en avoir honte, et cela lui donnait l'impression de défier Blade en personne ainsi que la bande de tarés mégalomanes qu'il avait sous ses ordres. Ils avaient voulu marqué les enfants de moldus de la sorte ? Grand bien leur en face ! Après tout ils pouvaient bien aller se faire voir, ce n'était pas ça qui allait lui plomber le moral. Enfin, ça avait bien faillit, mais il s'en était tiré avant qu'il soit trop tard... Et surtout grâce à une serpentard ! Là était toute l'ironie de la chose. Il avait souvent penser à retourner lui parler après cette rencontre au bord du lac mais... Il n'avait jamais trouvé le moment opportun. Et puis quand bien même ! Il ne savait pas vraiment ce qu'il aurait pût lui dire. Merci ? Ca lui semblait ridicule...

Il était tellement plongé dans ses pensées qu'il ne se rendit compte qu'il était arrivé qu'au moment où il franchit l'entrée pour se retrouver à l'intérieur de l'établissement. Fermant birèvement les yeux pour profiter de la douce chaleur qui règnait, Garett parcouru la salle des yeux. bizarrement elle était beaucoup moins bondé qu'à l'accoutumé, mais il était vrai qu'il n'était pas arrivé ici à une heure de grande influence, et puis la nuit n'allait pas tarder à tomber. Bon bien sûr le couvre feu ne débuterait pas avant encore quelques heures, et les Trois Balais allait sûrement se remplir d'ici là, mais il n'empêche qu'il n'avait pas souvent vu l'établissement avec si peu de client, même si la salle n'était pas déserte pour autant ! Il remarqua d'ailleurs que certaines de ces personnes lui avaient jeté un coup d'oeil à son arrivé, et pour la plupart c'est son insigne indiquant qu'il était un "sang de bourbe" qui avait attiré le premier regard. bah, il y était habitué maintenant. néammoins, il ne pouvait s'empêcher de penser que ces gens étaient de beaux abrutis, même si la majorité ne lui était certainement pas hostile. Leur attitude vis à vis de ce truc était à ses yeux totalement stupide... Enfin bref, toujours est-il qu'il ne restait que peu d'élèves de poudlard installés ici. Il y avait bien quelques Poufsouffles assis à une table à quelques pas de lui mais sinon c'était tout ce qu'il voyait.

Touchant machinalement une de ses joues mal rasées, le serdaigle commença à se faufiler entre les tables. A vrai dire il était pressé de rentrer au chateau pour enfin profiter d'un peu de calme. Non pas qu'il était fatigué non ! Disons simplement qu'il avait une certaine envie de flemmarder un peu sur l'un des fauteuilles mouelleux installés devant la cheminée de la salle commune de sa maison. Ben quoi ? Pour une fois qu'il n'avait pas de travail en retard à réaliser il n'allait pas s'en priver !

Et pourtant... Un coup d'épaule vint le tirer de ces douces pensées. Une journée n'était jamais complète sans une petite altercation avec un serpentard n'est ce pas ? Et c'était justement de ça qu'il s'agissait: Des serpentards. Et il était gâté ! Il n'y en avait pas un, ni même deux, mais quatre de ces charmants personnages qui avaient eu l'extrême délicatesse de venir l'accoster au milieu de l'allée. Enfin pour être plus précis il n'y en avait que deux qui avaient prit la peine de se lever. Deux garçons, dont l'un était d'ailleurs relativement replet, bien qu'assez costaud d'après ce que le jeune homme pouvait en juger. Deux jeunes femmes étaient quand à elles restés assises à leur table. L'une d'entre elle se contentait de le regarder d'un sourire méprisant, un sourire mauvais aux lèvres. Pourtant, ce fût l'autre qui retint plus particulièrement son attention. Brune, plutôt jolie... Abby ! Une expression de surprise passa brièvement dans les yeux de Garett avant qu'il ne réussisse à se reprendre. Il détourna immédiatement pour les reposer sur les deux abrutis qui se tenaient debout devant lui. Ce n'était pas le moment d'attirer des ennuis à la jeune femme. Il ne la connaissait pas, point. Malgré les battements de son coeur qui s'étaient subitement accèlèré, le serdaigle tenta de prendre un air impassible, et il réussi plutôt bien son coup au vue de la situation. Bordel, il commençait sérieusement à se demander pour quelle raison il attirait toujours les ennuis ! Cela restait un mystère...

- Mais regardez qui voilà... Un sang de bourbe ! Lacha le plus grand des deux en touchant rapidement l'insigne de Garett pendant que son camarade gloussait. Je pensais que les gens de ta race avait apprit à rester à leur place.. Termina-t-il, toujours aussi méprisant.

Bon sang mais de quoi se mêlait-il ? Il allait où bon lui semblait et ce n'était pas la nature de son sang qui allait l'en empêcher, et encore moins ce type là ! Et pourtant... Viridian se trouvait stupide. Il aurait du les voir ! Il aurait ainsi pût les éviter et échapper à une confrontation de ce genre. mais bon, il n'avait pas été assez attentif... Une leçon qu'il pourrait retenir à l'avenir: En ces temps troublés, toujours regarder où on mettait les pieds. Une règle qui pourrait peut être lui sauver la vie dans un futur proche.

Malgré cela, le jeune homme garda son calme. Après tout c'était pas son genre de s'énnerver, même dans une situation telle que celle-ci. Croisant les bras et affichant le sourire le plus méprisant dont il était capable, Garett lui répondit aussitôt.


- Des serpentards ! Comme c'est original... Lacha-t-il en soutenant son regard. Quoique j'commençais à m'inquièter. Ca faisait déjà quelques jours que j'étais pas tomber sur l'une de vos bandes.

Oui ce n'était pas forcément la meilleure position à adopter si il voulait rapidement tirer sa baguette dans le cas où la situation s'envenimerait, mais de toute façon il se serait battu à un contre trois. Oui, car il espèrait naïvement qu'Abby ne s'attaquerait pas à lui. Bah, c'était possible non ? Après tout ils étaient amis, ou du moins l'avait-il été ! Ca devait quand même compter un minimum...
Le jeune homme parcouru alors la petite assemblée des yeux, bien qu'il évita soigneusement le regard d'Abbygaëlle. En effet ce qu'il disait ne la visait pas personnellement. Ca ne la visait pas du tout même ! Il ne voulait surtout pas qu'elle prenne ça pour elle...


- Dites moi, vous devez quand même royalement vous faire chier pour agresser les gens qui vous passent devant le nez non ? Lacha-t-il en reposant les yeux sur les deux garçons, presque à l'affirmative.

A vrai dire il avait envie d'en finir le plus vite possible afin de se tirer d'ici et d'éviter que la situation dégènère. Néammoins la présence de son amie le troublait, même si il le cachait avec habileté. Et puis il se demandait quelle attitude elle allait bien pouvoir adopter... Elle n'allait sûrement pas le soutenir, d'ailleurs Garett ne le souhaitait nullement ! Cela aurait mit la jeune femme dans les ennuis jusqu'au cou et ce n'était pas du tout son souhait. Tentant de conserver l'expression méprisante qu'il avait réussi à déssiner sur son visage, Viridian attendit la suite des évènements.



c

_________________
The happiness in the freedom, the freedom in the courage.
"Un amour impossible qui devient possible, c'est tout un monde qui s'écroule" - François Brunet. Ҩ tears buried.


Dernière édition par Garett J. Viridian le Jeu 3 Jan - 22:00, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbygaëlle Winchester
ஐ élève à Serpentard
avatar

❆ Avatar : Kaya Scodelario
❆ Crédits : SWEET DISASTER
❆ Messages : 252
❆ Dispo au rp ? : ON :D
Puissance : 269

Derrière la cape
Niveau Magique:
7/50  (7/50)
❆ Relations:

MessageSujet: Re: Même sans espoir, la lutte est encore un espoir. [PV: Abby] - Terminé.   Mer 7 Nov - 23:23

Des talons résonnaient sur le sol froid et humide du charmant petit village de Pré-au-lard. Charmant ? Ce n’était plus forcément le mot qui convenait à cet endroit… Il y avait comme une magie qui avait disparu… Oh bien sure ce n’était pas désert ni un paysage effroyable de désolation, mais c’était différent… Ou alors était-ce elle qui voyait tout différemment. La belle marchait d’un pas long et décidé, la tête haute, exactement comme lui avait appris son père. Sa jolie jupe fluide et noire volait légèrement au fil de ses pas. A son passage, certains regards se détournaient pour l’observer. Il fallait dire qu’il se dégageait de la jeune fille comme une aura intrigante… et puis elle n’était pas désagréable à regarder, surtout qu’un petit sourire se dessinait continuellement sur ses lèvres. Elle leva ses yeux saphir vers le ciel et remarque que le temps était plutôt instable. * comme notre situation* pensa-t-elle alors pensant au coup d’état du nouveau seigneur des ténèbres. Elle se dit alors qu’il allait surement pleuvoir, qu’importe elle était une sorcière et plutôt douée pour les sortilèges du coup un sort d’imperméabilité et tout cela serait arrangé !

Alors qu’elle marchait tranquillement, elle croisa le regard d’un beau jeune homme qui l’observait avec gourmandise. Elle plongea son regard dans le sien et lui sourit. Ce dernier devint rouge comme une tomate et baissa les yeux. Elle entendit alors ses chaussures frottaient le sol lorsqu’il passait à côté d’elle. Il avait failli trébucher. Abby adorait faire ce genre d’effet sur les personnes et c’était encore plus drôle chez les garçons. Bon d’accord elle se moquait d’eux, mais ce n’était pas bien méchant.

Mademoiselle Winchester venait enfin de pouvoir échapper à ses devoirs. En effet, elle avait enfin réussi à finir ce foutu devoir de métaphormophose ! Et encore elle n’était pas sûre de tout avoir compris, mais qu’importe elle avait besoin de se détendre. Elle avait donc décidé de s’armer d’un manteau et d’une belle écharpe en soie verte pour rejoindre ses amis qui étaient partis un peu plus tôt à pré-au-lard. Elle laissa donc ses pas la guidé par ce qui semblait être un endroit qui lui inspiré confiance. La boutique des farces et attrapes avaient surement du les attirer. Elle s’était donc dirigée vers ce magasin et elle avait eut raison. Elle remarqua tout de suite sa petite troupe sortir du bâtiment se faisant remarquer. Malheureusement pour le premier année qui se trouvait sur leur chemin, ils avaient envie de s’amuser avec les gens. Ils s’amusèrent donc à le bousculer et faire tomber ses livres sur le sol humide. Dans sa tête, Abby trouvait leur réaction très puéril, mais elle savait qu’ils étaient comme ça et qu’elle ne pouvait pas les changer…. Et puis à part ça ils étaient gentils avec elle ! Même si elle se demandait parfois si ce n’était pas à cause de son nom… Elle resta donc à les observer de loin et une fois qu’ils eurent finis ils remarquèrent enfin la présence de la brunette. Une jolie blonde, bien qu’un peu artificiel du nom de Jade vient alors à sa rencontre et lui attrapa le bras, pleine de bonne humeur.


« Abby ! Te voilà enfin ! Tu sais que tu m’as manqué ! »

La jeune serpentard lança alors un sourire franc à Jade et observa les garçons, plutôt mignons, qui allaient à sa rencontre à leur tour. Tous s’exclamèrent sur la joie de la voir de nous parmi eux. Ils annoncèrent qu’ils étaient donc temps d’aller boire une bière au beurre au trois balais ! Ils se dirigèrent tous ensemble d’un pas joyeux. Plusieurs personnes se retournaient sur leur passage. Après tout ils ne passaient pas inaperçu avec leur bonne humeur… Qui plus ait que plusieurs personnes les connaissaient et savaient qu’ils appartenaient tous à une famille de sang pur. Bref. Ils rentrèrent donc dans le petit bar et allèrent s’asseoir à une table alors que Ben, qui était le grand blondinet, allait leur chercher leur rafraichissement. Ils parlèrent beaucoup et trinquèrent à la nouvelle année qui s’annonçait. Abbygaelle gardait en permanence son sourire. D’un côté oui cela lui faisait plaisir, mais elle voyait également l’autre côté du miroir…

Ils continuèrent leur discussion avec enthousiasme, ricanant par moment à certaine blagues qui étaient plus ou moins bon goût.. Mais aussi aux remarques désobligeantes que les garçons lançaient parfois aux personnes qui passaient devant leur table. Cela faisait plus ou moins rire la belle, mais elle s’exclamait comme les autres. Après tout elle était l’une des leurs… Elle l’avait bien compris depuis l’épisode du lac avec son ancien ami Garett… Enfin en cas c’était comme ça qu’elle l’avait senti… Mais au fond d’elle le cœur n’y était pas et ce n’était pas elle qui lançait les remarques désobligeantes… Elle avait toujours été au-dessus de ça. Elle savait que les garçons faisaient ça pour les impressionner, mais ils n’avaient pas encore compris que leurs imbécilités ne les séduisaient pas le moins du monde… Elle buvait doucement l’agréable boisson qu’était la bière au beurre. Jade décida alors de l’embêter un peu parlant à voix basse avec elle de son fiancée. En effet, la demoiselle avait apprit récemment qu’elle avait été promise à un certain Daniel… Oh elle connaissait Daniel depuis un bout de temps et même si il lui tournait déjà autour avant elle n’avait pas du tout envie d’être sa fiancée… Mais son père en sortant de prison en avait décidé autrement… Ce qui faisait qu’elle se trouvait prise au piège avec un idiot pour le restant de ses jours… Mais Abby n’allait pas se laisser faire foi de Winchester ! Elle coupa alors court à la discussion ne voulant pas du tout parler de ce mariage arrangé qui lui donnait la nausée… Jade lui répéta alors qu’elle avait tord de réagir ainsi car Daniel était de bonne famille et en plus il était très mignon.
En soit, Abbygaelle savait que son amie avait raison… Il était mignon ce que n’enlevait rien à l’affaire… Mais qu’importe ! Elle lança alors une autre discussion avec les deux jeunes hommes qui les accompagnaient pour échapper aux remontrances de la blondinette.

Soudain, ses amis émirent le souhait de rentrer au château pour profiter de la chaleur de leur cheminée. Abbygaelle les observa un instant et leur avoua qu’elle voulait rester encore un peu, après tout elle était arrivée beaucoup plus tard qu’eux. Qui plus est Ici, elle se sentait moins observé qu’à Poudlard ce qui était surement idiot de sa part…. Mais elle se disait qu’il y avait tellement de monde qu’on n’allait pas faire attention à la petite Serpentard qui restait seule à une table. De plus elle sortit un livre du sac quelle avait pris avec elle et le posa sur la table leur signifiant qu’elle avait de quoi s’occuper. Alors que Jade lui demandait si elle voulait qu’elle reste avec elle et qu’elle lui disait qu’elle voulait bien être seule, les deux garçons décidèrent qu’ils n’avaient pas embêté assez de personnes depuis leur arrivé. Elle entendit alors la voix de Cal retentirent, signifiant à un sang de bourbe qu’il n’était pas à sa place car sur son chemin. Elle leva enfin les yeux pour voir qui était leur victime, la plaignant par avance…

Elle fut avec surprise qu’elle remarqua que c’était Garett qui s’était encore mis dans de beaux draps, alors qu’il aurait pu les éviter en passant un peu plus loin ! Quel idiot… Elle restait impassible et son regard perçant l’observait avec attention, mais rien ne pouvait y être déchiffré… Elle posa son menton dans sa main pour supporter sa tête et observer la tête indifférente à tout sentiments, ou tout du moins le semblait-elle… Pourtant au fond d’elle, elle avait envie d’intervenir, mais ce n’était pas son genre et puis… Après tout la dernière fois il lui avait bien fait comprendre qu’ils n’étaient pas du même monde alors qu’il assume. Cependant, elle fut agréablement surprise de son regard, il semblait moins éteint qu’à leur dernière rencontre… Elle espérait secrètement qu’il allait mieux que dans l’état qu’elle l’avait laissé près du lac…

Un petit sourire amusé se dessina sur ses lèvres à la réplique de SErdaigle. Au moins, il n’avait pas perdu son répondant. Ce sourire avait deux interprétations et c’était la première que ses amis ont cru déceler. Le sourire qu’elle aborde quand elle veut se mettre à jouer car le match est devenu intéressant. Mais elle resta muette, attendant de voir la suite des évènements. Abbygaelle ne participait que très rarement aux altercations avec les autres élèves… Et quand elle le faisait c’était parce que les Serpentards étaient en difficulté. Là ce n’était pas le cas donc elle se contentait d’observer la scène. Pour une fois, cela l’intéressait.

Intérieurement, elle nota que le jeune homme refusait de croiser ses yeux et cela la perturba… Elle ne savait pas réellement comment l’interpréter… était-ce parce qu’il avait peur d’elle ou de ce qu’il pourrait lire dans ses yeux ? Mystère…. Mais ils n’en restèrent pas là et pour cause cet imbécile leur avait répondu… Ne lui avait-elle pas demandé de faire attention à lui ? Il était quatre contre lui et apparemment cela ne le gênait pas de les provoquer… Elle se dit alors que si la situation dégénérait elle aurait beaucoup de mal à ne pas devoir être contre lui… Et pourtant elle ne voulait pas… Ce qui l’agaçait par ailleurs ! Pire encore Garett venait de les provoquer… Quel crétin…. Cal gonfla alors le torse, signe de colère chez lui et lança d’un air méprisant et provocateur.


« C’est qu’il mord le petit ! »

Pour appuyer ses gestes il le bouscula au niveau de l’épaule. Cela fit réagir Jade qui se leva avec élégance et s’avança vers Cal pour lui poser une main sur l’épaule. Mais ce dernier ne voulait pas en rester là et il continua à lui lancer une de ses répliques acerbes. Après tout, si il pouvait lui faire mal autant y aller à fond les ballons.

« Tes parents ne t’ont jamais appris à respecter tes supérieurs ? Ou alors peu-être qu’on a déjà réussi à s’en débarrasser ? » Demanda-t-il avec un sourire blessant et les yeux noirs de mépris. Jade décida alors d’intervenir plus fermement, après tout il était dans un lieu public et ce n’était pas le moment de déclencher une bagarre dans le bar. Surtout que des regards commençaient à se tourner vers eux. Quant à Abby sont cœur se serra… Bien sure elle n’y laissa rien paraître, mais au fond d’elle , elle savait que Garett était sensible en particulier sur les sujets de ces origines… Elle le savait vu qu’elle en avait bien fait l’expérience au parc…. D’ailleurs si elle se souvenait bien elle l’avait remballer avec toute l’élégance qui la caractérisait… Elle se souvient alors des paroles du garçon sur les Serpentards… C’était sure qu’il ne pouvait avoir qu’une image négatif d’eux si à chaque qu’il leur parlait cela produisait ce résultat. Abby fut reconnaissante à son amie d’intervenir… Elle ne le pouvait pas, elle était comme prise entre deux murs…

« Laisse – tomber Cal, il ne doit même pas comprendre la moitié de ce qu’on dit et ne vaut pas la peine de lui adresser la parole, on se salie. Rentrons. » dit-elle en lui souriant et en observant Garett d’un regard féroce.

Les deux garçons acquiescèrent et la petite bande se tourna vers Abby, faisant comme si le problème « sang-de-bourbe » n’existait plus. Ils lui sourirent tous et Jade lança joyeusement :


« A plus Abby ! On se voit plus tard ! »

Abby lui sourit en retour et leur fit un petit signe de la main alors qu’ils se dirigeaient vers la sortie. La serpentard ne releva même pas les yeux vers Garett qui était encore à quelques mètres d’elle. Après tout la dernière fois c’était elle qui avait fait le premier pas pour lui et elle s’était presque fait envoyer dans les roses. Elle ouvrit son livre à la page correspondante et continua sa lecture comme si rien ne venait de se passer.


c

_________________


« i was in the wrong place at the wrong moment. »
" Chose your last words,
This is the last time,
Cause you and I,
We were born to Die."
(c) Myuu.BANG!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garett J. Viridian
ஐ élève à Serdaigle
avatar

❆ Avatar : Steven R. McQueen
❆ Crédits : Sunshine Kiwi
❆ Messages : 128
❆ Dispo au rp ? : Ouaip !
Puissance : 146

Derrière la cape
Niveau Magique:
7/50  (7/50)
❆ Relations:

MessageSujet: Re: Même sans espoir, la lutte est encore un espoir. [PV: Abby] - Terminé.   Jeu 8 Nov - 12:09

Tu parlais d'une journée... Il avait épuisé pratiquement toutes ses économies, le temps était on ne peut plus maussade et voilà que maintenant une malencontreuse rencontre avec de charmants serpentards venait encore aggraver les choses. Bon sang ce qu'il pouvait haïr le destin parfois... Il n'aurait pas pût passer un peu plus loin non ! Il avait fallut qu'il leur passe juste sous le nez, et la meilleure était encore qu'il ne les avait même pas remarqué ! Il avait pourtant prit l'habitude de repèrer les membres de cette maison à chaque fois qu'il pénètrait dans une pièce, histoire d'éviter les ennuis du mieux possible. Et aujourd'hui... Et bien aujourd'hui il avait totalement perdu toute notion de prudence. Il n'était qu'un imbécile ! Bon d'accord il se l'était déjà répèté assez souvent depuis le coup d'épaule du type qui se tenait en face de lui, mais c'était bien ce qu'il était: un imbécile. Un imbécile qui n'avait pas fait attention où il mettait les pieds.

Une chose le travaillait cependant. Et cette chose n'était ni plus ni moins que la présence d'Abbygaëlle ! L'épisode du lac lui revenait petit à petit en mémoire au fil de l'échange avec les serpentards. Il avait... Enfin cela l'avait beaucoup fait réflechir. Ses retrouvailles avec la jeune femme avait en effet été plutôt "intéressantes", c'était le moins que l'on puisse dire. Non seulement elle lui avait subtilement révèlé qu'elle ne partageait pas forcément la total dévotion de la plupart des élèves de sa maison envers le nouveau seigneur des ténèbres, mais elle lui avait aussi montré qu'elle n'attachait pas beaucoup d'importance à cette histoire de sang ! Elle avait ainsi dissipée la plupart de ses craintes qui l'avaient poussé à l'éviter après la bataille de Poudlard, et rien n'aurait pût lui faire plus plaisir. Bon, excepté la mort subite de l'ensemble des mangemorts du pays, bien entendu. Ah ! Et point qui pouvait paraitre anecdotique au premier abord, elle lui avait aussi permi de reprendre un peu espoir en l'avenir. Ses paroles avaient en effet agi comme un electrochoque, à l'instar d'un bon coup de pied aux fesses ou encore d'un maléfice de répulsion. Et malgré le fait que ça ne devait sûrement pas être dans ses intentions, le jeune homme lui en était reconnaissant malgé tout.

Mais bon, pour le moment il avait autre chose à faire que de se plonger dans ses souvenirs. Les deux types qui l'avaient abordé il y a quelques instants étaient toujours devant lui après tout, et ils étaient semblaient-il parti pour lui en faire voir de toutes les couleurs. N'accordant qu'un bref regard à Abby, il reconcentra bien vite son attention sur eux. A vrai dire il avait du mal à soutenir le regard de la jeune femme, et il ne savait pas vraiment pourquoi. Et puis il ne voulait surtout pas l'assimiler aux éventuelles remarques qu'il pourrait être amené à faire. Bah, tu parles ! Comme si elle allait faire la différence...

Il ne perdit d'ailleurs pas beaucoup de temps avant d'enguager les hostilités ! Enfin façon de parler... Après tout c'était bien l'attitude ses interlocuteurs qui les avaient plongé dans cette situation non ? Enfin bref, toujours est-il que le serpentard qui avait été le premier à prendre la parole n'eût pas l'air de franchement apprécier sa réflexion. Vaguement déstabiliser par la secousse que lui prodigua son interlocuteur à l'épaule, le jeune homme ne pût retenir un sourire moqueur en décroisant les bras, face à l'air relativement courroucé de son adversaire. Mais alors qu'il allait enchainer sur une réplique acerbe, la jeune femme qui le fixait depuis tout à l'heure d'un regard mauvais se leva pour s'approcher de son ami et tenter de le calmer. Néammoins l'air supérieur qu'elle conserva sur le visage ne trompait pas. Elle le méprisait... Voir pire. Mais il était vrai qu'ils étaient dans un lieu public. Cela n'aurait arrangé personne qu'une bagarre éclate dans l'établissement, et elle avait apparemment assez de bon sens pour s'en rendre compte.

Pourtant il n'en resta pas là, et c'était peu de le dire ! Il ne s'attendait certe pas à ce qu'il se calme, loin de là, mais il n'était pas préparé à la réflexion qu'il lui lança. Perdant subitement son sourire, le visage de Garett vira au gris tandis que son corp se raidissait imperceptiblement. Quand à l'expression foncièrement méchante qui se dégageait du visage de ce type, ce fût la goute d'eau qui fait déborder le vase. Les yeux lançant des éclairs, le serdaigle esquissa un geste en direction de sa baguette, puis se ravisa aussitôt. Il ne pouvait pas... Faire cela lui attirait plus d'ennuis qu'autre chose, voir pourrait même le conduire à sa mort. Il était vrai qu'agresser un serpentard n'était pas vraiment conseillé dans le contexte actuelle si on tenait un tant soit peu à la vie. Et pourtant ce n'était pas l'envie qui lui manquait ! Viridian n'était pas du genre à exploser de colère devant n'importe qui, et il n'était pas non plus quelqu'un de violent. Pourtant aujourd'hui, il aurait bien éssayé de rompre avec ses habitudes.

Néammoins il n'en fit rien. Il se contenta simplement de lancer un regard assassin à la jeune serpentard lorsqu'elle ouvrit la bouche pour parler au dénommé Cal. Il se maudit intérieurement de ne rien oser dire. Il se trouvait lâche, et en plus de ça il devait sûrement donner satisfaction à cette bande d'imbécile, qui le considèrait comme de la vermine ! Pourtant il savait que ce n'était pas très prudent. Il n'avait pas pût s'empêcher de leur répondre dans un premier temps certe, mais il s'était vite rendu compte qu'il était plus sage de se taire, même si il devait pour cela passer pour une mauviette. Il risquait trop gros. Et même sans ça, ses actes risquait d'attirer des ennuis à ses proches si il ne faisait pas attention. Et puis la remarque de Cal l'avait déstabiliser, il fallait bien le reconnaitre.

Les jointures blanchies sous l'effet de la pression qu'il exercait en serrant les poings pour se contenir, Garett ne fit que vaguement attention aux salutations que les trois serpentards adressèrent à Abby avant de partir sans lui accorder un seul regard. Il les fixa de dos jusqu'à ce que le dénommé Cal se retourne à moitié, un sourire mauvais aux lèvres.

- Je te conseille d'être un peu plus respectueux envers ceux qui te sont supérieurs à l'avenir, sale sang de bourbe ! Cracha-t-il sans se soucier du regard des clients qui observaient la scène.

A cet instant précis, Garett se demanda quels dégâts il pourrait bien causer en lançant un incendio sur ce crétin condescendant. Le voir bruler vif l'aurait sur le coup pas mal soulager. Il n'eut cependant pas le loisir d'y songer plus longtemps. Cal avait déjà quitter les Trois Balais.

Il resta figé ainsi quelques instants, les yeux rivés sur la porte d'entrée, l'air songeur, avant qu'il ne se souvienne de la présence d'Abbygaëlle tout près de lui. Etrangement elle n'avait pas suivi ses amis, et elle se contentait de lire un livre sans plus se soucier de lui que ça. L'air hésitant, le jeune homme se demanda si il ne serait pas préfèrable de quitter les lieux sur le champs, histoire de ne pas s'attirer plus de problèmes qu'il n'en avait déjà. Cependant, il n'en fit rien. Quelques chose le maintenait sur place, même si il ne savait pas vraiment quoi faire. Finalement, plongeant les mains dans ses poches, il finit par lui sortir la première chose qui lui passa à l'esprit.


- Euh... Plutôt sympa tes copains. Lanca-t-il pour tenter de briser la glace.

Il regretta immédiatement ses paroles. Il se croyait plus proche d'elle qu'eux ne l'étaient déjà ? Mais il se fourrait certainement le doigt dans l'oeil... Non, le "certainement" était même de trop. Il avait toujours manqué de tact, et ce n'était apparemment pas aujourd'hui que ce problème allait s'arranger.

*Imbécile. Imbécile !*

Après cette médiocre tentative pour enguager la conversation, le jeune homme ne sût plus quoi dire. C'était risible quand on y pensait. Après tout ce temps à éssayer de la retrouver pour pouvoir lui parler - après cette fameuse rencontre devant le lac - et où il n'avait jamais trouvé de moment opportun, voilà que maintenant il n'arrivait pas à trouver les mots pour pouvoir lui parler. Tu parles d'un orateur...

Se tripotant les mains d'un air nerveux en cherchant le plus possible à éviter le regard de son amie, le jeune homme cherchait encore à digèrer les paroles de Cal. A vrai dire il avait touché un sujet sensible, et ça devait se voir sur son visage. Pourtant ce n'était pas cela qui le tracassait le plus actuellement, c'était... Et bien Abby. Bon sang, il était extrêmement nerveux et il ne savait même pas pourquoi ! Certe il avait toujours été d'un naturel stressé mais quand même, d'habitude il avait une raison valable.


- Tu... Hum... Tu lis quoi ? Demanda-t-il sans réflèchir.

Bordel... On ne pouvait pas faire plus ridicule. Laissant échapper un petit sourire gêné, amusé par sa propre bêtise, le jeune homme finit par se laisser tomber sur un siège juste en face de son amie, parcourant la salle des yeux. La plupart des gens étaient retourné à leurs occupations et ne faisaient plus attention à ce qu'il venait de se passer. Tant mieux ! Il détestait se faire remarquer de toute façon. Appuyant un coude sur la table de bois, Garett se décida enfin à poser ses yeux sur le visage de son ami.


- Je crois bien que j'ai un véritable don pour parler aux gens moi. Dit-il, un petit sourire amusé sur les lèvres. D'ailleurs je pense que tu pourrais me donner des cours à ce niveau là !

Un air espiègle passa alors sur son visage. Ca faisait bien trop longtemps qu'il n'avait pas eu l'occasion de la taquiner un peu. Il avait du temps à rattraper.

- Et puis en échange je te passerais mon devoir de méta'. A mon avis ça serait pas du luxe.. Termina-t-il, son sourire s'élargissant d'autant plus.

A vrai dire il éssayait aussi d'oublier le plus possible cette récente altercation avec les serpentards et la violente remarque qui avait été fait sur ses parents. Après tout cela ne servait à rien de s'appitoyer là dessus. Ils étaient parti, point. L'histoire était règlé. Et puis c'était pas forcément faux après tout, son devoir de métamorphose devait être une véritable catastrophe la connaissant, tout du moins si elle avait prit la peine de le faire !


c

_________________
The happiness in the freedom, the freedom in the courage.
"Un amour impossible qui devient possible, c'est tout un monde qui s'écroule" - François Brunet. Ҩ tears buried.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbygaëlle Winchester
ஐ élève à Serpentard
avatar

❆ Avatar : Kaya Scodelario
❆ Crédits : SWEET DISASTER
❆ Messages : 252
❆ Dispo au rp ? : ON :D
Puissance : 269

Derrière la cape
Niveau Magique:
7/50  (7/50)
❆ Relations:

MessageSujet: Re: Même sans espoir, la lutte est encore un espoir. [PV: Abby] - Terminé.   Ven 9 Nov - 15:24

Tout aurait pu bien se passer. Mais non il fallait que ça dégénère comme d’habitude… Abbygaëlle observait la scène de loin, tout du moins elle tentait. Au fond d’elle, plusieurs sentiments se bousculaient et elle ne savait plus vraiment où donner de la tête. Elle restait donc muette, attendant que la tempête passe… Seulement c’était sans compter sur le côté têtu du jeune Serdaigle… Elle se demanda alors si elle n’aurait pas dû le laisser dans sa léthargie de la dernière fois au bord du lac… Peut-être aurait-il alors simplement passé son chemin… Cela aurait été préférable pour lui en tout cas…. Vu ce qu’il se prenait dans la figure…

La jeune Winchester abordait toujours son masque sans expression, rien ne transparaissait à travers ses yeux saphir. La situation tournait clairement au désavantage de Garett et elle savait que si jamais une bataille éclatait, de un elle ne prendrait pas part au combat et surtout le jeune homme serait de toute façon perdant quelques soit la finalité du match. Son regard se posa alors sur la petite insigne verte qu’avait touché peu de temps avant Cal… Elle trouvait cette mesure ridicule, mais se gardait bien de le dire… Après tout elle était destinée à devenir mangemort… Cela lui donnait la nausée rien que dit penser… Après tout elle n’avait aucune envie de devenir l’un d’autre eux et d’avoir ce ridicule tatouage au poignet… Et en soit elle n’avait rien contre les moldus tant qu’ils ne se mettaient pas en travers de sa route… Et cela était valable pour tout le monde, même pour les sorciers de sang pur…

Elle préféra se changer les idées et reporta son attention sur l’altercation qui avait lieu devant ses yeux. Soudain, Cal lança alors une remarque des plus insolente et acerbe qu’il pouvait lui sortir… Abbygaelle laissa pour la première fois depuis le début de sa « rencontre » avec Viridian ses yeux lui montrer de l’intérêt. Biensure ce dernier esquivait toujours son regard, mais qu’importe… Etrangement elle s’inquiétait pour lui… Elle avait compris que sa famille était un sujet sensible… Pour cela elle l’enviait… Si quelqu’un venait à insulter son père elle le défendrait certes, mais ce ne serait pas par amour, plutôt par sens du devoir… Et puis par fierté, on ne critiquait pas un membre de la famille des Winchester… Mais elle savait que Garett ce n’était pas pour ces raisons futils… C’était réellement car il tenait à eux… Et pour ça elle le respectait et voulait même l’aider… Enfin du mieux qu’elle pouvait, pour protéger sa famille et ses êtres chers… Elle savait que sa réaction était idiot voir puéril… Mais elle ne pouvait s’en empêcher… Quoi qu’il en soit, elle guettait chez le jeune homme sa réaction… Et elle avait peur pour lui qu’il n’explose… Elle décela alors un geste vers sa baguette et son regard laissa quelque secondes passaient ses sentiments. Elle avait juste envie de crier de ne pas faire de bêtises et de passer son chemin comme si rien ne venait de se passer… Elle espérait qu’il était plus intelligent que ça que de leur répondre par la force ce qui aurait été suicidaire…

Un immense soulagement s’empara de la belle lorsqu’elle vit qu’il se ravisait… Son cœur avait manqué un battement lorsqu’elle l’avait vu esquiver ce mouvement à sa ceinture… Elle lui sommait alors par pensée de se taire. Espérant qu’il n’allait pas continuer à entrer dans leur petit jeu… Elle savait qu’il ne pouvait l’entendre et elle ne pouvait même pas lui faire comprendre par un regard… Tout simplement parce que ses amis Serpentards allaient le remarquer et puis de toute façon il refusait d’échanger un regard avec elle… Ce qui était un peu vexant en y réfléchissant bien…

Grâce à dieu le jeune avait gardé le silence après la remarque fulgurante et blessante de Cal… Alors qu’elle croyait que ce dernier en avait fini avec le jeune homme après lui avoir dit au revoir… Elle comprit à quel point la bêtise de son ami était plus importante qu’elle ne le pensait. Elle inspira un grand coup fermant les yeux pour se retenir de le remballer… Elle n’aimait pas ce genre de discours et se faisait toujours violence pour ne pas intervenir… En soit elle n’avait rien contre le fait qu’il se sente supérieur… Mais c’était surtout le fait qu’il pense que cela était du au sang… Comme si le sang avait une notion de bon ou mauvais…. Ce n’était pas du tout rationnel et cela elle y tenait… Elle décida donc d’ouvrir son roman à la page qu’elle avait laissé marquer par une corne en haut d’une des feuilles. C’était une histoire fantastique et épique avec bien sûr de l’humour mais aussi de l’amour… Contrairement à ce qu’on pourrait croire, la belle avait un côté romantique et cela se ressentait dans sa lecture….

Garett restait devant sa table, immobile. Abbygaëlle pensait sincèrement qu’il allait passer son chemin, faire comme si elle n’était pas là et aller vaquer à ses occupations… Mais à sa plus grande surprise il lui adressa la parole… Elle resta les yeux posaient sur son livre, comme pour se donner de la constance. Elle faisait semblant de continuer à lire, comme si de rien n’était… Mais au final elle ne voyait que des formes noirs sur un fond blanc qu’elle n’arrivait pas à comprendre le sens…

Elle décida de ne pas répondre à sa première remarque sur ses amis. Après tout qu’avait-elle à rajouter ? Tu avais raison ? Elle faillit lui lancer « des imbéciles parce que leur parent sont nés avec une baguette c'est’ça ? » Reprenant ainsi exactement la phrase qu’il lui avait sortie près du lac, mais se retint. Après tout cela n’avait pas d’intérêt et ne ferait qu’envenimer les choses.

Devant son silence, elle sentit que le garçon se crispait peu à peu, comme si il avait été pris en faute… Il était vrai qu’avoir l’impression de parler à un mur pouvait être frustrant et perturbant… En même temps il l’avait bien cherché ! Là encore elle pensait qu’il allait s’en aller sans demander son reste, mais le jeune garçon avait apparemment repris un peu d’aplomb. Elle posa alors ses mains sur les pages de son ouvrage et releva doucement son regard océan sur le Serdaigle. Elle le détailla, ses yeux perçant le mettant à nu et se voulant déstabilisant. Elle n’avait pas l’air des plus amicales et étrangement son sourire n’était pas encore apparu… Elle lança alors d’un ton monocorde.


« En quoi ma lecture t’intéresse Viridian ? »

Elle haussa les sourires et petit un petit au fin sourire vint se dessiner sur ses lèvres lorsqu’elle voyait le visage du jeune homme se décomposer. Son petit sourire gêné la fit craquer et ses yeux ne se firent plus si perçants. Il finit par se laisser tomber sur un siège en face d’elle et osa enfin à poser ses yeux noisettes sur elle. Il lui lança alors qu’il avait le don de parler aux gens. Elle lâcha un petit sourire amusé et lui dit.

« En effet je vois ça. » Il lui répondit alors d’un sourire à son tour amusé qu’il faudrait qu’elle lui donne des cours ce qui l’amusa de nouveau. Elle se rendit ensuite compte qu’elle était dans un lieu public… Elle espérait juste qu’il n’y avait pas d’espion de son père dans les parages sinon elle allait souffrir plus tard… Elle préféra faire fi de toutes ses pensées néfastes et reporta son attention sur Garett qui continuait à lui parler. Etrangement, aujourd’hui, la belle était d’humeur charmeuse. De plus elle lui une touche d’espièglerie dans le regard du beau jeune homme et ne put donc s’empêcher de faire une petite remarque.

« C’est une proposition pour que je te donne des cours particuliers Viridian ? » demanda-t-elle son regard brillant d’espièglerie. Etrangement, il avait réussi à lui faire oublier ce qu’elle avait pensé de lui après leur rencontre au lac… Il ne semblait pas plus enclin à l’ignorer ou la considérer comme les autres… Sinon il aurait passé son chemin tout à l’heure….

Garett enchaîna avec son devoir de métaphore ce qui renforça le sourire de la belle. Il n’avait pas oublié et l’espace d’un instant elle avait l’impression de retrouver celui qu’elle avait connu avant la prise de pouvoir de Blade… Comme si rien n’avait changé… Elle prit un faux air outrée et commença sa comédie.


« Pardon ? Mais je ne vois pas du tout de quoi tu parles ! Je me débrouille très bien ! Mais si tu insistes je peux prendre ton devoir pour vérifier ses réponses » ajouta-t-elle avec un petit sourire et les yeux plein de malice.

« M’enfin si c’est encore l’un de tes subterfuges pour ce que tu appelles un cours particulier sur mon devoir de méta ça change tout » lança-t-elle en haussant les épaules comme si ses paroles n’avaient pas un double sens. Cependant, son regard la trahissait car on voyait toujours son espièglerie dans ses yeux bleus.

c

_________________


« i was in the wrong place at the wrong moment. »
" Chose your last words,
This is the last time,
Cause you and I,
We were born to Die."
(c) Myuu.BANG!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garett J. Viridian
ஐ élève à Serdaigle
avatar

❆ Avatar : Steven R. McQueen
❆ Crédits : Sunshine Kiwi
❆ Messages : 128
❆ Dispo au rp ? : Ouaip !
Puissance : 146

Derrière la cape
Niveau Magique:
7/50  (7/50)
❆ Relations:

MessageSujet: Re: Même sans espoir, la lutte est encore un espoir. [PV: Abby] - Terminé.   Ven 9 Nov - 21:46

Les serpentards étaient parti, plus aucun client ne prenait la peine de lui jeter un regard en coin pour voir ce qu'il pouvait bien se passer et les bièraubeurres qu'il était venu chercher n'attendaient que lui. Il aurait logiquement dû se sentir soulagé, sans compter qu'il avait réussi à éviter la baguarre malgré les paroles de cet imbécile de Cal. Mais c'était justement ça le problème: la réflexion qu'il lui avait adressé. Cela avait eu pour effet de réveiller les vieilles pensées négatives qu'il pensait pourtant avoir chassé de son esprit depuis cette petite conversation qu'il avait eu avec Abbygaëlle il y a de cela quelques jours, lorsqu'ils s'étaient retrouvés sur le bord du lac. Une chose était sûr, la jeune femme avait réussi à le remotiver, et Garett devait bien avouer que cela ne lui avait pas fait de mal. D'un autre côté il s'en voulait encore d'avoir été un peu brusque sur certain de ses propos... Il ne s'en était pas forcémet rendu compte sur le coup mais il est vrai que ses paroles auraient pût être blessantes, et il n'était pas impossible que ça ai bien été le cas avec son amie. Enfin bon, de tout façon il ne pouvait plus rien y faire. C'était un peu tard pour regretter. Pourtant c'était une chose qui lui arrivait continuellement depuis qu'il était en âge de parler. Par moment en effet, il ne prenait pas vraiment le temps de réflèchir aux éventuelles conséquences des mots qu'il allait pronnoncer, et cela lui avait parfois jouer des tours dans sa vie, en particulier depuis son arrivé à Poudlard.

Bref, l'orage était passer, et il pouvait s'en régouir ! Ou peut être n'était ce que le début de la tempête à venir... Après tout il venait de tenter d'enguager la conversation avec Abbygaëlle non ? Et cela même d'une manière pas forcément des plus intelligentes. Ce qu'il pouvait être idiot parfois ! L'absence de réponse de la jeune femme et le silence qui s'en suivi le confortère d'ailleurs dans cette idée. Le moins que l'on puisse dire c'est que c'était gênant, et le jeune homme se sentait de plus en plus mal à l'aise en face d'elle. Jouant avec ses mains d'un air nerveux, le jeune homme fini par se passer la main droite dans les cheveux en tentant de reprendre contenance, et une nouvelle réplique tout aussi stupide que la précèdente s'échappa se ses lèvres. Le fait qu'il parle d'une voix mal assurée n'était d'ailleurs pas fait pour arranger les choses. Et pourtant, son amie fini par prendre la peine de le regarder en face. Un court silence s'en suivi où la serpentard se contenta de l'observer, ce qui eut le mérite d'accentuer sa nervosité. Il fût d'ailleurs soulagé qu'elle finisse par prendre la parole. A vrai dire il n'aurait pas su comment poursuivre cette conversation à laquelle lui seul participait.


- Hof simple politesse. Répondit-il en haussant les épaules, tentant tant bien que mal de dissimuler sa gêne. C'est vrai j'aurais pu aussi te demander ce que t'avais pensé du repas de midi, mais j'ai trouver que ça allait pas vraiment dans le contexte.

D'accord, c'était plutôt nul, mais c'était toujours mieux que de passer pour un idiot en restant planté devant elle, la bouche entrouverte en ne sachant pas quoi répondre. Sans compter que dans ce cas là, il serait sans doute devenu aussi rouge qu'une tomate sous l'effet de cette fameuse gêne. Ouais, il avait bien fait de dire quelque chose.

Finalement, le jeune homme fini par se laisser tomber sur un siège en face de son amie avant de lui avouer le fond de ses pensées. Bah quoi ? Il se trouvait stupide, il n'allait pas le cacher. Et puis cela eut le mérite d'agrandir le sourire qu'il avait réussi à lui arracher quelques instants plus tôt. Elle reprenait son air habituel et cela faisait plutôt plaisir à voir. Et aussi étonnant que cela puisse paraitre, elle parue d'accord avec lui quand à son manque de doigté avec son entourage. Pourtant, ce fût surtout la suite qui l'amusa au plus haut point. Des cours particuliers hein ? Bon d'accord c'était une plaisanterie qu'il avait lancé comme ça, mais il devait bien avouer que ça ne l'aurait pas vraiment dérangé si elle lui avait proposé. Bon bien sûr il n'oserait jamais lui demander un truc pareil, mais quand même !


- Moi te proposer un truc pareil ? Non, j'oserais pas ! Répondit-il, une expression espiègle sur le visage, en faisant mine de s'offusquer. Mais bon, ça serait quand même un juste retour des choses non ? Termina-t-il d'un air gentiment moqueur.

Après tout c'était bien vrai quand même ! Ca faisait quand même plus de six ans, c'est à dire depuis leur arrivé à Poudlard, que le jeune homme acceptait d'aider son amie dans plusieurs matières où elle avait du mal. Bon bien sûr cela c'était un peu calmé depuis la prise de pouvoir de Blade, mais c'était pas pour ça qu'il ne s'en rappelait pas, bien au contraire ! D'ailleurs c'était des moments qu'il avait beaucoup apprécié à l'époque. En effet malgré le fait qu'il ne lui ai jamais ouvertement avoué, il avait toujours apprécié Abby depuis qu'il l'avait rencontré, et cette affection n'avait cessé de croître au fil des ans. Bah, c'était certe une histoire impossible, encore plus maintenant, mais bon... Rien ne l'empêchait de rêver un peu non ?

Continuant sur la même lancée, Viridian enchaîna ensuite sur une nouvelle pique à propos de la qualité de son devoir de métamorphose. La réaction de son amie l'amusa d'ailleurs beaucoup. il avait l'impression que rien n'avait changé, que tout était redevenu comme avant... Pourtant il savait que ce n'était pas le cas. Au moment même où il remettrait les pieds au chateau il s'en rendrait bien vite compte, et c'était bien ça le plus triste. Néammoins il comptait bien profiter de cet instant, aussi fugace soit-il.


- Hey, c'est gentil de proposer mais je tiens à avoir une note potable quand même ! Lança-t-il en laissant échapper un petit rire.

C'était quand même agréable de voir que leur relation n'avait pas vraiment changé malgré le bordel ambiant dans le monde des sorciers. Et ce n'est que maintenant qu'il le remarquait ! Bon d'accord, c'est vrai que ça ne faisait que la deuxième fois qu'il la voyait depuis le coup d'état, et quand à cette fameuse rencontre au bord du lac, elle s'était produite dans un contexte un peu spécial. Après tout il n'était pas au meilleur de sa forme ce jour là !

Il fût néammoins tiré de ses réflexions quand son amie reprit la parole. Reconcentrant son attention sur elle, Garett laissa de nouveau échapper un petit sourire amusé en entendant ses paroles.


- Je pensais que t'avais pas besoin d'aide ? Lanca-t-il d'un air narquois. Et puis tu sais un "cours" c'est un bien grand mot. Après tout tu sais comme moi que t'as du mal à rester concentré sur ton boulot plus de cinq minutes. A mon avis je risquerais encore de devoir le faire à ta place.

Il avait tenter de prendre un air sérieux, mais le sourire en coin qu'il affichait ne laissait planer aucun doute. Il adorait la taquiner et ce n'était pas les circonstances quelques peu spéciales qui allaient l'en empêcher.

Pourtant, et malgré la bonne humeur que lui procurait cette discussion avec la jeune femme, quelque chose vint troubler son apparente quiètude. Alors qu'il allait se décider à commander quelque chose pour Abby et lui, le regard d'un groupe d'élève attira son attention. Trois gryffondors, sûrement aux alentours de quatorze ou quinze ans, assis à deux tables d'eux et qui semblait prendre un certain plaisir à observer l'insigne qu'il portait à la poitrine. Il n'hésita qu'un instant. Après tout ce genre de réaction commençait sérieusement à l'agacer et il était grand temps qu'il réagisse. Posant les yeux sur eux, les sourcils légèrement froncés, le jeune homme se contenta de lacher d'un ton cassant.


- Ne regardez pas trop longtemps surtout, parait que y a des risques de contaminaton !

Sursautant sur leurs sièges, le petit groupe détourna immédiatement les yeux pour se concentrer sur leurs bièraubeurres. Une expression méprisante sur le visage, le jeune homme fini par reposer les yeux sur son amie.

- Euh... Désolé. Dit-il d'un air gêné.

C'est vrai qu'ils n'avaient sans doute pas l'intention de le mettre en colère. Peut être même trouvaient-ils l'obligation de porter ce truc tout à fait honteux, mais il n'avait pas pu s'empêcher de les envoyer balader. Après tout ils n'avaient pas autre chose à faire ? Qu'est ce qu'il avait de spécial ce bout de métal ? On se le demandait. Se raclant la gorge en détournant les yeux, le jeune homme reposa ses coudes sur la table en oubliant momentanément qu'il devait toujours aller chercher ces bièraubeurres.

c

_________________
The happiness in the freedom, the freedom in the courage.
"Un amour impossible qui devient possible, c'est tout un monde qui s'écroule" - François Brunet. Ҩ tears buried.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbygaëlle Winchester
ஐ élève à Serpentard
avatar

❆ Avatar : Kaya Scodelario
❆ Crédits : SWEET DISASTER
❆ Messages : 252
❆ Dispo au rp ? : ON :D
Puissance : 269

Derrière la cape
Niveau Magique:
7/50  (7/50)
❆ Relations:

MessageSujet: Re: Même sans espoir, la lutte est encore un espoir. [PV: Abby] - Terminé.   Sam 10 Nov - 23:55

Tous se passa très vite et au finalement Abbygaelle n’avait pas réellement eut le temps de comprendre ce qu’il se passait… Ou tout du moins elle ne décida pas d’intervenir… Elle préféra être simple spectatrice pour une fois… Lorsque la tempête fut passée et que ses amis étaient partis, elle décida de fuir la conversation avec Garett en faisant mine de lire… J’ai dis fuir ? Non ! Abbygaelle ne fuyait jamais ce n’était pas son genre ! Non c’était juste qu’elle ne devait pas accorder la moindre attention à un sang de bourbe… Oui ça devait être ça !! Et pourtant cette fois elle était bien heureuse d’avoir une excuse pour ne pas regarder quelqu’un, enfin surtout lui.. Garett était devenu spécial au cours des années qu’ils avaient passé ensemble… Et cela l’agaçait, au départ il devait devenir juste un jeu bon sang ! De toute façon, là n’était plus la question, la dernière fois qu’ils s’étaient adressé la parole il lui avait fait comprendre qu’ils n’appartenaient plus au même monde, du coup elle respectait son choix dans un sens non ?

Alors qu’Abby croyait que le garçon allait juste continuer sa route comme si rien ne s’était passé, mais il en fit autre chose, il lui adressa la parole… Elle trouva sa étrange et décida de l’ignorer aussi simplement soit-il. Après tout il se prenait pour qui ? Au lac il avait bien été claire non ? Et on ne « reprenait » pas contact si facilement avec elle, ce n’était pas une fille facile ! Sauf qu’il insista… Elle releva alors la tête et lui répondit froidement. Elle aimait le rendre nerveux, ça l’amusait beaucoup, comme si elle l’intimidait de son regard saphir perçant. Il répondit à sa remarque sur le ton de la désinvolture… Auquel elle répondit d’un ton cassant.


« Je vois que ton humour ne s’est toujours pas amélioré. »

Au fond d’elle, elle ne le pensait pas, mais elle ne voulait pas perdre la face surtout par rapport à lui, c’était beaucoup trop dangereux. Elle ne souriait pas et continuer à l’observer d’un air indifférent… La Serpentarde dans toute sa splendeur ! Lorsqu’il s’effondra sur sa chaise, Abby décida qu’elle l’avait assez torturé, enfin pour au moins les dix minutes qui suivaient. Elle décida alors qu’il était temps pour elle de passer à la taquinerie, surtout qu’elle était plutôt douée pour cela. Elle usa alors de son humour et de son petit sourire pour tenter de destabiliser le jeune homme en sous-entendant qu’il lui avait fait le coup des « cours particuliers ». Cependant la conversation qui s’en suivit ne lui offrait une occasion en or d’en rajouter un petit peu… Elle la saisit, se promettant d’être un peu plus agréable par la suite.

« Tu n’oserais pas me le demander ? Oh voyons Viridian pas de chichi entre nous ! Juste ? Depuis quand les Serpentards au sang pur sont justes selon toi ? » dit-elle avec un petit sourire goguenard qui en disait long sur ses pensées. En effet, elle lui rappelait plus ou moins subtilement ses propos d’il y a quelques jours. Après tout c’était un juste de retour des choses non ? Et puis elle voulait voir sur son visage qu’il s’en voulait, car bien qu’elle ne l’avouera jamais, certains de ses propos l’avaient réellement blessé dans son amour-propre… Surtout venant de sa bouche en réalité, mais cela était encore plus inavouable…

Ne se laissant pas démonter le jeune homme continua dans sa lancée et la taquina sur son devoir de métamorphose… En même temps elle détestait cette matière ce n’était pas de sa faute tout de même ? Elle continua cependant de sourire, alors amusée par la situation. Soudain, il rit, un petit rire léger et discret, mais elle l’avait vu… Cela lui avait manqué… Et elle se dit alors que quelque chose avait changé en lui depuis la dernière fois qu’ils s’étaient parlés… Il paraissait moins avachi, plus vigoureux et prêt à se battre… Cela faisait plaisir à voir et elle espérait dans son fort intérieur qu’elle avait réussi a jouer un petit rôle dans sa métamorphose… Elle lança un simple « pff » et leva les yeux au ciel lorsqu’il annonça qu’il ne voulait pas qu’elle vérifie son devoir pour avoir une note potable. Abbygaëlle relança alors la conversation sous-entendant de nouveau qu’il essayait de la draguer en obtenant des cours particuliers. Elle adorait joué au chat et à la souris… Enfin presque tout le temps, par moment elle avait envie d’autre chose… Quelque chose de plus stable… Mais cela s’évanouissait aussi vite que c’était arrivé dans son esprit… Enfin presque.

« Mais je n’ai pas besoin d’aide ! C’est toi qui veut me faire le coup du cours particulier je suis innocente dans l’histoire ! » lança-t-elle d’un air faussement outré qui ne devait pas le tromper. « Et puis tu exagères je sais me concentrer au moins 10 minutes… » dit-elle en faisant cette fois-ci semblant de bouder avec une voix légèrement plus bougonne.

Alors qu’elle croyait que tout était comme avant et qu’ils s’étaient enfin retrouver, Garett la ramena durement à la réalité… elle resta alors silencieuse, observant la scène… Au fond d’elle, elle lui en voulait… Elle aurait préféré qu’il se taise, qu’il les ignore, bref que tout cela n’arrive pas… Après tout ce n’était pas la fin du monde qu’ils regardent dans leur direction… Surtout que ce n’était pas forcément parce qu’il portait cet insigne verte… C’était peut-être tout simplement parce qu’un sang de bourbe parlait avec une sang-pur, serpentard et la fille d’un mangemort… C’est à ce moment-là qu’elle se rendit compte qu’il y avait plus de choses qui ne les séparaient qu’auparavant… Et cela la rendait triste… En toute sincérité elle s’était déjà imaginée dépasser la limite qu’elle s’était fixée avec Garett… Mais elle savait depuis le début que tout était impossible, encore plus avec les changements qui avaient eu lieu dans sa vie… Elle se demanda alors si il n’était pas mieux pour la sécurité du garçon qu’elle ne lui adresse plus la parole… Après tout, tout pourrait lui être reproché et il pourrait être puni… Elle commença a se faire pleins de petits scénario dans sa tête, qui l’effrayait plus les uns que les autres…

Elle redescendit sur terre lorsque le jeune Serdaigle s’excusa en reportant son attention sur elle. Elle serra son verre de bierraubeure. Elle reprit alors un masque, faisant semblant que rien ne clochait et que tout était parfaitement claire pour elle.

« Oh ce n’est pas grave, tu sais je m’en fiche, on ne peut pas dire que je tiens les Gryffons dans mon cœur alors » elle haussa les épaules et lui sourit simplement.

« Enfin même si je crois qu’ils ne faisaient que admirait ma beauté divine ! Mais bon je comprends que tu sois jaloux » lança-t-elle pour le taquiner et le mettre mal à l’aise. Elle essayait d’oublier cet incident, mais au fond d’elle, elle savait qu’il aurait des répercutions pour elle… Viridian venait de se faire remarquer… En sa présence… Le fait qu’elle parle avec un sang de bourbe n’allait surement pas tomber dans les oreilles d’un sourd… Cela allait surement tomber dans les oreilles de ce speudo fiancé et donc de son père…


c

_________________


« i was in the wrong place at the wrong moment. »
" Chose your last words,
This is the last time,
Cause you and I,
We were born to Die."
(c) Myuu.BANG!



Spoiler:
 


Dernière édition par Abbygaëlle Winchester le Mar 13 Nov - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garett J. Viridian
ஐ élève à Serdaigle
avatar

❆ Avatar : Steven R. McQueen
❆ Crédits : Sunshine Kiwi
❆ Messages : 128
❆ Dispo au rp ? : Ouaip !
Puissance : 146

Derrière la cape
Niveau Magique:
7/50  (7/50)
❆ Relations:

MessageSujet: Re: Même sans espoir, la lutte est encore un espoir. [PV: Abby] - Terminé.   Dim 11 Nov - 1:14

Bien, la glâce commençait peu à peu à se briser, et ce n'était pas plus mal. Certe la jeune femme ne paraissait pas non plus extrêmement chaleureuse, mais Garett avait au fil des années prit l'habitude de l'air froid qu'elle prenait parfois plaisir à arborer. Et dans la situation actuelle il ne pouvait pas vraiment lui en vouloir. En y réflèchissant bien elle prenait tout de même quelques risques à accepter de lui parler, même si elle ne risquait sûrement pas de se faire exécuter dans la minute qui suivait si jamais une de ces saletés de mangemort leur tombait dessus. Lui par contre... Et bien, disons que son existence serait drastiquement abrègé. Enfin bon, l'important c'était qu'elle accepte encore de lui parler. C'était en effet l'une de ses plus grandes craintes depuis leur dernière conversation, et bien qu'elle n'aille pas jusqu'à lui sauter au coup, elle avait tout de même fini par lui répondre, ce qui n'était après tout pas si mal.

Et puis la situation aurait pû être pire ! Si il avait été assez inconscient pour attaquer l'un de ces imbéciles qui lui étaient tombés desssus à son arrivée... Bah il préfèrait ne pas y penser. mais il n'empêche qe si ça avait été le cas il aurait sans doute fini découpé en petits morceaux qui auraient été éparpillé aux quatres coins de l'Angleterre. Non pas que l'idée de se faire écarteler par un mangemort ne lui ai jamais traversé l'esprit bien entenud, il s'y était préparé dés l'attaque de Poudlard, mais il se trouvait néammoins un peu jeune pour mourir, d'autant plus d'une façon aussi stupide.

Malgré tout ça le jeune homme tentait de faire comme si de rien était, même si le comportement de son amie ne semblait pas s'adoucir pour autant. Bah, après tout il n'avait pas été des plus amical lors de leur dernière rencontre, sans compter qu'elle ne devait sans doute pas être spécialement heureuse de s'afficher en public avec un sang de bourbe. Pourtant, Viridian n'arrivait pas à se résoudre à partir, et à vrai dire il ne pensait pas vraiment aux éventuelles conséquences de ce qu'il était en train de faire, ou tout du moins avait-il d'autres précoccupations actuellement. C'était totalement imprudent mais bon... Soit il prenait le risque, soit il le regretterait pendant un bon moment. Le choix était vite fait.

Et ce ne fût pas le ton froid qu'elle employa alors qui le fit reculer, même si il commençait à se demander si c'était finalement bien une bonne idée que de rester là.


- Et pourtant je fais de mon mieux, crois moi. Répondit-il en jetant un coup d'oeil par dessus son épaule afin d'éviter son regard.

Il se décida néammoins à s'assoir. Non pas pour une simple question de confort, mais rester debout au milieu des Trois Balais sous le regard inquisiteur d'Abbygaëlle le rendait quelque peu mal à l'aise, même si il n'allait certainement pas le lui avouer. Pourtant, ce fût à ce moment là que l'atmosphère commença à se détendre, et les deux jeunes gens commençaient à reprendre leurs vieilles habitudes. Il la taquinait gentiment, et elle le lui rendait bien jusqu'à présent, jusqu'à ce qu'une maheureuse allusion vienne détourner le sujet vers un terrain où il n'avait aucune envie d'aller. Des cours particuliers... Bon c'est vrai que se retrouver seul avec elle sans des dizaines de paires d'yeux en train de les observer ne l'aurait pas dérangé le moins du monde, mais de là à sérieusement le lui proposer... Surtout dans le contexte actuelle ! Bref, toujours est-il que Garett préfèra conserver le ton de la plaisanterie pour poursuivre la conversation, sourire aux lèvres.


- Que veux tu, on se refait pas. Répondit-il avec un petit rire.

Il eu un moment d'hésitation à la seconde réplique son amie. Certe il avait sans doute un peu généralisé la chose quand il avait fait réfèrence aux sangs purs devant le lac, mais ce n'était pas forcément la peine d'enfoncer le clou... Décidant néammoins de ne pas prendre ombrage de cette remarque et prit même la peine de laisser échapper un mince sourire.


- Et moi qui te voyait comme l'exception qui confirme la règle... Tu m'en vois navré Winchester ! J'avais placé tellement d'espoirs en toi... Lança-t-il d'un air moqueur, mais néammoins sincère.

Bah oui, il tenait à cette fille plus qu'il ne voulait se l'avouer à lui même ! C'était peut être une serpentard, mais il n'avait jamais réussi à la considèrer comme les autres. peut être n'était-ce que son immagination mais elle lui paraissait bizarrement différente de la majorité des membres de sa maison. Certe elle acceptait de lui parler en égal, et il y avait certainement de ça, mais ce n'était pas la seule raison... Etait-il tombé amoureux ? Non, ce n'était pas son genre. Et puis de toute façon il n'avait aucune chance, ce n'était pas la peine de se faire de faux espoirs. Après tout elle sortait peut être déjà avec quelqu'un, comment pouvait-il le savoir ? Il n'avait pas prit la peine de se renseigner sur la situation conjuguale des serpentards, il n'en voyait pas l'utilité. Quoi que son jugement commence à se réviser maintenant que la question lui trottait dans la tête. Mais bon sang, pourquoi cela le tracassait-il tant tout à coup ?!

La conversation se poursuivit donc ainsi, jusqu'à dériver sur l'éternel sujet du devoir de métamorphose. En effet cette matière avait toujours été la bête noire de la jeune femme, et malgré les fréquentes aides apportés par le jeune homme il n'y avait pas eu d'amélioration notable au fil de sa scolarité. Bien sûr cela avait été aussi l'occasion pour ui de profiter un peu de sa compagnie sans rien laisser parraitre, mais ça il se gardait bien de le lui dire. Elle lui aurait dans le meilleurs des cas rit au nez, et au pire il se demandait si elle n'aurait pas été capable de lui administrer une baffe. Mieux valait ne pas le découvrir.

Ce fût pourtant la mention de ces fameux cours particuliers qui le fit imperceptiblement rougir, et un petit sourire apparu sur son visage, à la fois amusé et quelque peu gêné.


- Je n'ai jamais insinuer un truc pareil ! J'éssai simplement de t'aider tu sais. Et des cours de soutien pourrait sans doute t'aider... Bien qu'à mon avis il faudrait que je découvre un sortilège pour pouvoir enfin te faire retenir quelque chose de cette matière ! Lâcha-t-il d'un air gentiment moqueur.

Poursuivant sur le même ton, il ajouta.


- Dix minutes ? Non, je dirais au mieux six minutes. J'avais chronomètré une fois... Je crois.

C'est alors que son regard s'égara, et finit par se poser sur un groupe de gryffondors qui semblaient "le regarder" depuis déjà un petit moment. Enfin, le regarder était un bien grand mot. Disons plutôt que c'était son insigne qui semblait les captiver au plus haut point. Bon sang, au moment même où il commençait à oublier toute cette histoire... Contrairement à son habitude, le jeune homme se surprit lui même à réagir au quard de tour, et leur conseilla d'une manière assez peu subtil d'aller se faire voir. Après tout ce n'était qu'un bout de métal comme un autre, et son sang, aussi impur soit-il, avait la même couleur que celui d'un sorcier de souche. Un problème ? Il n'en voyait aucun, mais malheureusement tout le monde ne semblait pas avoir la même opinion que lui. On pouvait notamment citer Blade, entre autre.

Ce fût le regard de son amie qui le ramena à la réalité. Il avait cru discerner... Quoi ? De la tristesse ? Non, ça devait être son immagination. Pourtant, cela lui fit l'effet d'une douche froide. Il ne savait pas vraiment pourquoi il avait réagit comme cela. Après tout ils l'avaient regardé, et alors ? Ce n'étaient que des gamins, comme lui. Des gamins plongés dans un conflit qui les dépassait, et qui peut être avait simplement pitié de lui, ou trouvait tout simplement cette distinction entre sangs purs et enfants de moldus tout à fait honteuse. Certe il ne voulait pas de leur pitier, mais il ne pouvait pas leur en vouloir... Enfin bon, ce qui était fait était fait. Sans compter que tout ce qu'il avait gagné c'est de les faire remarquer ! Quel imbécile...

Les bras croisés sur la table, s'excusant d'un air penaud, il lui fût pourtant impossible de réprimer un sourire à la réflexion de son amie. C'était tout elle ça, imperturbable. C'était d'ailleurs un aspect qu'il admirait chez elle, parfois. Une qualité qui lui avait souvent fait défaut au cours de sa vie.


- Les préjugés ont la vie dure hein. Lança-t-il avec un petit sourire.

C'était autant un moyen pour lui de lui apprendre de façon détourné qu'il se rendait bien compte d'avoir fait un amalgame en considèrant tout les serpentards comme foncièrement mauvais que d'énnoncer une vérité bien ancré dans les traditions de Poudlard. les gryffondors n'aimaient pas les serpentards, et vice versa, le coup d'état de Blade n'y aillant bien évidemment rien arrangé.

C'est alors que la jeune femme tentait de tourner ce petit incident en dérision que Viridian resta quelques instants àa la fixer d'un air songeur. Elle plaisantait peut être mais... Oui elle était belle, c'est ce qu'il s'était répèter un nombre incalculable de fois depuis le début de leur sixième année. Belle, intelligente, drôle... Certe un peu difficile à cerner mais il s'était vraiment attaché à elle, même si vu le bordel actuel il se disait parfois qu'il aurait mieux fait de s'abstenir. C'était une histoire à sens unique, qui n'avait aucune chance d'aboutir à quelque chose... Non seulement du fait de la prise de pouvoir des mangemorts mais aussi du fait des difficultés qu'avaient toujours connu le jeune homme au niveau sentimental. Disons qu'il n'était pas vraiment doué pour montrer ce qu'il ressentait vraiment, pour faire simple.

Se rendant soudain compte de ce qu'il faisait, Garett revint brutalement à la réalité et baissa immédiatemment les yeux en se raclant la gorge d'un air gêné. Il avait souvent ce genre de moment d'égarement, mais là ce n'était pas vraiment la personne devant laquelle il avait envie de se rendre ridicule ! Et pourtant...


- Euh... Hum... Oui ! Enfin non... Euh je veux dire...

Tentant de rapidement reprendre contenance, le serdaigle fit le moins attention possible au rouge qui lui montait aux joues afin de poursuivre la conversation le plus naturellement possible.

- A mon avis c'est plutôt mon physique de rêve qu'ils admiraient. Tu aurais du voir le regard de cette fille... Petit sourire amusé sur les lèvres.

Bah, tout le monde pouvait voir qu'il plaisantai. Après tout c'était pas vraiment son genre de se prendre au sérieux en sortant des énormités pareilles. Celui de Grindelwald, mais pas le sien. Néammoins ce n'était pas vraiment ça qui le tracassait, c'était plutôt sa réaction de tout à l'heure. A part lui qui était capable d'avoir des réactions aussi stupides ? Il ne changerait jamais...


- Bon, c'est pas tout ça mais je commence à avoir soif moi. Lança-t-il d'un air enjoué afin d'oublier pendant quelques instants ce petit "incident", si on pouvait appelé ça comme cela.

Faisant signe à la tenancière qui passait non loin de là, Garett fit de son mieux pour éviter - une nouvelle fois - le regard de son amie.


c

_________________
The happiness in the freedom, the freedom in the courage.
"Un amour impossible qui devient possible, c'est tout un monde qui s'écroule" - François Brunet. Ҩ tears buried.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbygaëlle Winchester
ஐ élève à Serpentard
avatar

❆ Avatar : Kaya Scodelario
❆ Crédits : SWEET DISASTER
❆ Messages : 252
❆ Dispo au rp ? : ON :D
Puissance : 269

Derrière la cape
Niveau Magique:
7/50  (7/50)
❆ Relations:

MessageSujet: Re: Même sans espoir, la lutte est encore un espoir. [PV: Abby] - Terminé.   Dim 11 Nov - 14:01

Finalement, Abby s’était laissé séduire par le jeune homme et ses belles paroles. Ses airs de petit garçon gêné, un peu fragile sur les bords, l’avait fait fondre et la rancœur qu’elle avait contre lui s’était évanouie. Elle détestait quand cela lui arrivait et voyait en cela sa faiblesse… Etrangement elle se laissait toujours amadouée par le garçon au final… Au il ne s’en rendait pas foncièrement compte tout le temps, mais ça n’avait pas pu lui échapper tout le temps… Surtout que c’était connu qu’elle était du genre rancunière… Aucune personne qui lui avait fait un sale coup n’avait recommencé et pour cause, sa vengeance était des plus terribles… En même temps elle était allée à bonne école avec son père… Bref. Alors qu’elle avait commencé sur un ton plutôt froid, elle se radoucit, allant même jusqu’à oublier la petite altercation qui avait eu lieu auparavant avec ceux qu’elle considérait comme ses amis, enfin plus ou moins.

Abbygaëlle était plutôt satisfaite, car malgré les remarques désagréables qu’elle lui avait envoyé à le figure il était resté… C’était peut-être signe qu’il tenait réellement à elle ? Ou tout du moins un peu ? Allait donc savoir… En cette période si obscur on est plus sûr de rien. Finalement, elle était juste heureuse qu’il ait résisté à ses attaques… Ca montrait qu’il était digne d’intérêt selon elle. Elle détestait les gens qui fuyaient à la moindre occasion, à part si leur vie en dépendait. La Serpentard lui lança alors cette pique et sentit qu’il évitait du mieux qu’il pouvait son regard, surtout lorsqu’il se sentait coupable ou s’excuser… Elle sourire intérieurement, peut-être avait-il peur qu’elle lise en lui à travers ses yeux. Ne ditons pas que les yeux sont les portes de l’âme ? Et peut-être y a-t-il des choses qu’il préférait lui cacher ? Mystère, mais là seule chose dont elle était certaine c’était que ça l’intriguait et donc lui plaisait. Etrangement, dans le ton qu’il employa elle crut y déceler un peu de tristesse ? Comme si ses paroles l’avaient blessé… En même tel était le but au départ ! Voir jusqu’où il était capable de résister et elle n’était pas déçue cette fois.

Une fois qu’il fut assis, Abby se détendu et devint de plus en plus amicale. Après tout elle en avait marre de toute cette sévérité dans le monde… Et puis, entre nous, elle avait du mal à être infecte avec lui plus longtemps. Elle sourit amusée par la réplique de son ami. Et soudain, cette phrase résonna dans sa tête… * Que veux-tu, on se refait pas… » Est-ce que cela voulait dire qu’il n’osait pas lui demander des cours particuliers, ou plutôt assumer ce que cela voulait dire ? Non, il n’avait pas du faire attention à ce qu’il disait… Et comme pour se protéger, la belle lança alors une nouvelle pique, mesquine, en l’honneur de sa maison.

Elle fut surprise par la réaction du jeune homme… Et une étrange chaleur agréable montait en elle… il venait de la complimenter non ? A sa façon, mais c’était bien le cas… Une fraction de seconde sa joie se retranscrit dans ses yeux saphirs avant de redevenir comme à l’accoutumé. Elle décida de faire comme si elle n’avait pas entendu, ou tout du moins pas saisie le sous-entendu. Elle se redressa et se remit convenablement dans sa chaise tout en annonçant d’une voix qui se voulait à la fois ironique et délassée.


« Oh tu sais l’espoir, il a bon dos en ce moment ! »

Elle enchaîna ensuite sur un autre sujet, ne voulant pas s’attardait sur l’actualité plutôt morbide de ses derniers temps… Après tout, Garett devait plus souffrir qu’elle de cette situation et elle n’était pas là pour lui rappeler que la situation actuelle était plutôt désespéré pour les gens comme lui…

Bref, ils parlèrent métamorphose, la chose la plus horrible qu’est inventé le sorcier selon elle… Garett avait du devenir son prof derechef à peine entrer en 1ère année… En même temps elle détestait ça ce n’était pas sa faute ! Et puis elle trouvait ça d’un ennui avec ce prof aussi mou qu’un flamby ! Alors qu’il se moquait ouvertement de ses capacités en cette matière elle décida que sa meilleure défense était l’attaque ! Elle s’amusa donc a retourner la situation en l’accusant de vouloir la draguer avec les cours de méta ! Et elle se défendit sur son temps de concentration. LA réaction du garçon l’amusa et elle sourit. Elle décela un petit air à la fois gêné et amusé ce qui lui faisait plaisir. Il n’était pas complètement insensible à ses paroles c’était plutôt agréable.


« Ah ouais c’est vrai j’avais oublié que tu étais un saint pardon et que ta mission était d’aidé les pauvres âmes en détresse du cours de Métamorphose comme moi ! » Lança-t-elle pour le taquiner encore un peu plus. Abbygaelle se sentait bien, cette sensation, elle ne l’avait pas ressenti depuis un bout de temps. Tout le reste n’existait plus, il n’était plus qu’eux deux a se disputer pour s’occuper et passer le temps. C’était juste un bon moment…

« Et qu’est ce que tu racontes ! J’ai retenu quelque chose ! Le sort Avifors ! ça t’embouches un coin hein ? » lança-t-elle faisant semblait d’être fière d’elle avec un sourire amusé. Elle savait très bien que le sort était enseigné au première année et que donc c’était ridicule. Mais elle aimait parfois se rendre plus bête qu’elle ne l’était… Cela lui était déjà arrivé pendant ses heures de « soutien » avec Garett.. Alors qu’elle avait exactement compris le cours, elle faisait semblant de ne rien capter… Juste pour rester un peu plus longtemps avec lui. Elle savait que c’était ridicule et s’en voulait souvent quand elle faisait ça… Mais elle se rassurait en se disant que ce n’était qu’une manipulation pour qu’il la pense innocente et pas du tout dangereuse.

Elle affirma ensuite qu’elle pouvait au moins se concentre dix minutes, ce à quoi le jeune serdaigle objecta.


« Pff tu exagères… Fais attention je vais finir par te faire la tête et aller voir un autre bienfaiteur ! » dit-elle faussement vexée, mais au fond d’elle, elle ne voulait en rien changer Garett pour un autre… Une gifle intellectuelle la secoua. Elle ne devrait pas pensée comme cela bon sang !! Elle s’auto-agaçait c’était plutôt fort !

Alors que tout se passait bien la situation dérapa… Quel imbécile. Il venait de tout gacher… Bien qu’elle essayait de ne pas le laisser paraître, un vague de tristesse s’empara d’elle… Pourquoi donc avait-il cassé cet instant… Pourquoi avait-il du se faire remarquer ? Il s’excusa, mais le mal était déjà fait. Bien sûre elle n’en dit rien et préféra jouer la carte de la dérision, qui fonctionna puisque Viridian sourit amusé. Les préjugés étaient toujours de mise en effet. Elle haussa les épaules avec un petit sourire sans réellement répondre.

Alors qu’elle tenta une autre approche pour tenter d’oublier le petit incident, elle se rendit compte qu’il l’observait avec minutie… Etrange cela la fit légèrement rougir. Elle n’aimait pas qu’on la regarde avec trop d’intérêt sans dire un mot, c’était plutôt perturbant… Surtout lorsque le garçon était Garett en réalité. Elle se racla la gorge essayant de faire revenir sur terre le garçon et cela fonctionna par miracle. Heureusement pour elle, il était plus gêné qu’elle ne l’avait été… A dire vrai c’était assez étrange qu’il ait buggué sur elle ainsi… A quoi pensait-il quand il l’observait ? Elle aurait bien aimé le savoir.. Elle l’observa à son tour et reprit le dessus de la conversation. Elle mit un certain temps a réagir, étant quelques peu perturbé par ce qu’il venait de se passer.


« Oui ? Oui tu es jaloux ? » demanda-t-elle avec un petit sourire goguenard et amusé. Elle l’avait piégé et cela l’amusait. Même si c’était qu’un jeu, au fond d’elle, elle aurait aimé que Garett soit réellement jaloux… Et qu’il pense à lui d’une façon un peu plus particulière. Deuxième baffe mentale ! Bon dieu qu’on l’arrête ! Elle se reprit donc bien vite et lui répondit avec son mordant habituel.

«Non, mais laisse tombé elle est lesbienne, elle était juste dég’ que je sois avec toi et pas avec elle. Et puis depuis quand tu te prends pour un dragueur invétéré ? » dit-elle en s’approchant de lui sous le ton de la confidence avec un petit sourire. ... On aurait pu déceler dans sa première phrase un peu de jalousie, mais restait à savoir si c’était de la comédie ou la réalité... Elle se rendit alors compte qu’elle avait dit « être avec moi » ce qui pouvait amener à confusion…

Garett changea alors de sujet évoquant sa soif. Il fit donc appelle à la Tenancière. Abby resta alors dans ses pensées pendant quelques instants, repensant à ce qu’elle ressentait quand elle était avec lui… Elle se sentait en danger et à la fois en sécurité c’était plutôt déstabilisant en réalité… Soudain leur voix lui parvient et elle reporta son attention à la réalité.


c

_________________


« i was in the wrong place at the wrong moment. »
" Chose your last words,
This is the last time,
Cause you and I,
We were born to Die."
(c) Myuu.BANG!



Spoiler:
 


Dernière édition par Abbygaëlle Winchester le Mar 13 Nov - 19:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garett J. Viridian
ஐ élève à Serdaigle
avatar

❆ Avatar : Steven R. McQueen
❆ Crédits : Sunshine Kiwi
❆ Messages : 128
❆ Dispo au rp ? : Ouaip !
Puissance : 146

Derrière la cape
Niveau Magique:
7/50  (7/50)
❆ Relations:

MessageSujet: Re: Même sans espoir, la lutte est encore un espoir. [PV: Abby] - Terminé.   Dim 11 Nov - 16:44

Tenter de renouer le contact avec Abbygaëlle Wnchester après un épisode tel que ce qui s'était déroulé au lac quelques jours plus tôt pouvait passer comme une terrible épreuve. Pourtant, le jeune homme s'en était tiré sans trop de casse. C'était d'ailleurs étonnant lorsque l'on connaissait son tact habituel pour parler au gens. Et voilà que maintenant, les deux élèves de Poudlard étaient assis face à face, à plaisanter comme si de rien était, comme si l'épée de Damoclès qui planait au dessus de leur tête quelques instants plus tôt avait cessé d'exister. C'était plaisant comme sensation, même si Garett savait pertinamment que cela n'allait pas durer bien longtemps. Néammoins, cinq minutes de tranquilité avec Abbygaëlle ne se refusait pas. Enfin, c'était son avis bien évidemment. Il doutait fortement que l'ensemble de ses connaissances le partage, bien qu'il n'en avait strictement rien à faire.

Lorsqu'il réussi à lui décrocher une sourire, Garett compris qu'il avait gqgné la partie. Enfin, disons plutôt qu'il avait réussi à chasser le souvenir de cette fameuse discussion au bord du lac de leurs esprits. Ca avait été... spécial. Oui spécial. Leur lien était peut être plus fort que les deux jeunes gens ne voulaient bien se l'admettre en fin de compte. Rien n'aurait d'ailleurs pu davantage réjouir Viridian, pourtant, il ne se risquerait pas à le lui demander. Après tout il était bien trop réservé pour aborder un sujet pareil, et qu'en penserait son amie ? Il craignait grandement sa réaction, et force était d'admettre qu'il n'avait pas forcément tout à fait tord.

Néammoins la jeune femme ne pu s'empêcher de l'attaquer sur son opinion vis à vis des serpentards, et des sang pur plus généralement. Il hésita quelques instants. Après tout avat-il tord de dire que la majorité d'entre eux ne se sentait plus depuis que les mangemorts les avaient autoproclamés "élite de la nation" ? Non, bien sûr que non. Le problème était qu'il avait tendance à bien trop généraliser la chose, même si dans le fond son opinion n'avait pas vraiment changé. Néammoins, il regrettait ses paroles, ne serait-ce que du fait qu'il avait indirectement mis son amie dans le même panier que les mangemorts. Bon c'était caricatural, mais il était probable qu'Abbygaëlle l'ai prit comme ça. Deux personnes venant de deuxmondes bien trop éloignés l'un de l'autre pour qu'ils puissent se fréquenter... Là n'était surtout pas l'idée que Viridian voulait lui faire passer, au contraire ! Et c'était bien pour cela qu'il était heureux qu'elle lui laisse une deuxième chance de s'exprimer. Sans compter que les échanges avec la jeune femme lui avait relativement manqué depuis la bataille de Poudlard, ce qui ne faisait que renforcer son sentiment de bien être. Il en aurait presque oublié les trois imbéciles qui l'avaient agressé tout à l'heure. Presque.

Enfin bon, toujours est-il qu'il en profita pour lui indiquer de façon détourner qu'il la considèrait bien au dessus du lot, même si son interlocutrice ne sembla pas y faire attention, ou en tout cas fit elle semblant de n'avoir rien remarqué. Le jeune homme avait en effet toujours eu du mal à la cerner, et ce n'était pas aller en s'arrangeant au fil des années. Néammoins il était déjà bien content d'avoir réussi à passer outre sa petite pique sans trop de casse, et il se laissa même aller à un petit sourire. Un peu cynique certe, mais ça restait un sourire. A vrai dire elle venait d'exprimer à voix haute ce qu'il pensait tout bas depuis un certain temps déjà. Depuis la prise de pouvoir de Blade en fait. Sauf qu'à ce moment là il l'avait perdu ce fameux espoir. Aujourd'hui c'était différend. Enfin, un petit peu tout du moins. Disons qu'il ne se disait plus à chaque fois qu'il se levait qu'il risquait d'y passer dans la journée, c'était déjà un net progrès.

Vint ensuite un sujet qui le passionnait au plus au point, c'est à dire l'histoire d'amour entre son amie et la métamorphose. C'était ironique bien entendu. Quiconque connaissait Abbygaëlle Winchester savait pertinemment qu'il lui était totalement impossible de s'intéresser à cette matière. Le prof devait sûrement y être pour quelque chose certe. Après tout ce n'était pas le type le plus passionnant qui soit, mais là ne se situait pas tout le problème, qui venait surtout de son manque de volonté de l'avis de Garett. mais de là à le lui faire avouer il y avait un gouffre. Ca avait d'ailleurs souvent été l'objet des piques de Viridian, et aujourd'hui ne faisait pas exception à la règle. Et puis il devait bien avouer que ça l'amusait beaucoup de la voir tenter de se défendre, surtout lorsqu'on savait qu'elle ne se gênait pas pour lui faire payer ses remarques au centuple.

- Je vois que j'ai été perçé à jour. Répondit-il avec un petit sourire taquin. Mais tu sais à mon avis le stade d'âme en détresse tu l'as dépassé depuis déjà un bout de temps.

Bah quoi ? C'était pas forcément faux quand on y pensait. Bon d'accord il forçait pas mal le trait quand même mais la vérité est que son amie était bien meilleurs en histoire de la magie qu'en métamorphose, ce qui était un exploit tout de même ! Bon bien sûr ce n'était que de la taquinerie. Après tout lui n'était pas capable de faire une potion à peu près potable depuis son entrée à Poudlard, et il avait même une fois réussi à se surpasser en faisait exploser un chaudron au nez et à la barbe du prof... Littéralement. Depuis ce jour, il évitait méticuleusement tout ce qui de près ou de loin pouvait ressembler à un chaudron, à moins bien sûr d'y être contraint, ce qui était malheureusement le cas en cours de potion. Bon sang, ce qu'il haïssait cette matière...

La remarque ainsi que l'expression qu'arbora ensuite Abby ne fit que l'amuser davantage. Le sort Avifor hein ? Bon d'accord il est vrai que pour elle c'était déjà une sacrée nouvelle, même si on savait que ce sort était l'un des plus basiques qui soit. S'adossant au dossier de sa chaise, Garett fixa le visage de son amie d'un air moqueur avant de répondre.


- Tu sais transformer un verre en oiseau ? Dis donc, je dois avouer que c'est très impressionnant. Je pense qu'avec ça tu vas faire sensation pendant tes ASPIC !

Les ASPIC... Encore une chose dont il ne souciait plus vraiment depuis que toute cette histoire avait commencé. Il avait beaucoup d'autre souci actuellement, et le fait qu'il avait un examen important à la fin de son année lui échappait souvent. Lui qui se mettait souvent à stresser à l'arrivé de ce genre d'épreuve n'en avait plus grand chose à faire. Malgré tout ses facilités en cours lui avaient sauvaé la mise, et ses notes n'avaient ainsi quasiment pas chuté depuis le début de l'année. Sauf en potion, bien évidemment, mais dans ce cas précis il n'avait pas besoin des mangemorts pour avoir de mauvais résultats. Il s'en sortait très bien tout seul, même si, il devait bien l'avouer, il ne faisait pas beaucoup d'efforts non plus pour tenter de redresser la barre.

Ils enchainèrent ensuite sur les difficultés de la jeune femme à se concentrer sur son travail, qui malgré ce qu'elle disait étaient bien réelle ! Mais bien entendu la petite pique de Garett engendra un nouveau débat, le garon tentant une nouvelle fois de l'embêter un peu. Prenant une mine faussement inquiète, ce dernier répondit alors.


- Tu ne ferais pas ça quand même ? Qu'est ce que je vais devenir sans toi moi ?

Bien sûr il se doutait bien qu'elle n'était pas sérieuse, mais le fait est que dans l'hypothèse où Abby aurait bien mise ses menaces à éxécution, Viridian l'aurait sûrement très mal supporté. Après tout il la considèrait comme une amie, voir plus lorsqu'il laissait ses pensées s'égarer à de faux espoirs. Malgré tout, elle venait quand même de lui montrer à demi-mot que leur "relation" ne s'était pas arrêtée lorsque Blade était arrivé au pouvoir, malgré tout ses efforts pour tenter d'y mettre fin. D'ailleurs maintenant qu'il y pensait il avait été on ne peu plus stupide. Les raisons qu'il avait invoqué pour justifier cette éloignement lui paraissaient maintenant des plus saugrenus.

C'est à ce moment là que la petite bulle dans laquelle les deux jeunes gens s'était réfugié éclata. Il avait perdu son calme... Ce n'était pas spécialement dans ses habitudes mais là, il n'avait pas pu s'en empêcher. Certe ce n'était malin, mais ça avait été la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Néammoins il s'excusa. Il se rendait bien compte qu'il avait fait une bêtise, et il venait de leur rappeler à tout les deux la situation dans laquelle il se trouvait. Alors qu'il se demandait comment la jeune femme allait réagir, elle se contenta de rester ironique, décrochant même un petit sourire au garçon. Et à sa réflexion, sa seule réflexion fût un haussement d'épaule, toujours avec ce sourire si perturbant... Bon sang, pourquoi le simple fait de la regarder le mettait dans un état pareil ? A croire qu'il n'était pas cpable de se contrôler...

La réaction qu'il eu à la plaisanterie de son amie confirma ce dernier point. Il l'avait fixé pendant quoi... quelques secondes ? Mais bien sûr cela avait été assez pour que Winchester le remarque. Le bruit qu'elle produisit en se raclant la gorge le fit revenir à l'instant présent. Ecarquillant très brièvement les yeux, le jeune homme se redressa sur sa chaise en l'imitant d'un air gêné. Elle avait... rougi ? Enfin c'est ce qu'il avait cru aperçevoir en tout cas. C'était relativement perturbant. A vrai dire c'était la première fois qu'il la voyait perdre ses moyens, enfin façon de parler... Toujours est-il que Garett se sentait d'autant plus mal après cet épisode, et sa gêne fût parfaitement visible losqu'il tenta de bafouiller quelque chose. Et comme si cela ne suffisait pas, Abby en rajouta une couche. Bon sang, cette fille ne changerait vraiment jamais.


- Euh... c'est que... Commença-t-il en posant les yeux sur elle, éssayant tant bien que mal de ne pas virer au rouge tomate. Enfin on va dire que la jalousie est une notion très subjective. Termina-t-il en détournant les yeux pour la énième fois depuis qu'il était arrivé ici.

Ni oui, ni non. Garett se félicita intérieurement d'avoir éluder la question. Le problème venait en fait de la façon dont il avait fait ça. Bon sang, il n'était même pas sûr que ce qu'il venait de dire avait un sens ! Et puis même, il aurait pu trouver autre chose à dire. Non seulement il s'enfonçait, mais en plus il s'enfonçait devant Abbygaëlle. Il y avait des jours comme ça où l se disait qu'il aurait mieux faire de rester dans son lit.

Néammoins, lorsque la jeune femme poursuivit ses taquineries habituelles, Garett fût bien obligé de reconcentrer son attention sur elle. Certe il venait de se rendre ridicule au possible, mais il n'allait pas se laisser avoir aussi facilement ! La réplique qu'elle lui lança lui décrocha ainsi un nouveau sourire. Songeur, le jeune homme admira brièvement les traits du visage d'Abbygaëlle, si délicats à ses yeux, d'un air songeur, avant de lui répondre avec un petit sourire.


- Comme je la comprend...

Se rendant soudain compte de ce qu'il venait de dire, le jeune homme fût sur le point de perdre ses moyens pour la deuxième fois, mais il réussit finalement à se contrôler. Faisant mine d'ajouter quelque chose, il finit par y rennoncer. Après tout qu'est ce qu'il pouvait dire d'autre ? C'était un peu tard pour se rattraper. il avait exprimé ses pensées à voix haute et il ne pouvait rien y changer. A l'avenir, il faudrait qu'il évite de sortir des phrases à double sens, un jour cela risquait de lui attirer des problèmes. Et sa dernière réplique laissait sous entendre bien trop de choses à son goût.

Heureusement il n'eu pas le temps de s'en soucier bien longtemps, la serpentard revenant en effet à la charge. Tentant de sourire malgré sa gêne persistante, Viridian, posant ses mains sur la table, finit par répondre d'une voix amusée.


- Je t'ai jamais dis que j'étais un don juan ? Ironisa-t-il en se passant la main gauche dans ses cheveux déjà bien ébourrifés. J'ai une aisance naturelle avec la gente féminine. Termina-t-il en détournant les yeux pour chercher la tenancière.

Une pointe d'amertume était perceptible dans sa voix, néammoins de là à savoir d'où cela provenait... Bien sûr le jeune homme en avait une petite idée lui, mais il préfèrait le garder pour lui, plutôt que de lui annoncer de but en blanc un "Je t'aime, mais je sais absolument pas comment te le faire savoir.". Non, mieux valait se taire.... Sans compter que cette histoire était totalement impossible. Elle était non seulement de sang pur, mais aussi la fille d'un edes familles les plus importantes du pays ! Comment voulait-il avoir ne serait-ce qu'un brun d'espoir en sachant ça ? Imbécile...

Préfèrant commander à boire plutôt que de continuer de ressasser ses idées déprimantes, le jeune homme attendit que l'on vienne prendre sa commande.


- Euh... deux bièraubeurres s'il vous plait. Dit-il en jetant un coup d'oeil à Abby pour voir si cela lui convenait.

Reprenant appui contre le dossier de sa chaise pendant que la tenancière s'éloignait, le jeune homme posa son regard sur son amie, l'air hésitant. Il avait envie de... de quoi ? Mais bon sang que lui arrivait-il aujourd'hui ?! Il avait complètement perdu l'esprit ? C'était joué d'avance, et cela même avant que les sangs de bourbe soient persécutés et mis sur le banc de la socièté. Refermant la bouche qu'il venait d'entrouvrir pour parler, Garett se contenta finalement de lui adresser un sourire.



c

_________________
The happiness in the freedom, the freedom in the courage.
"Un amour impossible qui devient possible, c'est tout un monde qui s'écroule" - François Brunet. Ҩ tears buried.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbygaëlle Winchester
ஐ élève à Serpentard
avatar

❆ Avatar : Kaya Scodelario
❆ Crédits : SWEET DISASTER
❆ Messages : 252
❆ Dispo au rp ? : ON :D
Puissance : 269

Derrière la cape
Niveau Magique:
7/50  (7/50)
❆ Relations:

MessageSujet: Re: Même sans espoir, la lutte est encore un espoir. [PV: Abby] - Terminé.   Dim 11 Nov - 19:11

AAh la métamorphose quelle grande histoire ! Abbygaelle ne savait toujours pas pourquoi leur conversation revenait toujours à en parler… Peut-être parce que c’était ce qui les avait reliés dans un premier temps pour ensuite faire naître ce lien si spécial entre eux ? Ou alors était-ce parce que c’était l’un des seuls
sujets sur lequel Garett pouvait la taquiner et lui montrer qu’il était plus fort ? Après tout, qu’on soit d’accord avec cela ou non, les sangs purs restaient une classe privilégiés et personne n’osait les critiqués de par leur sang, contrairement à ceux nés moldus… Et puis il ne pouvait pas non plus la taquiner sur son physique… Remarque la seule fois où il avait tenté elle s’en souvenait qu’elle n’avait pas fait dans la dentelle… En même temps on ne parle pas du physique d’une fille, encore moins si il s’agit d’Abbygaëlle Winchester. La belle voulait briller par ses joutes verbales plutôt que par ses longues jambes.

Quoiqu’il en soit à chaque fois qu’elle le pouvait, Abby rentrait dans son jeu.
Après tout c’était un jeu commun qu’ils avaient depuis 6 longues années maintenant. Elle tentait toujours de se justifier, mais devait bien avouer au fond d’elle que ce n’était pas son truc et que son niveau de concentration était celui d’un poisson rouge lorsqu’il s’agissait de cette matière… Pourtant avec les autres matières ça allait plutôt bien quand elle y mettait un peu du sien… Mais là aucune envie ne pouvait se tourner vers cette horreur ! Sauf peut-être un professeur agréable à regarder… Comme ce n’était pas le cas elle avait bien dû trouver une âme charitable pour donner un peu d’intérêt à cette matière… Et ce fut le jeune Serdaigle. Elle devait avouée qu’elle avait eu beaucoup de chance de tomber sur lui dans le train lors de sa première année et en binôme de Métamorphose. Comme quoi la vie était bien étrange et hasardeuse… Il avoua alors qu’il était un bienfaiteur qui devait sauvé les âmes en détresse, mais qu’elle n’était plus au stade « détresse » elle était carrément perdue à jamais. Cela l’amusa et elle se pencha au-dessus de la table, pour plonger son regard dans celui du garçon. Et avec un petit sourire qui voulait en dire beaucoup sur sa moquerie elle lui dit.


« Tu as raison je ne suis pas pauvre, commença-t-elle en haussant les épaules, Alors pourquoi tu t’essayes encore et toujours de sauver mon âme Viridian ? »

La jeune Serpentard représentait parfaitement l’animal de sa maison. Pas étonnant qu’elle soit fourchelangue. Elle tentait de fasciner sa proie pour mieux la paralyser, ici en la gênant. Elle savait qu’elle attirait avec son regard émeraude et s’amusait à en jouer à l’occasion. Soudain, elle se souvient que le jeune homme aussi était une âme en détresse en potion et qu’il avait son bienfaiteur… Ou plutôt sa bienfaitrice… Abby ne se l’avouerait surement jamais, mais elle était souvent agacée de les voir ensemble… Elle savait qu’ils étaient aussi très amis, mais cela ne lui allait pas tout de même.. Du coup, si il lui lançait un signe de salut ou un simple sourire, elle ne lui répondait pas et allait s’amuser à discuter avec un autre garçon… C’était complètement puéril, mais elle n’arrivait pas à réagir autrement…. Jalousie équivalait à vengeance de la même sorte selon elle. Enfin en théorie, car elle n’était pas sûre que Garett ait ressenti la moindre jalousie dans ces moments là...

Pour oublier ses pensées très peu agréables, la jeune fille décida de répliquer avec une plaisanterie la rendant plus bête qu’elle ne l’était réellement. En son fort intérieur elle sourit… Elle savait qu’il allait lui répondre cela…


« C’est ce qu’on me dit souvent ! Je fais toujours sensation c’est dans mes gènes que veux tu » dit-elle en haussant les épaules d’un air presque déconfit et dépité. Elle nota aussi dans sa petite tête que les examens de fin d’année était bien pour cette année… Elle les avait oublié… Déjà qu’elle n’y pensait pas en général, mais en ce moment c’était tout sauf l’une de ses préoccupations.

Il fit alors semblant d’être désespéré par sa pseudo menace au sujet de changer de prof de cours particulier. Sa réaction l’amusa et un petit sourire amusé et sympathique se dessina sur ses lèvres. Cela faisait longtemps qu’elle ne s’était pas autant détendue … Elle prit un faux air grave et levant les yeux au ciel, tout
en haussant les épaules répliqua :


« Sincèrement je sais pas ! Je crois que tu serais malheureux car au fond de toi tu saurais qu’il te manque quelqu’un, une magnifique serpentarde de sang pur prête à te faire perdre la tête ! »

Après le petite accident avec les Gryffondors, Abbygaelle préféra se montrer le
plus en retrait possible… en simple observatrice. En soit c’était là où se trouvait la plus grande défense de la belle, elle savait en un instant prendre du recul par rapport à la scène et agir avec indifférence et détachement. Elle préféra cela plutôt que de montrer ses véritables sentiments, ce qu’elle trouvait par ailleurs ridicule.
Alors que la situation semblait se calmait, elle sentit quelque chose lui échappait. Il l’avait regardé avec un regard étrange… Un regard qu’elle n’avait encore jamais décelé chez quelqu’un… Où tout du moins pas exactement… Il avait réussi à faire un exploit : la déstabiliser l’espace d’une seconde. L’espace d’une seconde une légère teinte rosée était passé sur ses joues. Elle avait détourné le regard et s’était
raclé la gorge… Que lui arrivait-elle bon sang ? Ce qui la rassura fut que la gêne de son ami était plus visible que la sienne…. Elle se resaisit et reprit un peu plus de contenance. Il tenta de s’en sortir, mais comme pour tracer un trait sur sa propre gêne, elle s’était sentie obligée de l’enfoncer encore un peu plus dans sa gêne.
Lorsqu’elle le vit détourner le regard à son tour, elle se dit qu’elle avait limité la casse en fin de compte. De plus, il partait dans un délire comme quoi la jalousie était une notion subjective. Ne gardant jamais sa langue dans sa poche et pour lui faire oublier ce qu’il avait peut-être décelé chez elle, elle en rajouta encore un peu.


« Donc tu n’es pas jaloux ? » demanda-t-elle avec un petit sourire de coin. Elle tenta ensuite te prendre un faux air déçu. En réalité, elle aurait apprécié qu’il soit réellement jaloux…
Car selon la belle c’était une forme d’attention particulière la jalousie… Soudain, elle stoppa nette sa pensée… Elle ne rêvait pas ? Il n’avait pas dit qu’il n’était pas jaloux ni qu’il l’était ? Ce qui tendait sa réponse plutôt vers le positif ? Tout se bousculait dans sa tête… Elle voyait les choses légèrement différemment et cela commença à lui faire peur de penser comme cela… Elle se laissait trop aller, en
public qui plus et ! Leurs regards complices n’allaient tromper personne bon sang !
Mais elle ne put s’empêcher sur sa lancée, comme pour confirmer ses dires, espérant à la fois les éliminer et à la fois les confirmer… Sa réponse à sa taquinerie la paralysa. Un éclair de surprise passa dans ses yeux. De la surprise et de la joie. Elle n’en revenait pas de ce qu’il venait dire… Elle commençait à ne plus contrôler la situation, son cœur s’emballait et ce n’était pas bon du
tout, du tout !
Abbygaelle passa une main dans ses cheveux, laissant tomber quelques mèches devant son visage. Elle ne faisait cela que lorsqu’elle se sentait en danger et quand les émotions commençaient à l’émergé tellement rapidement qu’elle avait du mal à les cacher… Heureusement, le jeune homme détourna son attention d’elle pour interpeler la serveuse. Sauvée par le gangue.

Reprenant un peu plus de constance, elle décida de détourner le sujet vers le soit-disant côté Donjuan du garçon. C’était aussi pour se rassurer que ce qu’il avait dit n’était que du vent pour la taquiner à son tour. Mais l’ironie qu’il mit dans ses propos ne la rassura pas le moins du monde. Elle sentit aussi une pointe d’amertume dans ses propos et ne savait pas d’où cela venait… Dans un sens, elle ne connaissait pas grand-chose de la vie sentimentale du garçon… Elle avait toujours évité de ce poser la question en faite…
Elle posa son regard émeraude sur le livre qu’elle avait posé à côté de son verre qui était à présent vide… Alors que Garett cherchait des yeux la tenancière, elle pouvait réfléchir à ce qu’elle devait faire … Plusieurs situation s’offrait à elle… Soit elle fuyait, mais cela signifier dans un premier temps perdre la face selon elle et dans un second s’avouer que GArette avait peut-être des sentiments plus qu’amicaux pour elle… Sa deuxième solution était de rester et de faire comme si de rien n’était… Mais au fond elle se mettait en danger car sujette a ses illusions avec lui et face à ses sentiments qu’elle n’était pas sûre de maitriser…

Sa fierté reprit le relais, elle ne voulait pas fuir. Alors quand Garett lui lança un œil interrogateur elle lui répondit d’un signe positif de la tête avec un petit sourire poli. Lorsqu’elle vit le regard hésitant sur elle du jeune homme, elle commença à prendre peur… il fallait qu’elle trouve un sujet de conversation avant qu’il ne puisse parler ! Il referma la bouche à son plus grand soulagement et se contenta de lui
sourire ce qui la troublé… Elle ne s’était pas attendu à ça… a dire vrai, elle n’arrivait plus à analyser la situation correctement et donc a anticiper leur conversation, c’était déstabilisant pour elle. Alors qu’elle soutenait tant bien que mal son regard, elle préféra retourner son propre mal air sur lui.

« Je te trouve bizarre par rapport à d’habitude… Tu vas bien ? Et puis entre le Garett que j’ai laissé au parc et celui d’aujourd’hui il y a un monde ! Tu pris une potion magique ou quoi ?! » ajouta-t-elle avec un petit sourire pour se donner de la contenance.
Elle remarque ensuite la tenancière s’avançait vers elle avec leurs bierreaubeurres. Une fois que la jeune femme fut partie, Abby posa son regard émeraude sur le jeune homme.

« Bon et bien aux cours de métamorphose et de potion ? Tache de ne pas faire exploser ton verre t moi je ne le transformerai pas en un truc difforme. » dit-elle en levant son verre. Faire bonne figure était quelque chose qu’on reprenait vite chez les Winchester.


c

_________________


« i was in the wrong place at the wrong moment. »
" Chose your last words,
This is the last time,
Cause you and I,
We were born to Die."
(c) Myuu.BANG!



Spoiler:
 


Dernière édition par Abbygaëlle Winchester le Mar 13 Nov - 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garett J. Viridian
ஐ élève à Serdaigle
avatar

❆ Avatar : Steven R. McQueen
❆ Crédits : Sunshine Kiwi
❆ Messages : 128
❆ Dispo au rp ? : Ouaip !
Puissance : 146

Derrière la cape
Niveau Magique:
7/50  (7/50)
❆ Relations:

MessageSujet: Re: Même sans espoir, la lutte est encore un espoir. [PV: Abby] - Terminé.   Dim 11 Nov - 21:22

Au moins la conversation était-elle lancée. La partie n'était certe pas gagné d'avance, mais il avait réussi son coup ! Sans compter que la jeune femme commençait même à retrouver sa bonne humeur habituelle. C'était plutôt rafraichissant de la voir ainsi après tout ce temps passé à se morfondre sur ce que risquait d'être son avenir. Il risquait fortement de mourir avant la fin de cette guerre, et alors ? Pour le moment il n'en avait strictement rien à faire. Tout ce qu'il savait, c'était que son amie lui avait manqué. Bon certe il l'avait revu au bord du lac il y a peu de temps de cela, mais c'était bien la seule fois où il lui était tombé dessus au cours de ces derniers mois. Enfin non, ce n'était pas totalement vrai. C'était elle qui lui était tombé dessus. Elle qui l'avait abordé malgré les risques bien réels qu'ils encouraient tout les deux en se parlant ainsi. Et surtout, c'était elle qui lui avait redonné espoir, espoir qu'il croyait avoir définitivement perdu après la bataille de Poudlard. Et tout cela, elle l'avait fait au mépris de son rang et de son sang, ainsi que de celui de son interlocuteur. La vision de la jeune femme en train de lui replacer cet insigne qu'il portait maintenant continuellement sur sa poitrine lui revenait souvent en mémoire, et à chaque fois que cela arrivait, il devenait pensif. Aucune once de dégoût ne lui était passé dans les yeux lorqu'elle l'avait vu. Elle s'était contenté de lui parler, calmement, comme si rien de tout cela n'était jamais arrivé... Et bien sûr cet imbécile avait tout gaché. Malgré cela, le geste de la jeune femme l'avait touché, et beaucoup plus profondément qu'il ne le pensait lui même. Certe il n'avait pas prit la peine de le montrer au grand jour, mais ce sentiment était bien réel ! C'était en partie grâce à elle qu'il avait réussi à s'extirper de presque toutes les idées noires qui lui avaient trotté dans la tête pendant un petit bout de temps. Bref, cette fille était spécial, mais de là à lui avouer le fond de ses pensées il y avait un gouffre. Après tout il n'était même pas sûr de ce qu'il pensait de tout ça lui même !

Enfin bref, pour l'heure, le sujet des cours de métamorphose et de la légendaire aisance de la jeune femme dans ce domaine dominait la discussion des deux sorciers. Comme d'habitude ils n'avaient pas pu s'empêcher de dériver vers ce sujet, qui avait déjà monopolisé à lui seul un grand nombre de leurs conversations depuis leur arrivée à poudlard. Il ne savait plus exactement lorsque tout cela avait commencé. Fin de première année ? Non, la deuxième année semblait plus logique. Après tout c'était là que Viridian avait commencé à prendre de l'aisance avec elle. Certe ils n'étaient encore que des gamins à cette époque, mais leur lien avait tenu, et même aujourd'hui avec tout les évènements récents, les deux jeunes gens se retrouvaient à Pré au Lard, à discuter de leur sujet favorit. Enfin non, "discuter" n'était peut être pas le bon terme. Dans le cas présent dire qu'ils se chamaillaient était plus approprié. La jeune femme refusait d'admettre ses faiblesses, et la discussion n'était inévitablement pas resté sérieuse bien longtemps. Enfin, à condition qu'il y ai eune serait-ce qu'une on ce de sérieux dans leur propos depuis le début de leur échange bien entendu.

- C'est une bonne question en fait. Répondit le serdaigle en prenant un air faussement sérieux. A vrai dire je garde l'espoir qu'un jour, tu écouteras mes précieux conseils.

Force était de constater que le jeune homme prenait un certain plaisir à tourner en dérision son indiscutable facilité pour les cours. Après tout il n'avait jamais compris la raison pour laquelle certains retiraient une telle fierté de leurs bons résultats. Bon d'accord il était normal de s'en réjouir, mais de là à se sentir supérieur aux autres parce que l'on avait un peu mieux retenu que les autres... et malheureusement il constatait que c'était souvent les membres de sa maison qui avaient de tels comportements. De ce fait il avait souvent l'immense plaisir de croiser des grosses têtes arrogantes en se levant le matin, et dieu sait que ce genre de personne l'insupportait au plus haut point. Bon bien entendu pas autant que ces foutus serpentards dont la tête avait triplé de volume depuis que ceux-ci étaient considèrés comme l'élite du pays. Néammoins, ils occupaient une place de choix dans le classement des choses et personnes qu'ils détestaient le plus au monde.

Pourtant, tout cela était loin d'être fini, et la mention du sort Avifors ne fit que rendre leur conversation un peu plus ridicule qu'elle ne l'était déjà. Bon, c'est vrai ils n'en étaient pas non plus à leur coup d'éssai ! Enfin bon, toujours est-il que leur échange avait au moins le mérite de lui faire oublier la majeure partie des soucis qui lui trottaient dans la tête ces derniers temps, momentanément tout du moins. Malgré tout, malgré la futilité de leur conversation, le jeune homme n'aurait échangé cet instant de détente avec son amie pour rien au monde. Bon, à part en échange d'une occasion de renverser le nouveau seigneur des ténèbres et ses mangemorts une bonne fois pour toute, bien évidemment. Enfin bref, toujours est-il que la réplique du serdaigle ne changea pas la donne, au contraire ! L'air légèrement abbatu de la jeune femme le fit d'ailleurs sourire. Apparemment il n'avait pas été le seul à oublier qu'ils avaient un examen important à la fin de leur année.


- C'est ce que j'ai déjà cru remarqué. Commença-t-il en conservant son sourire. Mais bon, je suis sûr que tes gênes auront encore une fois besoin d'un peu d'aide...

Il la taquinait, encore une fois. Bien que sa réplique conserve tout de même une pointe de vérité ! Et les épreuves des BUSES en soient le meilleurs exemple. Il l'avait beaucoup aidé, enfin surtout en métamorphose ! D'ailleurs malgré cela si ses souvenirs étaient bons, elle n'avait pas non plus brillé, mais au moins avait-elle limité la casse. Après tout c'était le principal non ? Et puis de toute façon vu le peu de choses dont elle se souvenait maintenant ça avait déjà été un miracle ! Le garçon était à ce moment là à peu près sûr qu'elle n'avait pas oublié cet épisode.

Continuant dans le même registre, la jeune femme fit mine de prendre la mouche lorsqu'il se moqua ouvertement de ses difficultés à se concentrer sur quelque chose qui ne lui plaisait pas. Décidant de jouer le jeu, Garett tenta alors de faire passer l'aide qu'il procurait à Abby comme indispensable à ses yeux. Enfin, "paraitre" n'était peut être pas très approprié ici. En effet ce n'était pas très loin de la vérité ! La réaction d'Abbygaëlle ne se fit pas attendre, et un petit rire s'achappa des lèvres du jeune homme devant l'expression qu'elle avait décidé de prendre.


- Ah ça... Dit-il en marquant une petite pause, parcourant la salle des yeux. La vie deviendrait bien fade sans toi Winchester ! J'en aurais presque la larme à l'oeil en y pensant. Termina-t-il en reconcentrant son attention sur elle.

Il tentait de n'en rien laisser paraitre, mais la fin de sa phrase l'avait quelque peu troublé. Lui faire perdre la tête ? Il devait bien avouer qu'elle réussissait plutôt bien son coup depuis qu'ils se connaissaient, et en particulier depuis que le jeune homme avait, disons... commencé à épprouver des sentiments un peu plus fort que l'amitié qu'ils avaient réussi à tisser depuis cette rencontre fortuite dans le train qui les avait mené à leur nouvelle vie. Cette fille avait le don pour le déstabiliser à chaque fois que lui en venait l'envie, et malgré la gêne permanente dans laquelle elle arrivait parfois à le plonger, celui-ci ne pouvait s'empêcher de l'apprécier. Après tout il le lui rendait bien non ? Et puis leurs chamailleries l'amusaient beaucoup lui aussi. Mais se prendre d'affection pour une serpentard... Non, il n'aurait jamais cru ça possible. D'ailleurs il se demandait souvent comment les choses auraient tourné si il ne lui était pas par hasard tombé dessus durant leur voyage dans le Poudlard Express, dans le même compartiment. Il y aurait alors eu très peu de probabilité que les deux jeunes gens se soient à ce point rapproché si cela n'avait pas été le cas. Et Garett serait alors toujours en train de se morfondre, au bord du lac, à se demander quand est-ce que la mort finirait par le prendre, lui ou bien encore n'importe lequel de ses proches... Enfin bref, bien heureusement cela ne s'était toujours pas produit, et Abbygaëlle se tenait bien là, devant lui, à répondre à ses taquineries. Tout n'allait pas si mal en fin de compte...

Encore une fois il avait parlé trop vite. Il s'était encore une fois tourné en ridicule. Qu'est ce qui lui avait prit de la fixer de cette façon bon sang ? Enfin bon, ça ne servait à rien de pester de cette façon contre sa stupidité si souvent sollicitée avec la jeune femme. Après tout le mal était déjà fait, et ce n'est pas ses plaintes qui y changeraient quoi que ce soit. Néammoins, la jeune femme ne lacha pas l'affaire, et elle en profita pour tenter de le déstabiliser un peu plus qu'il ne l'était déjà. Jaloux ? Pas vraiment... enfin si un peu ! C'était certe le fait que le petit groupe de gryffondors fixe son insigne qui l'avait mit hors de lui, mais il avait bien vu celui qui semblait le plus âgé d'entre eux jeté quelques coups d'oeil à Abby d'un air appréciateur. Enfin en tout cas avait-il eu cette impression. C'était idiot quand on y pensait. Il ne sortait nullement avec elle et n'avait de ce fait aucune raison de prendre ombrage de choses pareilles. Pourtant, c'était bien ce qu'il c'était passé. Crétin...

Rougissant de plus belle en tentant de trouver un moyen de se sortir de ce guêpier, le jeune homme leva rapidement les yeux au plafond pour se donner un peu d'inspiration avant de les reposer sur la jeune femme, qui s'amusait une nouvelle fois à se payer sa tête.


- Joker. Lacha-t-il avec un sourire.

Quoi, c'était ça son idée génial pour réussir à s'en sortir ? Il laissait simplement plané le doute encore un peu plus, sans compter que c'était la réponse la plus idiote qu'il ai jamais entendu de sa vie. Et la meilleure ? Et bien c'était que c'était de sa bouche que c'était sorti ! Il ne s'arrangerait vraiment jamais, c'était incroyable d'être capable de sortir autant d'imbécilité dans une même journée..

Et bien sûr ce n'était pas fini, non loin de là ! Le jeune homme enchaîna maladresse sur maladresse, laissant planer quelques sous entendus ici et là. Il avait de plus en plus chaud et cela nétait pas du au seul feus 'échappant du feu de bois allumé dans la pièce. Se décidant à observer la jeune fille tout en tentant de se retenir de prendre ses jambes à son cou, il prit soudain l'initiative de commander quelque chose afin d'obtenir un moment de répit. Court certe, mais un moment de répit tout de même. Après avoir obtenu l'accord d'Abby quand à leur commande, la tenancière s'éloigna pour la leur apporté. Profitant de cet instant, le jeune homme faillit lui déclarer... et bien il ne le savait pas vraiment lui même en fait. Il se contenta alors d'un simple sourire, ce qui fut amplement suffisant pour inciter son amie à le vanner une fois de plus. Sa réplique lui arracha ainsi un sourire songeur. Il est vrai que depuis cette épisode il avait reprit confiance en l'avenir. Enfin très peu à dire vrai, mais c'était déjà ça. L'important c'est qu'il était maintenant décidé à ne pas faciliter la tâche aux mangemorts, quel que soit son destin. Et si il devait mourir, et bien il mourrait. Mais il mourrait en sachant qu'il aurait tout tenté pour améliorer les choses.


- Oh oui, on peut pas faire mieux ! Disons que j'ai simplement réalisé que... enfin disons qu'il me reste quelques combats à mener avant de pouvoir déprimer bien tranquillement. Lacha-t-il avec un sourire sans joie. Quand à la potion magique non je crois pas... enfin tu vois le résultat quand j'éssai d'en préparer une ! Jamais j'aurais réussi à faire une potion pareille. Termina-t-il d'un air amusé.

Il avait préfèré être légèrement plus subtil que lors de la dernière fois, où il avait purement et simplement annoncé qu'il aimerait beaucoup faire la peau à quelques mangemorts si l'occasion se présentait. Après tout c'était pas vraiment un truc à dire en public. Les risques étaient bien trop grands pour se permettre ce genre d'imprudence.

La conversation n'eut néammoins pas le temps de se poursuivre bien longtemps. Les bièraubeurres qu'il venait de commander venait en effet d'être déposé sur la table. Prenant le verre dans sa main en étant déjà en train de calculer mentalement combie il lui resterait après cette énième folie qu'il se permettait depuis le début du mois, le jeune homme croisa le regard de Abby alors que celle-ci portait un toast à la métamorphose et aux cours de potion, deux matières qui rebutaient profondément et respectivevement Abbygaëlle et garett. Laissant échapper un large sourire, le serdaigle imita son amie et leva son verre.


- Très bien ! Par contre je te donne aucune assurance pour l'explosion du verre. Ca arrive plus vite qu'on ne le pense. Lança-t-il en laissant échapper un nouveau rire.

Faisant tout à coup mine de vérifier si son verre n'avait pas prit une drôle de forme sous l'effet d'un nouvel exercice ratée de la jeune femme, Garett finit par le porter à ses lèvres, troublé de sentir son coeur si lèger. Il n'avait pas vécu un tel moment depuis un petit bout de temps.



c

_________________
The happiness in the freedom, the freedom in the courage.
"Un amour impossible qui devient possible, c'est tout un monde qui s'écroule" - François Brunet. Ҩ tears buried.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbygaëlle Winchester
ஐ élève à Serpentard
avatar

❆ Avatar : Kaya Scodelario
❆ Crédits : SWEET DISASTER
❆ Messages : 252
❆ Dispo au rp ? : ON :D
Puissance : 269

Derrière la cape
Niveau Magique:
7/50  (7/50)
❆ Relations:

MessageSujet: Re: Même sans espoir, la lutte est encore un espoir. [PV: Abby] - Terminé.   Dim 11 Nov - 22:32

On assistait à un véritable match de tennis entre les deux jeunes gens. Garett se défendait bien, mais Abbygaëlle savait qu'il lui suffisait d'une phrase pour le mettre K.O. Elle avait ce don, blesser les gens, toucher leur point faible, tourner la discussion a son avantage... Malheureusement, elle perdait ce don face à son père qui était beaucoup plus expérimenté en la matière... Elle avait tenté une fois, mais c'était vite rendu compte qu'elle n'était qu'une novice face à lui... Il la menait pas le bout du nez. Tous ces mots devenaient des actions, même si elle n'en avait pas envie... Beaucoup disent qu'elle a bien été élevé tout simplement parce qu'elle obéit... Mais un jour, le serpend attaquera et crachera son venin, elle en était sure... Elle ne voulait pas être comme sa mère et c'était exactement ce qui l'attendait si elle allait au bout du processus de son père...

Quoiqu'il en soit la conversation dériva rapidement vers leur sujet commun: les cours. Quand on y pensait c'était la première chose qui les réunissait... Et pourtant ils ne s'adressaient la parole que très rarement, après ils n'étaient pas du même monde personne ne pouvait le nier, même eux. Elle se souvenait encore de la correction qu'elle s'était prise au Noël de sa première année lorsque l'un de ses cousins avait rapporté à son père qu'elle était trop exentrique et proche des gens... Pourtant il n'y avait rien de mal elle ne comptait pas faire des folies de son corps ou de son rang ! Enfin pas pour l'instant tout du moins et encore moins en première année.
Ils discutèrent ensuite de l'acharnement qu'avait Garett sur les capacités de métamorphose de la jeune fille. Il voulait sauver son âme ? Il avait l'espoir qu'elle suive ses conseils. D'abord Abby ne suivait les conseils de personne c'était dans sa nature. Elle s'y refusait trouvant cela presque rabaissant d'en recevoir. Elle rembarait toujours les personnes qui lui faisait des morales à deux balles et qui tentait de « l'aider ». En générale, rien que par esprit de contradiction elle faisait le contraire. On ne dicterait jamais sa conduite a part si on s'appelait Vincent Winchester.


« Que veux -tu ? Tu sais très bien que mon esprit de contradiction est a toutes épreuves. Essaye de me conseiller un jour d'avoir des mauvais résultats peut-être que ça marchera. » Lança-t-elle en hausant les épaules d'un air détaché. Elle devait bien s'avouer que la métamorphose était la dernière chose au monde qui l'occupait. Elle allait avoir ses ASPICs, c'était sure, certes pas grâce à cette matière, mais elle limiterait la casse comme toujours. Et au fond d'elle un doute persistait.. Peut-être que son père déciderait encore une fois de son avenir et l'empêcherait de passer ses examens finale... Elle se souvenait avec intercepter une conversation, qu'elle n'aurait pas du entendre à ce sujet... Vincent voulait la confier directement aux mangemorts, pour qu'elle n'ait plus d'autre perspective d'avenir. En soit c'était intelligent, une sorte de prison de verre... Enfin tout cela n'était pas sure et elle ne comptait pas en parler à quelqu'un, même à ses meilleurs amis... Et si cela devait lui arriver elle serait beaucoup trop fière pour en parler...

Alors que son esprit restait torturer par ses doutes d'avenir, qui n'était pas forcément les même que Garett, elle faisait preuve de bonne figure face au garçon qui n'y voyait que du feu. Elle était très douée pour cacher le fond de ses pensées et cela lui servait souvent. Elle fit semblant de sofusqué, même si en réalité ce n'était pas loin de la vérité. Elle lui donna alors un coup de pied sous la table lorsqu'il sous entendait qu'elle avait besoin de lui pour que ses gènes de sensation fonctionne. C'était les seuls contacts physique qu'elle s'autorisait avec le Serdaigle, des petits coups qui durait à peine une seconde...


« Mais arrête ! Et puis je te ferais remarqué que mon prof particulier s'est fait la malle depuis le début de l'année ! Et pourtant je suis encore debout ! »

La conversation qui suivie pouvait être prise comme ambiguë. En effet, dans la bouche d'un autre elle y aurait surement déceler une technique de drague quelconque pour sous entendre qu'il tenait à elle... Mais étrangement dans la bouche de Garett elle entendait de l'ironie, ou alors préférait-elle entendre cela. Ce n'était pas qu'elle ne le pensait pas capable de draguer, bien qu'elle ne l'ait jamais vu à l'oeuvre, mais c'était comme si une barrière invisible entre eux persistait.

Quoiqu'il en soit, elle fut heureuse d'entendre un petit rire s'échapper de ses lèvres au ton qu'elle prit. C'était agréable de le voir de nouveau sur pied, comparé à l'état dans lequel elle l'avait vu prés du lac... Après leur discussion elle avait pensé à lui toute la soirée et une partie de la nuit... Elle essayait de comprendre ses doutes et les décelait facilement... Ce qu'elle n'arrivait pas a déceler c'était pourquoi il restait les bras croiser à subir... D'un côté, elle disait cela mais elle aussi se laisser diriger par son propre tyran...

Elle lui sourit, amusée et tout simplement contente de ce qu'elle entendait... La vie deviendrait fade ? Elle était sure que cela avait un petit fond de vérité. Elle ne le prenait pas réellement au sérieux, mais elle se disait que dans une autre vie peut-être qu'il aurait pu penser ce qu'il disait du bout des lèvres.

Soudain, elle se rendit compte de ce qu'elle avait dis... lui faire perdre la tête ? C'était très ambiguë comme propos, mais elle ne s'était même pas rendu compte de ce qu'elle sous-entendait ! Pourtant c'était bien elle la reine des sous-entendus ! Elle ne comprenait pas ce relachement au niveau de son langage, ça ne lui ressemblait pas..

Comme pour reprendre le peu de fierté qui lui restait de sang de Winchester, la jeune femme tenta tant bien que mal que faire tourner le jeune homme bourrique en le mettant face à peu qu'il détestait, l'un comme l'autre : les sentiments. Que ce soit vrai ou faux, le sujet était toujours délicat et puis en général par politesse il n'est pas réellement envisageable de répondre un simple « non » lorsque l'on tient un minimum à la personne, cela pourrait être très mal vu.

Voyant le rouge montait aux joues du jeune homme cela l'amusait et lui donnait un sentiment de supériorité qu'elle chérissait tant. Plus il était géné et plus elle reprenait de l'assurance c'était aussi bête que cela... Surtout qu'elle était en position de force, car l'on parlait bien de la jalousie du garçon et non de la sienne, si sienne il y avait eu biensure... Passons.

Joker ? Comme c'était décevant et facile. Elle souria donc amusé tout en ne cachant pas ce qu'il signifiait : sa défaite. Il avait pris la fuite ce qui était chose a demi-avouer. Et comme pour tester sa théorie, Abbygaëlle regarda au-dessus de l'épaule du Serdaigle et remarque que l'un des Gryffondors lui jetait quelques regards. Elle leva alors la main et lui fit un petit geste avec cette dernière alors que le jeune homme lui lançait un sourire ravageur. Un petit sourire de victoire se dessina sur ses lèvres. Encore une proie trop facile a attraper.


« En tout cas, y en a un de mignon dans le lot c'est déjà ça ! » C'était clair qu'elle faisait cela pour le tester vu comment elle le fixait droit dans les yeux. Elle était a afflue de la montre émotion qui pouvait passer à travers ses jolies yeux bruns. C'était aussi une façon de l'intimider également, de voir combien de temps il allait supporter son regard.

Il réussit encore une fois a très bien esquiver en commandant les boissons. Dans un sens cela l'arrangeait aussi... elle pouvait reprendre son souffle et sa contenance... S'ayez... elle venait de s'en rendre compte... Ce qu'elle faisait était de l'autoflagelation... Parler avec Garett Viridian dans un lieu public était signé son arrêt de mort... Ou plutôt la longue lignée de punition qu'elle allait subir... Au départ elle ne s'en était pas réellement occupée, se disant qu'il allait venir aussi vite qu'il était venu... Elle n'avait pas été des plus agréables en plus... Et pourtant... Il avait fait le premier pas et il ne lâchait pas... Oh au fond d'elle elle n'avait aucune envie qu'il lâche prise, qu'ils redeviennent deux inconnus que rien de rassemble... Elle savait déjà que l'image d'elle et de ce « sang de bourde » allait arriver dans les oreilles de personnes qu'il aurait mieux fallu éviter... Mais de toute façon c'était trop tard... alors foutu pour foutu elle tentait de profiter du moment présent. Tenter était le terme exacte. En effet, la jeune femme avait du mal à se reconnaître dans certaine de ses réactions...

Quoiqu'il en soit elle préférait attaquer des sujets qui lui était sensible pour qu'elle puisse se refaire une carapace et redevenir indifférente à son regard... Elle n'avait jamais compris pour SON regard à LUI, avait toujours était considéré spéciale pour elle... Oh elle se gardait bien de le dire a qui que ce soit, mais tout de même cela la perturbée...

En l'entendant répondre à sa question avec tant de discernement, la jolie brune sourit. Elle avait donné un petit coup de pousse à un sang de bourbe contre le pouvoir qui devait l'amener elle aux hauts rangs, comme c'était ironique. Elle le fixa et en entendant qu'il avait mieux à faire qu'à déprimer elle lui fit un beau sourire et un regard qui montrait qu'elle le préférait comme ça. Bien qu'elle garda son sourire jusqu'au bout, une petite pointe de jalousie pointa le bout de son nez.

« Je sais pas tu aurais très bien pu demander à ta copine qui est forte en potion de ten faire une ! » dit-elle sur un ton qui se voulait taquin, mais qui sonnait faux. Elle préféra se racler la gorge et par bonheur la serveuse arriva ! Alléliuah !

Elle décida donc de porter un toast tout a fait ridicule, mais qui eut le mérite de faire sourire le jeune homme. Elle porta alors son verre à sa bouche et bu quelque gorgé du liquide rafraichissant. Parler était fatiguant mine de rien ! Elle laissa échapper un petit rire discret lorsqu'il lui dit qu'il ne promettait pas de ne pas faire exploser le verre.

Elle reporta son attention dans la salle. A dire vrai elle ne savait pas trop quel sujet engagé avec le jeune homme... Surtout au vu de leur dernier échange... Elle se posait pleins de questions.. Beaucoup trop même! Et des questions qui n'auraient jamais du lui venir à l'esprit... Elle remarqua alors que le groupe qui s'était fais insulté par Garett venait de se lever et s'apprêtait à sortir. Elle croisa alors le regard turquoise du beau garçon qui lui avait sourit tout a l'heure. Un petit sourire sournois se dessina sur ses lèvres discrètement. Jusqu'où la proie allait se laisser prendre? Un petit jeu venait de commencer juste devant les yeux du jeune Serdaigle.

Le Gryffondor s'avança donc vers eux, d'une démarche qui se voulait surement sur de lui . Abbygaëlle porte sa main jusqu'à son menton et détourna les yeux quelques instants, pour cacher son amusement. Ce qui était drôle c'est que le garçon pendrait surement cela pour de la timidité et se rendrait encore plus ridicule. Elle sourit et lâcha dans un murmure à elle-même.


« Je sens qu'on va bien rire. »

Elle n'était pas sure que Garett l'ait entendu et dans un sens elle ne l'espérait pas. Elle avait hâte de voir comment la situation allait se finir. Le jeune homme arrêta donc a côté de leur table et posa une main sur la table avec un petit sourire séducteur. Il ignorait complètement Garett, surement à cause de sa petite insigne verte sur la poitrine ou alors tout simplement parce que c'était selon lui un concurent directe allait savoir. Elle lui sourit à son tour de façon charmeuse. Le serpent était à l'oeuvre.

« Salut, dit-il.
- Salut.
- Je m'appelle Allan Hawins et tu es ?
- Abbygaelle Winchester.
- Oh une Winchester? Enchanté mademoiselle.
Ajouta-t-il en lui baisant la main. Pas de doute, c'était un sang pur... Puis-je vous offrir un verre ?
- C'est très gentil, mais mon verre est encore plein. »
lui répondit-elle avec un petit sourire, lançant un regard discret dans la direction de Garett pour voir comment il réagissait.

« Oh c'est bien dommage une autre fois peut-être ? » finit-il par dire toujours d'un ton mieleux qui commençait à l'agacer... Il se prenait pour qui ce type pour oser l'aborder alors qu'il connaissait son rang ? Et en plus c'était un chaton beurck !

c

_________________


« i was in the wrong place at the wrong moment. »
" Chose your last words,
This is the last time,
Cause you and I,
We were born to Die."
(c) Myuu.BANG!



Spoiler:
 


Dernière édition par Abbygaëlle Winchester le Mar 13 Nov - 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garett J. Viridian
ஐ élève à Serdaigle
avatar

❆ Avatar : Steven R. McQueen
❆ Crédits : Sunshine Kiwi
❆ Messages : 128
❆ Dispo au rp ? : Ouaip !
Puissance : 146

Derrière la cape
Niveau Magique:
7/50  (7/50)
❆ Relations:

MessageSujet: Re: Même sans espoir, la lutte est encore un espoir. [PV: Abby] - Terminé.   Lun 12 Nov - 22:13

Pourquoi ne pouvaient-ils pas s'empêcher de se chamailler à chaque fois qu'ils se croisaient ? Pourquoi n'arrivaient-ils donc pas à rester sérieux plus de cinq minutes lorsqu'ils étaient ensembles ? A vrai dire c'était une très bonne question, mais Garett en attendait toujours les réponses. Néammoins, ce n'était pas pour cela que sa relation avec la jeune femme ne lui convenait pas, loin de là ! Après tout c'était ces moments là qu'il affectionnait le plus avec son amie, et vu que ces derniers étaient très fréquents lors de leurs discussions cela faisait logiquement de la jeune femme l'une des personnes qu'il appréciait le plus dans son entourage. C'était d'ailleurs quelque peu amusant de le constater quand l'on connaissait ses origines et quand on pouvait assister jour après jour à la haine qu'avaient les membres de cette maison vis à vis des nés moldus. Mais Abbygaëlle... et bien elle était spéciale. Enfin tout du moins la voyait-il comme telle. Après tout c'était bien pour cela qu'il était tombé sous son charme non ? Enfin entre autre. Et puis vu qu'il n'était lui même pas vraiment certain de ce qu'il ressentait pour elle mieux valait rester prudent à ce sujet.

Néammoins le sujet sur lequel la discussion s'était porté ne lui laissait pas trop le loisir d'y songer, et c'était pas plus mal d'ailleurs. Après tout il est vrai que les cours n'était pas forcément le sujet le plus en rapport, mais force était de constater qu'il était toujours amusant d'aborder ce point avec la jeune femme. C'était le meilleur moyen pour la provoquer ! Viridian ne s'en était jamais privé, et ce jour là ne fit pas exception à la règle, en particulier lorsqu'ils abordèrent le sujet brûlant de la matère préférée de la jeune serpentard. Après tout c'était bien vrai non ? Certe il disait toutes ces choses sur le ton de la plaisanterie, mais il espèrait sincérement que son aide allait lui servir à quelque chose. Bon ben sûr ce n'était pas forcément la seule raison pour laquelle il acceptait de passer autant de temps avec elle lorsque la jeune femme lui demandait son assistance avec plus ou moins de bonne volonté selon son humeur. Mais ça, il préférait largement le garder pour lui.

Abbygaëlle ne l'entendait pourtant pas de cette oreille, ou tout du moins refusait-elle d'admettre la vérité. Après tout c'était bien lui qui lui avait évité un certain nombre de notes catastrophique au cours de sa scolarité non ? Bon bien sûr il ne doutait pas un instant que son amie aurait réussi à s'en tirer sans lui, mais il ne pouvait pas s'empêcher pour autant de se faire passer pour plus indispensable qu'il ne l'était en réalité. Toujours sur le ton de la plaisanterie bien évidemment. Après tout ils avaient tellement pris l'habitude de débattre à ce sujet qu'aucun des deux protagonistes n'auraient l'idée de se prendre au sérieux en disant ce genre de chose.


- J'y peux rien, je suis un éternel optimiste ! Lâcha-t-il d'un air ironique. Et puis de toute façon je pense pas que t'ai vraiment besoin de conseil pour ça. T'y arrive très bien toute seule Winchester. Ajouta le sedaigle avec un petit sourire en coin, l'air amusé.

C'était peu de le dire oui ! Mais cela ne servait absolument à rien de revenir sur ce point. Après tout cela ne mènerait qu'à des protestations supplémentaires. Et puis mieux valait ne pas trop insister sur ce point aujourd'hui. Il reviendrait à la charge bien assez tôt. C'était pas comme si il se gênait pour la taquiner de toute façon.

C'est d'ailleurs ce qu'il continua de faire en réponse aux propos de la jeune femme, et sa réaction fut exactement celle qu'il attendait. Bon, certe le coup de pied n'était pas prévu, même si ce n'était pas la première fois qu'Abbygaëlle s'accordait ce petit plaisir. Néammoins, l'air courroucé qu'elle décida de lui offrir ne pu que l'amuser davantage. C'était toujours agréable de la voir lui tenir tête... même si le plus souvent c'était son amie qui avait le dernier mot. Bon, bizarrement lorsqu'il était question de cours Viridian se défendait mieux que d'habitude, mais dés que l'on abordait des sujets plus sensibles et bien... disons que ce n'était souvent qu'une question de temps avant qu'il ne déclare forfait, ou encore qu'il se rende ridicule. Ce dernier point était d'ailleurs celui qui se réalisait le plus souvent, allez savoir pourquoi.

- Je crois bien qu'il était surmené en fait. Faut le comprendre, avec tout le travail qu'il a fourni ces dernières années... Lança-t-il en grimaçant légèrement sous l'effet de sa douleur au tibia.

Bien sûr il savait tout les deux ce qu'il en était réellement. Si il n'avait pas été présent depuis la rentrée à poudlard c'était en grande partie de sa propre faute. Bon certe c'était l'arrivée au pouvoir des mangemorts qui avait motivé sa décision de l'éviter, mais c'était bien lui et lui seul qui avait décréter qu'il ne devait à partir de maintenant ne plus lui adresser la parole. Sur le moment cela lui avait paru être la meilleure des solutions possibles... bah oui ! Après tout si ils se faisaient surprendre ils en patîraient tout les deux. Et bien qu'il tenait encore un minimum à la vie, c'était surtout pour elle qu'il s'était inquièter sur le moment. Pourtant maintenant avec le recul quand il y réflèchissait... et bien pour faire simple disons qu'il trouvait ça totalement stupide. C'était peut être égoïste de sa part, peut être qu'il n'était là que parce qu'il se sentait coupable de l'avoir abandonné de la sorte et qu'il tentait de se racheter une conduite... non. Non il savait pertinemment que ce n'était pas le cas. La raison pour laquelle il était là il la connaissait, même si il avait encore du mal à se l'avouer à lui même.

Ce fut d'ailleurs ce qui le perturba dans la discussion qui s'en suivie. Bizarrement les sous entendus fusaient de toute part, et de ce fait le jeune serdaigle ne tarda pas à perdre tout ses moyens. Enfin momentanément tout du moins, ce qui n'empêcha pas pour autant Abbygaëlle de profiter de l'occasion pour l'enfoncer encore davantage. Le bref moment de trouble qu'il avait cru percevoir chez elle n'était plus qu'un souvenir, souvenir que Garett avait d'ailleurs déjà presque totalement oublié. Après tout c'était plutôt sa propre gêne qui le préoccupait actuellement, il n'avait pas besoin en plus de se coucier de celle des autres, même si quand il était question de son amie la chose était assez rare en son genre pour être notée.


Malgré tout les deux amis continuaient leur petit manège, et la bonne humeur ne s'était pas évanouie à leur table, loin de là. Abbygaêlle réussit même à lui arracher un rire, ce qui était un exploit dans les circonstances actuelles. Sans compter que le jeune homme s'accorda même le luxe de lui faire savoir de façon détourner à quel point il tenait à leur relation. Bon bien sûr il n'était pas sûr qu'il est vraiment été prit au sérieux, mais le simple fait de l'avoir dit le soulageait quelque peu.

Ce ne fut pourtant pas ça qui empêcha la jeune femme de revenir à la charge. En même temps c'était un peu de sa faute pour le coup. Il avait bien trop hésité lorsqu'elle l'avait questionné sur sa supposée jalousie, et il lui avait littéralement donné le baton pour se faire battre. Quel crétin... Si il était jaloux ? Difficile de le dire, même pour lui. Mais une chose était sûr néammoins, il n'avait pas du tout apprécié le regard de ce type assis à la table du fond. La manière dont il avait reluqué Abby l'avait... énnervé ? Ce n'était pas vraiment le mot. Irrité était sans doute plus approprié. Et malgré la remarque cinglante de Garett cet imbéciles ne semblait pas avoir abandonné. les regards qui se voulaient furtifs lancés depuis sa table étaient là pour le lui confirmer. Bon, là ce n'était pas vraiment le sujet. Malgré les attaques de la jeune femme, Garett avait réussi à reprendre contenance... enfin un peu tout du moins. Et ce n'est pas ça qui l'empêcha de terminer sur une note de toute beauté ! Sa stupidité maladive était aujourd'hui révélée au grand jour, et le sourire de son amie lui indiquait de façon certaine que cela n'allait pas arranger ses affaires, bien au contraire.

Ses craintes se firent ainsi réalités. Alors qu'il allait pour la énième fois depuis qu'il était entré ici lui répondre par un sourire gêné, son visage se figea lorsque son interlocutrice reprit la parole. Jetant un petit coup d'oeil derrière lui pour voir de qui il s'agissait, son visage se ferma lorsqu'il recroisa le regard de la jeune femme. Le sourire énigmatque qu'elle arborait le troublait quelque peu, sans compter qu'elle le fixait droit dans les yeux. Il se passa ainsi quelques secondes où aucund es deux ne prit la parole, jusqu'à ce que le jeune homme se force à sourire d'un air contrit avant de détourner les yeux.

A vrai dire il avait un peu été pris de cours par sa réflexion, et préférant mettre fin à cette conversation avant qu'il ne laisse échapper quelque chose de compromettant, Garett fit signe à la tenancière de venir prendre leur commande. L'ambiance avait quelque chose de quasi-surréaliste, presque comme si ils étaient dans un rêve... après tout c'était vrai non ? Les mangemorts dominaient le pays, les sangs de bourbe étaient réduit à l'état de sous race dans le monde des sorciers, et qu'étaient-ils en train de se passer ? une sang pur, et pas des moindre, avec un né moldu, en pleine discussion au milieu d'un établissement dans lequel tout le monde pouvait les voir. Et le pire dans tout ça c'est que lui, Garett Viridian, se permettait de laisser plâner le doute quand à ses sentiments envers la jeune femme, alors qu'il n'en avait jamais été capable avant ! C'était à n'y rien comprendre...

La conversation enchaïna alors sur un sujet un peu plus plaisant pour Garett, soit son soudain regain d'énergie et de motivation dans ce contexte troublé. Certe c'était en grande partie grâce à Abby, mais il doutait que cela soit vraiment de son goût de le lui signaler. Après tout si ça se trouve c'était pas du tout son but ! Bon, bien sûr ça ne l'empêchait pas de lui en être extrêmement reconnaissant, mais tout de même ! La réponse qu'il lui fit sembla pourtant lui plaire plus qu'il ne l'avait escompter. Bon c'est vrai que ça ne faisait jamais plaisir de voir quelqu'un à qui on tenait un minimum dans un état aussi lamentable, mais le visage rayonnant de la jeune femme lui avait fait chaud au coeur. Lui souriant à son tour en admirant son visage, le serdaigle ne pu retenir un petit rire en pensant à son amie. Il était certain qu'Ealie aurait été tout à fait capable d'accomplir un truc pareil. Mais pourtant, malgré le fait que ça soit sa meilleure amie, Viridian n'aurait jamais pris la peine de le lui demander. Simple question de fierté sans doute... après tout il n'avait aucune envie à cette époque là de montrer à tout le monde à quel point il avait mal, même à ceux dont il était le plus proche.

- Tu sais, je crois qu'elle avait sans doute beaucoup mieux à faire plutôt que de s'occuper d'un cas désespéré comme moi. Et puis je me serais encore fait gronder pour ne pas m'être entrainé dans cette matière... Répondit-il en haussant les épaules.

Ce fut à ce moment là que leur commande se décida enfin à arriver. Après avoir réussit à faire rire Abby pour la première fois depuis qu'ils étaient assis ici, Garett porta son verre à ses lèvres et en vida la moitié de son contenu. Cette boisson était vraiment l'une des choses qu'il préférait dans ce village ! C'était bien l'une des seules choses qui n'ai pas changé depuis l'arrivée de Blade...

Reposant son verre, Viridian passa les quelques instants de silence qui suivirent à tenter tant bien que mal de trouver un sujet de conversation sur lequel relancer la jeune femme. Malheureusement aucun ne lui venait à l'esprit, et il commençait à trouver ce silence de plus en plus pesant. malheureusement cela ne dura pas bien longtemps.

Fronçant tout d'abord les sourcils d'un air interrogateur devant l'attitude de son amie, Garett ne tarda pas à découvrir la raison de tout cela. Après avoir détourné la tête et apperçu l'indésirable, il le suivit des yeux jusqu'à ce que celui-ci se retrouve à leur hauteur. Le regard alternant entre son amie et le gryffondor qui s'évertuait à l'ignorer, le serdaigle se contenta donc de croiser les bras tout en fixant le dénommé Hawins d'un air impassible, bien que la tension pouvait se lire dans ses yeux. Sans compter que l'expression qu'était en train d'arborer Abby était des plus charmeuses. C'était à n'y rien comprendre, et garett commençait même à se demander si elle ne se payait tout simplement pas la tête de ce type. Après tout comme il la connaissait ce n'était pas du tout son genre de s'amuser à faire ami ami avec des gryffondors, aussi pur leur sang soit-il. Néammoins l'attitude de ce dernier l'agaçait au plus au point, et le baise main qu'il pensa bon de lui faire ne fit rien pour arranger les choses.

Ruminant des pensées tout aussi sombres les unes que les autres, garett ne put que laisser échapper un sourire satisfait en voyant Abbygaêlle décliner sa proposition. Il se félicitait d'avoir commandé ces verres ! Mais ce qui devait arrivé arriva... Garett craqua. La suffisance de ce type avait réussit à venir à bout de son calme.

- Je suis sûr que quand Mademoiselle Winchester ici présente aura besoin d'un lèche botte prêt à tout pour la satisfaire elle saura où te trouver. Lacha-t-il d'un air sarcastique, fixant le gryffondor avec un sourire sans joie sur les lèvres.

Prenant enfin conscience de son existence, l'interéssé se tourna subitement vers lui, rouge de honte et de colère. Il ne lui fallut pourtant pas longtemps pour reprendre le même ton arrogant qu'il avait employé tout à l'heure.


- De quelle droit tu ose t'adresser à moi comme ça toi ?! Cracha-t-il en lui lançant un regard mauvais.

- Oh mais tu sais il n'y a rien de méchant dans ce que je dis. Je pense juste que tu vise un niveau un peu trop élevé pour toi en fait.. Répondit-il le jeune homme d'un air calme, un sourire mauvais se déssinant sur son visage.

Bon d'accord, il n'avait pas pu s'empêcher d'intervenir, et la situation risquait de s'envennimer encore un peu plus. Mais le fait est que ce type l'insupportait au plus haut point, sans compter que s'adonner à une petite joute verbale avec ce qui semblait être un sang pur opportuniste l'amusait quelque peu. Bah quoi ? Ca changeait des chamailleries avec les serpentards.



c

_________________
The happiness in the freedom, the freedom in the courage.
"Un amour impossible qui devient possible, c'est tout un monde qui s'écroule" - François Brunet. Ҩ tears buried.


Dernière édition par Garett J. Viridian le Sam 17 Nov - 13:33, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbygaëlle Winchester
ஐ élève à Serpentard
avatar

❆ Avatar : Kaya Scodelario
❆ Crédits : SWEET DISASTER
❆ Messages : 252
❆ Dispo au rp ? : ON :D
Puissance : 269

Derrière la cape
Niveau Magique:
7/50  (7/50)
❆ Relations:

MessageSujet: Re: Même sans espoir, la lutte est encore un espoir. [PV: Abby] - Terminé.   Sam 17 Nov - 3:38

Lorsqu'on les regardait comme ça comment pouvions nous imaginer un seul instant qu'ils étaient le yin et le yan... Un Serdaigle, plutôt réservé et né moldu... Une Serpentard, excentrique et sûre d'elle, née d'une grande famille de sang pur... Comme ce tableau avait il était possible ? Lorsqu'elle y pensait Abbygaëlle se tournait la situation dans tous les sens... Elle ne savait pas. Enfin elle connaissait le commencement, dans le train les amenant à Poudlard... Elle avait eut des soucis pour monter sa foutu valise... Ses parents avaient du partir plutôt pour affaire... Encore... Elle était vraiment lourde cette valise, heureusement une main secourable l'avait aidé... Elle avait levé ses yeux émeraudes et avait alors découvert son héro du jour... Elle lui sourit et tenta de l'aider en poussant sa valide... Seulement leur deux forces alliés la valide lui échappa des mains et elle se renversa sur la tête du jeune homme... Abbygaëlle avait toujours eu un petit coté maladroite quand elle était petite, oh maintenant ça allait beaucoup mieux... En même temps elle y avait été un peu obligé...

Bref ! Elle avait juste failli explosé le nez... Elle s'était excusée et s'était assis a ses côtés et ils avaient tout de suite sympathisé et rit ensemble. Ils avaient passé tout trajet ensemble. Leur chemin aurait du se séparé à partir du moment où ils s'étaient rendu compte de qui était l'autre... Et pourtant le destin voulu que leur professeur de divination les mettent en binome... Quoiqu'il en soit une simple balise et un prof de divination avait fait qu'ils étaient restés proches, enfin autant que leur situation le leur permettait. Et ils étaient à présent là, devant une bière de bierreaubeurre a se chamailler comme aux premières heures...

Les moqueries au sujet de la métamorphose continuaient de fuser. En même temps, Garett avait surtout cette petite pique la pour l'embêter... Et surement préférait-il rester sur un sujet assez général... Et puis elle pouvait très bien le rembarrer sur le sujet de la potion. Enfin presque... A dire vrai, des qu'elle pensait à Garett et les potions, elle pensait à cette sang pur de Serdaigle... Une française toujours souriante qui séduisait avec son petit accent à la frenchie. Qu'est ce qu'elle pouvait l'agacer ! Enfin pas seulement parce qu'elle aidait Garett et qu'ils étaient très proches ! Aussi parce qu'elle était surement celle qu'elle aurait aimé être si elle avait eu une famille qui lui avait permis de devenir celle qu'elle aurait du être...

Elle n'avait ensuite pas pu s'empêcher de lui donner un petit coup sous la table. Abby n'était pas du tout tactile, avec personne, sauf pour donner des petites frappes ! Mais pour elle c'était aussi une façon de retourner en enfance et de trouver une certaine innocence dans leur propos... Les problèmes de sang venaient de disparaître, elle ne se souvenait plus des petites confrontations qui avaient eu lieu, enfin presque... Elle se rendit aussi compte que Garett devait souffrir beaucoup plus qu'elle ne pensait de cet insigne accroché... Car il n'y avait pas que les Serpentard, d'autre aussi s'amusait avec eux..

Cependant la fourchelangue ne put s'empêcher de faire une petite remarque concernant l'absence de Garett pendant un bon bout de temps à ses côtés. Oh ne vous méprenez pas ! Elle n'a pas besoin de lui loin de là ! C'est juste qu'elle le trouve drôle... Gentil aussi, enfin quand il ne parle pas de métamorphose... La petite grimace qui lui échappa amena un sentiment de satisfaction. Elle savait qu'il en rajoutait, mais qu'importe c'était comme un petit jeu pour elle. Soudain, en entendant l'abération selon laquelle Monsieur Viridian aurait travailler, Abbygaëlle ne put s'empêché de laisser un rire faux se déployer.


« toi ? travailleur ? J'ai connu des Serdaigles plus bosseur ! Et puis avoue que tu n'en fous pas une quand même... Ne tente même pas de me faire le petit numéro de l'élève modèle ça ne prend pas avec moi » dit-elle en lui adressant un petit sourire taquin et complice. Abbygaëlle avait subtilement détourné le sujet qui s'avançait un peu trop sur un terrain glissant... La belle ne pouvait se permettre d'avoir des propos mal placé au sujet du pouvoir mis en place... Elle irait alors au delà de gros ennuis si son père l'apprenait... Et étrangement, il réussissait toujours à tout savoir... Même en prison il avait eu vent de son comportement qui n'était pas digne de son rang selon lui... Elle avait bien payé ses années de « débauche » et se souvenait encore de ses propos blessants et son ventre s'en souvenait aussi... Quoiqu'il en soit elle ne préféra pas montrer au jeune homme qu'elle avait compris son sous-entendu, elle préférait faire comme si de rien n'était, c'était tellement plus simple. Lâche, mais plus simple... Par moment elle devait bien mettre sa fierté de côté pour rester sur ses deux jambes...

La discussion devint ensuite plus légère, mais étrangement, au fond d'elle c'était surement cette discussion là qui la mettait le plus mal à l'aise. Biensure, elle avait l'ascendant sur la situation, mais cela n'empêchait pas qu'elle avait peur de se quelle ressentait en faisant des sous-entendu, sans parfois même s'en rendre compte... Pourtant Abby était une manipulatrice hors paire et avait l'habitude d'avoir tout sous son contrôle de A à Z... Pendant un instant, elle redevint la petite fille qu'elle avait été et s'échappa par l'esprit, le laissant vagabonder... Elle se souvenait clairement d'un rêve qui l'avait à la fois choqué et à la fois plu... C'était un sentiment bizarre, mais elle s'était alors vu allant à Serdaigle et faisant ses années à Poudlard dans cette maison... Peut-être que son père aurait alors compris plus facilement le message ? quoiqu'il en soit elle se souvenait aussi que dans son rêve elle était très complice avec un certain garçon aux yeux bruns chocolat. Elle s'était même réveillée en sursaut juste avant qu'ils ne s'embrassent... Son réveil avait été plus que perturbant et cela l'avait mis de mauvaise humeur toute la journée !

Le sourire qui illumina le visage du garçon pendant deux petites secondes lui fit chaud au coeur... Cela faisait longtemps qu'elle attendait de revoir ce sourire qui n'était destiné qu'à elle dans ses rêves... Il lui avait fallu un petit moment pour l'obtenir, mais elle avait réussi, elle réussissait presque toujours... Comme pour se récompenser, Abby se décida à taquiner Garett jusqu'au bout, jouant même avec son sentiment de gêne des qu'ils parlaient d'émotions... Elle savait que c'était joué avec le feu, mais aussi avec ses propres sentiments, mais elle ne pouvait s'en empêcher c'était plus fort qu'elle... Elle voulait à la fois deviner qu'il tenait à elle, mais à la fois savoir que ce n'était qu'une illusion... Après tout, les illusions deviennent rarement réalité du coup elle n'aurait aucun risque de faire une folie...

La Serpentard décida de pousser Garett jusque dans ses derniers retranchements en parlant d'un autre garçon. Elle savait que c'était une technique de séduction très facile, rendre jaloux son interlocuteur en regardant un autre... Au vu du visage fermé du garçon, elle avait plutôt bien réussi son coup ! Tous les mâles avaient la même réaction lorsqu'ils ne se sentaient plus le centre d'intérêt d'une jeune femme. Elle le fixait droit dans les yeux, pour voir jusqu'où irait son sentiment de gêne et d'agacement. Elle était plutôt fière du résultat ! Elle savait que c'était mal de s'amuser des émotions des gens, mais elle ne pouvait s'en empêcher ! Les êtres humains sont tous tellement faibles lorsqu'ils laissent leur sentiment prendre les devants !

Elle nota cependant que le jeune avait plutôt bien trouvé son échappatoire en appelant la serveuse et en commandant leur boisson. Un petit sourire narquois se dessinait sur son visage, mais il disparût très vite quand elle comprit qu'elle était en train de le tester sur ses sentiments envers elle et qu'elle aimerait qu'il réussisse ce test... S'amorça alors une intense réflexion qui n'était pas des plus agréable lorsqu'elle réfléchissait aux conséquences de ses pensées... Pourquoi remettait-elle ses sentiments bien arrêtés envers lui en cause ? Après tout, ça ne pouvait être autrement ! Mais d'un côté elle s'était rendu compte qu'elle s'était inquiétée pour lui alors qu'elle avait appris la bataille à Poudlard... Qu'elle avait voulu le revoir, pour savoir si il allait bien... Elle avait aussi à l'initiative d'une belle baffe pour le réveiller de la torpeur qu'avait produit le coup d'état sur lui... Elle avait détesté le voir dans un état végétatif... Il lui avait semblé tellement éteint, qu'elle avait voulu rallumer le feu qui sommeillait en lui...

Curieuse, elle se décida à lui demander ce qui l'avait ravivé... Au fond d'elle, elle aurait surement aimé qu'il fasse un petit sous-entendu selon lequel c'était elle qui lui avait redonné un espoir... Mais La jeune Winchester, derrière ses grands airs, étaient une rêveuse..

Abbygaëlle ne put s'empêcher de faire une petite référence à cette peste de française et ce qu'elle vit lui déplut grandement... Il avait ri en pensant a elle... Elle lui donnait de la bonne humeur et ces yeux montraient bien la tendresse qu'il avait pour la jeune fille... Elle ne put donc s'empêcher de laisser une petit remarque désobligeante sur la sévérité et le sérieux d'Ealie.


« C'est sure que réviser ses cours et s'enfermer dans la bibliothèque doit être plus intéressant que d'aider un ami. Enfin une chose est sure c'est qu'elle a pas l'air très sympa ta copine quand il s'agit de boulot ! Elle fait même froid dans le dos. » dit-elle avec un petit sourire ironique. Oui elle critiquait ouvertement la personne a qui Garett tenait et alors ? Elle avait tout les droits elle était une Winchester ! C'était souvent dans ses moments là, où sa fierté devenait trop importante, qu'elle ressemblait le plus à une Serpentard... Cette façon d'abaisser les gens devenait tellement facile lorsqu'on était jaloux... Elle s'était d'ailleurs presque écorcher la langue lorsqu'elle avait dit copine qui avait un double sens... Elle n'avait jamais réellement su ce qui se tramer entre les deux Serdaigles, mais en tout cas elle n'aimait pas ça.

Heureusement ce fut à ce moment là que les boissons arrivèrent ce qui lui permit de reprendre de la contenance. C'était désagréable de perdre le contrôle pour elle et cela lui arrivait beaucoup plus souvent devant Viridian ce qui était encore plus agaçant. Après avoir poser sa bière au beurre la jeune femme préféra garder le silence.. Elle ne savait plus vraiment quoi dire et préféra laisser sur regard survoler la salle... Elle espérait de tout coeur ne pas croiser quelqu'un qui la connaissait et qui irait tout rapporter à ses proches... Mais au fond d'elle, elle savait déjà que c'était trop tard.

Voyant le jeune homme de tout à l'heure se dirigeait vers eux, un discret sourire de prédateur se dessina sur les lèvres de la Belle sang pur. Elle adorait séduire les hommes et elle parvenait souvent à ses fins. Mais pourtant, Abby n'était jamais sorti avec beaucoup de garçons, elle trouvait cela trop encombrant pour elle... Et puis c'était tellement plus utile de rester un fantasme pour un homme, car à partir du moment où il a obtenu ce qu'il veut la femme avait perdu de son intérêt... Au lieu de devenir l'objet, elle préférait inverser la donne.

Elle remarqua également l'attitude de Garett qui les regardait alternativement. La situation promettait d'être drôle... Elle fit exprès de ne pas adresser un regard à Garett, juste pour l'agacer un peu plus... La jalousie était un défaut tellement agréable à voir ! Alors qu'Hawins arrivait à leur table, le serdaigle ne broncha pas se qui amusa encore plus la belle qui concentra son attention sur le Gryffondor. Il lui sortit son numéro de paon qu'elle avait déjà vu un nombre incalculable de fois pour d'autres hommes... Elle se demandait si un jour les hommes arriveraient à la surprendre... Elle avait été surprise une fois, une seule et unique fois, et elle était sortie avec ce jeune homme.. Enfin ça n'avait pas duré longtemps, mais il avait eu l'honneur d'être son petit ami pendant quelques mois !

Elle se concentra sur son mode «  charmeuse » mettant tous ses atouts de son côté. Son sourire et ses yeux étant sa principale arme pour attraper la victime... Un petit sourire amusé se dessina sur les lèvres d'Abbygaëlle lorsqu'il réagit à son nom. Il la connaissait alors de réputation ? Et il osait venir l'aborder. Cet homme ne manquait pas de toupet et elle allait vite être recadré. Elle ne supportait pas qu'on ne respecte pas son rang lorsqu'on faisait parti des initiés et surtout des personnes ayant une tendance à soutenir le nouveau pouvoir... en général elle usait et abusait de son autorité naturelle et de son nom pour obtenir ce qu'elle voulait et leur faire bien comprendre qu'elle était la digne fille de son père.

Abbygaëlle observait du coin de l'oeil, avec attention, les réactions de Garett... Elle voulait voir jusqu'où sa patience allait aller.. Surement pas très loin au vu de sa dernière performance lorsque quelques uns avaient eu l'impudence de regarder son insigne. Voyant le petit sourire de satisfaction qu'il aborda lorsqu'elle refusa l'invitation, elle se dit qu'elle avait été beaucoup trop gentille et qu'elle devait s'amuser encore plus avec les nerfs du jeune homme. Elle allait donc accepter la seconde invitation, mais Garett prit la parole avant elle ce qui la surpris.

A la réplique de son ami, Abby porta la main à sa bouche pour cacher son sourire nettement amusé. Si elle avait pu, elle en aurait ri tellement Hawins paraissait idiot à la suite de cette phrase, mais elle devait garder un minimum de contenance et ne pas montrer que son coeur balançait nettement pour une sang de bourbe... Allan perdit alors directement son sourire et devint rouge de colère. Il dédaigna enfin accorder un regard et remarqua tout de suite l'insigne verte portait à sa veste... c'était couru d'avance qu'il allait utiliser son rang... Manque de bol pour lui, Abby était noble en plus d'être sang pur ! Et elle détestait qu'on utilise son rang pour gagner une joute verbale.

A la seconde réplique de Garett, un nouveau sourire amusé se dessina sur ses lèvres, qu'elle tenta réprimé en se mordant la lèvre inférieure... elle savait qu'elle était en train de faire une bétise et que la rumeur allait vite courir ! Mais qu'importe elle s'amusait et cela ne lui était pas arrivé depuis un bon bout de temps. Elle n'avait pas réellement l'occasion de voir Garett à l'oeuvre, c'est à dire mauvais, il se débrouillait pas mal pour un débutant ! En même temps à chaque fois qu'elle le voyait il n'avait pas l'occasion d'être désagréable avec elle...

Hawins s'énerva de plus en plus, il serra les poings... On aurait dit qu'il était prêt à le frapper ou à se saisir de sa baguette et à lancer un sort.. Ce n'était pas le moment de faire une scandale dans le bar ! Ils en avaient évité un tout à l'heure cela lui suffisait !


«Parce qu'un sang de bourbe c'est mieux peut-être ?! Espèce de sale.. » Commença Allan en se saisissant du col du Serdaigle. Le sang de la Serpentard ne fit qu'un tours. Son regard si pétillant s'assombrit et devient d'un vert sombre menaçant. Sa voix se teinta de froideur et résonna comme le glas.

« Hawins... » ce dernier frissonna.. Il savait qu'il avait une Winchester en face de lui... Et au vu de leur réputation, mieux valait ne pas les mettre en colère... « Reprenez-vous, un peu de tenu. Je ne souhaite pas devenir le centre de l'attention du fait de vos enfantillages". Alors lâchez-le. Im-mé-dia-te-ment. »

Le jeune homme s'exécuta sans broncher... Toujours jaugeant du regard le Serdaigle. La mascarade avait assez duré.


«  Maintenant, vous allez retourner avec vos petits amis, je ne recueille pas les petits chatons égarés compris ?

«  Compris... » dit-il d'un ton sombre. Elle lui fait mine alors d'approché pour qu'elle lui murmure à l'oreille quelque chose. Elle lui murmura alors quelques paroles que Garett ne put rien apprendre et qui resterait entre lui et elle... Le visage du garçon se durcit... Elle lui proposa sa main, qu'il embrassa avant de repartir la queue entre les jambes

«  Et bien ! Ça donne soif tout ça ! »
dit-elle d'un ton plus léger, retrouvant soudain sa voix normale. Elle se saisit donc de son verre et en bu une petite gorgée, fixant toujours le jeune homme en train de sortir.
[size=9]
c[/size

_________________


« i was in the wrong place at the wrong moment. »
" Chose your last words,
This is the last time,
Cause you and I,
We were born to Die."
(c) Myuu.BANG!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garett J. Viridian
ஐ élève à Serdaigle
avatar

❆ Avatar : Steven R. McQueen
❆ Crédits : Sunshine Kiwi
❆ Messages : 128
❆ Dispo au rp ? : Ouaip !
Puissance : 146

Derrière la cape
Niveau Magique:
7/50  (7/50)
❆ Relations:

MessageSujet: Re: Même sans espoir, la lutte est encore un espoir. [PV: Abby] - Terminé.   Lun 26 Nov - 10:48

La conversation se poursuivait, et les deux protagonistes restaient à leur image dans cet échange. Taquins, provocateurs, et dans le cas de Garett parfois un peu gêné. En effet malgré tout ces efforts il devait bien reconnaitre que son amie avait globalement prit l'avantage dans ce débat, celle-ci réussissant même à l'occasion à le mettre dans une situation embarrassante. Le teint cramoisie qu'avait prit le visage du jeune homme tout à l'heure était là pour en témoigner d'ailleurs. Malgré tout, le serdaigle ne s'avouait pas vaincu, et il se défendait du mieux dont il était capable. Pourtant quand on avait quelqu'un comme Abbygaëlle en face de soi la tâche était relativement difficile.

La jeune femme finit néanmoins par lui tendre une perche pour qu'il puisse revenir à la charge. Pourtant la réponse qu'il lui fit n'empêcha pas la serpentard de tout lui renvoyer à la figure. Bon en même temps elle avait pas vraiment tord. Le portrait qu'il avait fait de lui même n'était pas du tout le reflet de la réalité. Certes il bossait quand il le fallait, certes il était l'un des meilleurs de sa classe dans la plupart des matières, mais tout cela n'était pas le résultat d'un travail acharné, ni régulier d'ailleurs. Il avait tout simplement une bonne mémoire, ainsi qu'une certaine facilité à comprendre ce que l'on tentait de leur inculquer en cours. Bon excepté en potion bien entendu, mais ça ça restait un cas à part.


- Disons que je travaille à ma façon quoi... et puis comparé à toi je reste quand même quequ'un de plutôt sérieux. Lança-t-il en haussant les épaules, lui répondant par le même sourire.

La suite fût un peu plus difficile pour le jeune homme. Tout ces sous-entendus n'étaient pas faient pour réduire son embarras, même si Garett tentait autant que possible de tout tourner en dérision. Certe ce n'était pas un franc succès, mais le serdaigle y mettait malgré tout toute son énergie. Du moins cela fût il le cas avant l'attention que commença à porter son amie à l'un des membres du groupe de gryffondors que le jeune homme n'avait pas pû s'empêcher d'envoyer se faire voir tout à l'heure. A vrai dire il se demandait pour quelle raison cela pouvait-il bien avoir un tel effet sur lui. Il n'était pas son petit ami. Il n'était à vrai dire même pas sûr d'être vraiment proche d'elle ! Après tout il avait bien tenté de couper les ponts depuis l'arrivée des mangemorts non ? Pouvait-il encore se considérer comme l'ami d'Abbygaëlle alors qu'il n'avait eut aucun état d'âme à ne plus lui donner de nouvelles ? Bon au fond de lui il savait très bien que c'était faux. Des états d'âme il en avait eut, et pas qu'un peu ! Même si pour certains cela relevait plutôt de l'égoïsme qu'autre chose.

En effet un sentiment avait commencé à naitre en lui depuis sa quatrième année. Bon il ne fallait pas se méprendre non plus, il n'y avait pas fallut autant de temps pour que Viridian se mette à l'apprécier, mais disons que le bal de Noël avait quelque peu modifier la perception que la garçon avait d'elle. D'ailleurs cela avait eut sur le coup quelque chose de très étrange. Il avait passé la majeure partie de la soirée avec Ealie, à qui il avait d'ailleurs eut beaucoup de mal à demander si elle voulait bien l'accompagner. Il adorait cette fille, et ils avaient passé une très bonne soirée ! Là n'était pas la question. C'était surtout le fait de voir la serpentard danser qui lui avait collé un choc en fait. La voir comme ça... il avait eut l'impression d'avoir quelqu'un d'autre devant lui. Il avait néammoins finit par détourner son attention de la jeune fille quand il avait vu que son "charmant" compagnon l'avait non seulement remarqué mais qu'il lui lançait en plus des regards peu enguagants. Quand on savait que ce type était maintenant l'un des préfets en chef du chateau... Bref, toujours est-il qu'il y avait repensé toute la journée du lendemain, tentant de décrypter tout ces sentiments qui lui passaient par la tête, ce qui était encore relativement difficile pour le petit garçon de quatorze ans qu'il était à l'époque. Déjà qu'il avait toujours du mal actuellement...

C'est à ce moment là où il chechait désespérément un moyen de se sortir de ce guêpié qu'il eut l'dée de leur commander à boire. Non seulement cela allait lui accorder un petit instant de rpit, mais en plus il pourrait se désaltérer, toutes ces émotions lui ayant données soif. Il y eut alors un petit moment de silence, hacun tentant de trouver un sujet pour relancer la conversation. Enfin c'était son cas tout du moins ! Pour son amie ilne pouvait certes rien affirmer, mais il doutait quand même qu'elle apprécie vraiment ce silence qui commençait à s'installer. C'est ainsi que vint une remarque l'apparent regain d'énergie du jeune homme depuis la dernière fois qu'ils s'étaient vu. Bon après tout il était à peu près sûr que cela allait arriver sur le tapis. Après tout la différence entre le Garett au sortir de la bataille de Poudlard et celui d'aujourd'hui était assez saisissante ! Un point important, c'est que déjà au jour d'aujourd'hui il ne pensait plus autant au suicide q'avant. Bon bien sûr il ne serait jamais passé à l'acte, ne serait-ce que pour ses parents et les quelques amis qu'il considérait comme importants à ses yeux, mais cela lui avait tout de même traversé l'esprit assez fréquemment depuis la rentrée de Noël. Depuis les choses s'étaient un peu arrangés, même si les idées noirs continuaient d'élire domicile dans sa tête.

C'est ainsi qu'ils en vinrent à parler de potions. Et qui disait potion pensait immédiatement à Ealie Gauthier ! Enfin tout du moins était-ce le cas de Viridian. Après tout c'était bien elle qui l'empêchait de provoquer des catastrophes lorsqu'il était devant un chaudron, et c'était encore elle qui l'aidait dans ses devoirs dans cette matière. Enfin quand il acceptait d'y mettre un minimum de bonne volonté en tout cas. Et malheureusement pour elle ce n'était pas souvent le cas. Néanmoins la réflexion de la jeune femme à son propos fit passer passer une courte expression de surprise sur le visage du jeune homme. A vrai dire il ne savait pas trop bien comment réagir à ça. Il ne supportait pas qu'on critique son amie de quelque manière que ce soit. Cette fille était la gentillesse incarnée, et c'était aussi et surtout l'une des personnes auquelles il tenait le plus dans ce chateau. C'est pour cela que les rares fois où cela avait été le cas il avait répondu par une remarque acerbe afin de mettre rapidement fin à la conversation. Pourtant là c'était différend... le fait que cela sorte de la bouche d'Abbygaëlle rendait la chose assez perturbante. Pourtant, après un court moment où le trouble pouvait se lire sur son visage, le jeune homme ne pû se résoudre à réagir de la sorte, bien que son ton se fasse soudain un peu plus froid que tout à l'heure.

- On voit que tu la connais pas pour dire ça... Répondit-il avec en se forçant à sourire. Mais je suppose qu'on peut avoir cette impression en l'aperçevant comme ça... enfin je pense. Termina-t-il d'un air un peu embarassé, priant pour que leur discussion dérive vers un autre sujet.

Il remercia sa bonne étoile de lui apporter ses boissons maintenant. Bon sang, il n'avait jamais été vraiment chanceux dans la vie mais pour le coup elles arrivaient pile au bon moment ! La dernière chose qu'il souhaitait c'était de continuer à devoir supporter cette conversation sensible. A vrai dire il n'avait absolument aucune envie de s’énerver contre la jeune femme mais entendre quelqu'un critiquer Ealie aussi injustement, même si il s'agissait aujourd'hui d'Abbygaëlle, insupportait au plus au point.


Il n'était malheureusement pas au bout de ses peines, et son amie lui réservait encore une surprise de belle taille. Il mit ainsi quelques secondes avant de comprendre ce qu'il se passait, mais la vision du gryffondor s'approchant ne laissa planer aucun doute. Il se contenta ainsi d'écouter, agacé par le comportement de ce type qui semblait croire qu'Abbygaëlle lui était déjà acquis. Les opportunistes étaient légions apparemment, et leur présence ne se limitait pas à la seule maison des serpentards ! Et avec ça personne ne daignait lui adresser un regard. Un truc de sang pur sans doute... ce crétin devait comme une grande majorité d'entre eux le considérer comme indigne de son rang. Mais ce qui le minait c'était Abby. Elle concentrait toute son attention sur Hawins qui semblait apparemment très satisfait de cela. Heureusement elle déclina sa proposition... ce qui n'empêcha pas Garett de craquer et de briser le silence dans lequel il s'était emmuré. Il ne supportait pas de voir ce type tourner autour de son amie simplement à cause du nom qu'elle portait, et le fait qu'il fasse référence à une possible prochaine fois l'avait tout simplement exaspéré. Bon c'était pas en l'agressant verbalement qu'il allait empêché ça loin de là, mais au moins cela avait le mérite de le soulager quelque peu.

Sa dernière réplique ne sembla ainsi pas vraiment au gout du sang pur, et un regard brillant de colère se posa sur l'insigne vert qu'il portait à la poitrine. C'était tellement plus facile de l'attaquer sur ses origines plutôt que de se défendre intelligemment... enfin bon il avait l'habitude de toute façon. C'était l'attitude de beaucoup de monde ces derniers temps. Forcé de se lever de sa chaise, le regard de Garett se fit soudain plus dur, et il serra inconsciemment son poing droit en se préparant à en découdre. Eviter une bagarre avec des serpentards pour finalement se retrouver à deux doigts de se battre avec un gryffondor... au moins ce soir il pourrait se dire qu'il ne s'était as ennuyé aujourd'hui, c'était déjà ça.

- Tu... Commença Garett afin de l'envoyer paître une fois de plus, il ne pût que s'interrompre en entendant la voix de son amie. Lui jetant un rapide coup d'oeil avant de reposer les yeux sur son agresseur pour le défier du regard, il remercia intérieurement la serpentard d'avoir mit un terme à cette situation qui commençait à dégénérer rapidement. Laissant échapper un discret sourire en voyant le visage de cette imbécile se décomposer pendant une seconde avant de prendre une expression pleine de rage, Garett continua d'affronter son regard une fois que celui-ci l'eut enfin lacher. Il se rassit alors sans un mot tout en fixant le gryffondor, et bien qu'un air quelque peu intrigué passa sur le visage du jeune homme quand à ce que lui chuchotait Abbygaëlle à l'oreille, un large sentiment de satisfaction l'envahit en voyant déguerpir Allan, qui n'eut même pas le courage de lui adresser un dernier regard. Reprenant place sur sa chaise en jetant un dernier coup d'oeil à la silouhette qui se dirigeait vers la sortie, le serdaigle reprit place sur sa chaise en jetant un regard étrange à son amie en entendant sa réflexion.

- Ouais... dommage que j'ai déjà fini le mien. En fait t'aurais dû accepter l'offre d'Hawins, on aurait eut un verre à l'oeil. Lança-t-il en lui adressant un petit sourire complice.

Détournant soudain les yeux pour observer les autres clients, le jeune homme poursuivit d'une voix un peu plus basse.


- Au fait en parlant de ça... merci d'être intervenue. Y a des fois où je vous comprend par rapport aux gryffondors... Termina-r-il avec un nouveau sourire, reposant les yeux sur Abbygaëlle.

Sans compter qu'il n'était pas sûr du tout de gagner face à ce type ! Et finir à l'infirmerie aujourd'hui n'était pas vraiment dans ses priorités. Bon c'est vrai, on ne pleurerait sûrement pas un né moldu, mais lui tenait tout de même à rester entier.


c

_________________
The happiness in the freedom, the freedom in the courage.
"Un amour impossible qui devient possible, c'est tout un monde qui s'écroule" - François Brunet. Ҩ tears buried.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbygaëlle Winchester
ஐ élève à Serpentard
avatar

❆ Avatar : Kaya Scodelario
❆ Crédits : SWEET DISASTER
❆ Messages : 252
❆ Dispo au rp ? : ON :D
Puissance : 269

Derrière la cape
Niveau Magique:
7/50  (7/50)
❆ Relations:

MessageSujet: Re: Même sans espoir, la lutte est encore un espoir. [PV: Abby] - Terminé.   Dim 23 Déc - 23:14

Parler avec un Serdaigle de travail était une mauvaise idée. Cela déprimait un peu la jeune femme en réalité. Surtout qu’elle avait toujours l’impression que le jeune homme la prenait pour une idiote… Oh au fond d’elle c’était ce qu’elle pensait, elle était une bonne a rien, mais étrangement elle aimerait lire autres choses dans les yeux de Garett… Bien qu’elle ne le croirait surement pas. Quoiqu’il en soit lorsqu’il lui dit qu’elle était encore moins sérieuse que lui, elle garda son sourire, silencieuse. Elle était blessée, mais comme à son habitude rien ne paraissait. Personne n’avait déjà réussi à déceler ce qu’elle ressentait vraiment quand elle mettait du sien, en réalité seul son père avait la clef. Selon lui lorsqu’elle mentait elle souriait, mais ses yeux étaient sérieux… Elle avait tenté plusieurs fois de lui mentir et a chaque fois ce fut un désastre.

S’en suit une discussion qui ne lui plu pas non plus : Ealie Gauthier. Cette fille avait tout pour plaire et donc tout pour l’énerver. Abbygaëlle savait que c’était juste qu’elle était jalouse, mais aussi elle avait un don pour savoir quand une personne mentait, dont qu’elle avait hérité de son père et elle n’avait pas du tout confiance en Ealie… Elle cachait quelque chose elle le pressentait… Dans un sens cela l’arrangeait. Si jamais cette fille la gênait elle n’avait qu’à mettre la main sur son secret et le dévoiler au mauvais moment. Oui c’était de la manipulation, de la vengeance et tout ce que vous voulez ; c’était Abby quoi, elle avait toujours un plan de secours, un plan pour se protéger. Son cœur se serra au ton de Garett. Il l’appréciait, grandement c’était certain. Le petit sourire qu’elle abordait ne montrer toujours pas ce que ces sous-entendus avaient comme impact sur elle. C’était prévisible qu’elle prenne la défense de son amie, mais ce qu’elle redoutait c’était pourquoi elle n’appréciait pas la possibilité que Garett veuille être plus qu’un ami pour Ealie. Surtout vu la façon dont il la défendait et la regardait parfois. Abbygaëlle resta silencieuse, elle n’était pas dupe. Elle observait de son regard saphir le jeune homme. Elle le fixait intensément à la suite de ses paroles. Cela devait être des plus désagréable de devoir supporter ce regard sans connaître les pensées qui traversaient l’esprit de la jeune femme, en plus de l’indifférence apparente. Et surtout cela devait être horriblement gênant. Elle adorait voir Garett mal à l’aise devant son silence, cela l’amusait, elle avait alors l’impression d’avoir le dessus, de n’avoir aucun sentiment pour lui, cela la rassurait… Jusqu’à ce qu’elle retombe dans la réalité et qu’elle se rende compte que ce n’était qu’une illusion et que la proie dans l’histoire c’était elle qui l’était devenue. Elle se contentait de lui sourire, s’amusant du bout des doigts avec son verre vide.

Heureusement pour le jeune homme la serveuse revint pour leur poser les bierreaubeurres sur la table. Abbygaëlle préféra laisser tomber le sujet. De toutes façon à quoi bon ? Elle pressentait que les deux jeunes gens allaient se rapprocher… Et puis Garett et elle n’était pas fait pour continuer de se fréquenter non ? Encore moins maintenant. C’était bien ce qui lui avait fait comprendre la dernière fois.

Au plus grand plaisir d’Abbygaëlle, une distraction s’avança vers eux. Le nom : Allan Hawkins. Cela pourrait paraître étrange, mais le fait qu’il s’intéresse a elle la rassurait. Elle n’était pas si laide que ça, si inutile, si idiote… Elle plaisait aux hommes, pas forcément les bons, mais elle plaisait. Son petit sourire ne la quittait pas, le jeu entre eux avait commencé. Alors qu’elle allait acceptée l’invitation du Gryffondor pour une prochaine fois, Viridian ne put s’empêcher de réagir à ce qu’il ne le regardait pas… Quel crétin. Il n’avait aucune chance et cela allait encore faire un grabuge pas possible. Surtout qu’elle connaissait de réputation cet Allan et il paraissait à l’image de sa maison, d’une témérité et d’une impulsivité sans borne. Dans un sens, ce spectacle la satisfaisait… Elle avait comme l’impression d’avoir de la valeur aux yeux de Serdaigle. Ce n’était peut-être qu’une impression, mais c’était déjà ça.

Seulement, la situation commençait à dégénéré et elle ne pouvait se permettre de faire des vagues. Elle ne voulait pas de nouveau avoir affaire à son père à cause de ses petits problèmes… Elle se résolu donc à intervenir, mais pas forcément comme elle l’aurait du… Elle aurait du dégagé Viridian… Mais elle n’avait pas pu s’y résoudre… A cause de ses sentiments qui ne devraient pas avoir lieu…

Quoiqu’il en soit cela se termina rapidement, une Winchester contrariée mettait rapidement fin à ses contrariétés. Hawkins disparut rejoignant ses petits copains. La belle tenta alors de revenir sur un ton un peu plus léger avec une plaisanterie ridicule. Alors que Garett tenta a son tour une plaisanterie, elle la trouva de mauvais goût.. En réalité elle avait comme l’impression de se faire avoir, ce regard complice… Est-ce qu’il se rendait compte de l’influence qu’il avait sur elle ? Cela l’énervait au fond d’elle…

« N’en rajoute pas Viridian, tu as eu de la chance que je sois intervenue… Sinon ça aurait mal tourné. » Elle faillit ajouter qu’elle n’avait pas besoin de lui pour protéger ses arrières, mais qu’importe. Ce n’était surement pas dans ses intentions.

Cependant elle ne peut que se radoucir lorsqu’il la remercia et qu’il fit une petite remarque concernant les Gryffondors qui elle l’amusa.


« De rien, mais n’en fais pas une habitude quand même. Bien que pour les Gryffondors, on peut plus facilement trouver un compromis je crois. » dit-elle avec un petit sourire amusé. Le rôle de Serpentard lui allait si bien.

Elle observa autour d’elle les gens qui continuaient de discuter gaiement… Une question lui brulait les lèvres, mais elle n’osait pas la dire... Quoiqu’il en soit elle préféra tenter autres choses : de le rendre jaloux.

« En tout cas à cause de toi j’ai perdu une occasion de me faire un nouvel ami dommage j’avais personne pour m’occuper ce soir» dit-elle avec un petit sourire charmeur et goguenard pour ensuite prendre la dernière gorgée de sa bière. En réalité ce n'était pas du tout son genre de pratique, mais elle aimait se donner cette réputation sulfureuse, car dnas l'absolu elle aurait très bien pu l'avoir. Son regard saphir se déposa ensuite sur l’horloge… Il fallait qu’elle rentre au château à présent, elle se leva et saisit le porte-monnaie qu’elle avait dans sa poche, mais dés que le jeune homme comprit le petit manège qu’elle faisait, il lui dit qu’il l’invitait. Abbygaëlle se stoppa net dans son geste et l’observa avec un petit sourire.

« Et bien merci… Je te devrais un verre alors un de ces quatre. » dit-elle avec un sourire charmeur. « Tu m’excuseras, mais mes devoirs de préfête-en-chef m’appelle, c’est ça d’avoir le pouvoir » se rendant compte de ce qu’elle disait, elle lui fit un petit sourire désolée « enfin tu comprends ce que je veux. »

Elle enfila son manteau et entoura sa gorge de son écharpe de soie verte. Elle soupira et lui lança un petit sourire bien à elle. Alors qu’elle se dirigeait vers la sortie elle se stoppa et lui lança un dernier regard. Elle se souvint alors des derniers mots qu’elle lui avait dit au lac… Il tentait de faire changer les choses.


« Contente de te revoir Viridian. » et ce fut un petit sourire mystérieux aux lèvres qu’elle disparut.


c

_________________


« i was in the wrong place at the wrong moment. »
" Chose your last words,
This is the last time,
Cause you and I,
We were born to Die."
(c) Myuu.BANG!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garett J. Viridian
ஐ élève à Serdaigle
avatar

❆ Avatar : Steven R. McQueen
❆ Crédits : Sunshine Kiwi
❆ Messages : 128
❆ Dispo au rp ? : Ouaip !
Puissance : 146

Derrière la cape
Niveau Magique:
7/50  (7/50)
❆ Relations:

MessageSujet: Re: Même sans espoir, la lutte est encore un espoir. [PV: Abby] - Terminé.   Jeu 3 Jan - 21:54

Bon d'accord, sa rencontre avec Abbygaëlle n'avait pas très bien commencé. Après tout ce n'était pas comme si une petite bande de serpentards avait tenté de lui refaire le portrait quelques secondes après son arrivée pour la simple raison de la nature de son sang. Malgré tout il ne regrettait pas d'être venu ! Tout cet échange lui avait rappelé l'époque pas si lointaine où les deux jeunes gens pouvaient se parler sans craindre de conséquences trop importantes. Maintenant non seulement il craignait que quelqu'un décide de lui faire la peau à chaque instant, mais en plus il avait peur d'attirer des ennuis à son amie en s'affichant en public avec elle, comme il était en train de le faire à l'instant d'ailleurs. C'était pour ça qu'il avait cherché à l'éviter au maximum après le coup d'état, et si jamais Winchester ne s'était pas décider à faire le premier pas il n'aurait sans doute jamais renoué contact avec elle.

Bref, toujours est-il qu'après ce petit échange quelque peu embarrassant sur la meilleure amie du jeune homme, un autre problème se présenta à eux. Enfin à lui tout du moins, parce qu'il n'était pas certain que ça soit exactement l'opinion de la serpentard. Bon il se doutait bien qu'elle ne faisait que jouer avec Hawkins. Après tout il la connaissait assez pour savoir qu'elle n'était pas du genre à s'intéresser à un gryffondor, surtout que son ton mielleux laissait facilement deviner ses intentions. S'attirer les faveurs d'une famille telle que les Winchester était le gage de nombreux avantages dans cette période troublée. Malgré tout le serdaigle ne pu s'empêcher d'intervenir pour remballer cet imbécile. Au fond de lui il savait très bien qu'il y avait un pu de jalousie en cause. Il ne sortait pas avec Abby, elle faisait bien ce qu'elle voulait ! Là n'était pas la question. Mais malgré le fait qu'il savait pertinemment que cette histoire était impossible il ne pouvait tout simplement pas rester silencieux. Et comme d'habitude son intervention faillit lui attirer des ennuis. Bon en même temps il devait bien avouer qu'il l'avait pas mal provoqué, mais comment faire autrement devant tant de condescendance ? Non, il ne regrettait absolument pas ce qu'il venait de faire. Et puis au moins il avait cessé de fixer Abby avec cette lueur de convoitise dans les yeux.

Il fut pourtant très vite mis en fuite par la jeune femme, et Garett pu tranquillement reprendre sa place en admirant la honte du gryffondor qui venait de se faire rappeler à l'ordre. Abby venait de lui offrir un magnifique cadeau ! Voir un sang pur détaler de la sorte était toujours un plaisir. Enfin lorsque ce même sang pur était du genre à se ranger du côté du pouvoir en place tout du moins.

C'est ainsi que l'ambiance se détendit quelque peu, les deux amis tentant chacun à leur tour la carte de l'humour. Néanmoins cela sembla beaucoup moins fonctionner pour Viridian.Détournant les yeux pour se concentrer sur son verre, Le jeune homme lui répondit avec un sourire pensif.


- Je me doute... j'y aurais sûrement laissé quelques dents. Mais bon... Termina-t-il en vidant le reste de son verre.

Malgré tout la jeune femme finit par se radoucir sous le coup de ses remerciements. C'était la moindre des choses après tout, elle venait de lui éviter de passer un sale quart d'heure, sans compter que contrairement à Hawkins et à la plupart de ses semblables elle acceptait de lui parler d'égal à égal, et surtout de lui laisser penser que rien n'avait vraiment changer entre eux malgré la sale époque dans laquelle ils se trouvaient tous. Bien entendu elle ne devait sûrement pas avoir pensé à cet aspect là, mais cela n'empêchait pas le serdaigle de lui en être malgré tout reconnaissant.


- Je te promet rien mais je vais essayer. Lui lança Garett avec un petit sourire reconnaissant. Mais en tout cas la prochaine fois que j'ai un problème avec l'un d'eux je te ferais signe du coup.

Il se contenta ensuite de l'observer en biais, aussi discrètement que possible, l'air songeur. A vrai dire il tentait de déterminer la nature de ce drôle de sentiment qui l'envahissait à chaque fois qu'il la regardait. Il avait bien remarqué que ses pensées avaient changé vis à vis d'elle depuis quelques années, mais il avait toujours cru que ça allait vite passé, que ce n'était que quelque chose de passager, de volage. Pourtant son affection pour elle n'avait cessé de s'amplifier au fil des ans, jusqu'à l'année dernière où il avait finit par se demander si en définitive il ne ferait pas mieux de tenter quelque chose avec elle. Bon bien sûr il n'en avait jamais eu la force. Son rang le lui interdisait, et il doutait fortement qu'une fille comme elle puisse s'intéresser de cette façon à quelqu'un comme lui. Ou alors ce n'était que des excuses pour se rassurer quand au fait qu'il n'avait pas le courage de lui parler franchement... ou alors un peu des deux. Quoiqu'il en soit le simple fait qu'il y pense assez souvent depuis ce jour là lui prouvait qu'il y avait anguille sous roche. Il ressentait bien plus que de l'amitié pour cette fille c'était évident ! Il n'y avait que lui pour tenter de se le cacher.

Le coude sur la table et sa main supportant le poids de sa tête, Viridian fut bien vite ramener à la réalité aux paroles de son amie, et le moins que l'on puisse dire c'est que ce que cela impliquait ne lui plut pas des masses. Oh bien sûr il avait déjà entendu des rumeurs sur elle, en même temps c'était pas ce qu'il manquait à Poudlard. Pourtant une partie de lui avait toujours cherché à ignorer cette réputation, le jeune homme se répétant que ce n'étaient que de simples ragots sans fondement colportés par des types qui n'avaient rien d'autre de mieux à faire de leur vie. Mais là c'était Abby elle même qui sous entendait une telle chose ! Se moquait-elle de lui ? Cela aurait bien été son genre... néanmoins Garett savait très bien qu'une fille comme elle devait avoir beaucoup de succès auprès de la gente masculine. Hawkins en était la preuve... lui même en était aussi une preuve vivante ! Elle était drôle, belle, intelligente... comment pouvait-on lui résister ? Sans compter son rang qui assurait à quiconque entrait dans ses bonnes grâces certains avantages, même si en ce qui concernait ce dernier point Garett n'en avait rien à faire. Toujours est-il qu'elle venait de lui faire remarquer que contrairement à d'autre, lui même n'avait aucune chance. Bon concernant Hawkins il se doutait bien qu'elle plaisantait, mais dans l'absolue le fait était là: il venait de réaliser à quel point espérer quelque chose de plus avec elle était illusoire. Elle lui faisait miroiter un désir inaccessible... et il ne pouvait que se résigner à ce qu'il le reste.


- D'un côté je t'ai évité de la gaspiller avec ce type. Lui répondit-il avec un sourire crispé, cherchant sans grand succès à conserver les apparences. Et puis je suis sûr que tu... tu trouvera bien quelqu'un d'autre pour... passer le temps.

Il ne se passa ensuite pas bien longtemps avant que la serpentard ne se lève et mette la main à la poche dans l'intention sans doute de payer les verres qui étaient encore sur la table. Fronçant les sourcils à son geste, Viridian l'interpella immédiatement.

- Range moi ça, tu va quand même pas payer ma commande ? Lui lança-t-il avec un sourire. C'est moi qui t'invite aujourd'hui.

Hochant doucement la tête tout en conservant son sourire, le jeune homme lui répondit.

- Je dis jamais non à un verre tu sais. Puis se figeant quelques instants avant d'arborer un sourire rassurant. T'inquiète pas, je comprend. Et puis je préfère que ça soit toi qui l'ai que moi ! J'imagine même pas les bêtises que je serais capable de faire. Termina-t-il sur le ton de la plaisanterie.

Tout en l'observant se préparer pour son départ, le jeune serdaigle commença à anticiper ce qu'il allait devoir ensuite faire. Il n'allait sans doute pas tarder à partir non plus. Il lui suffisait de payer les verres et d'acheter quelques bièraubeurres avant de courir jusqu'au château. Après tout ça faisait déjà un moment qu'il aurait du être rentré, et vu qu'il allait se retrouver seul il n'avait plus aucune raison de trainer plus longtemps. Tout ce qu'il y gagnerait c'est le risque de tomber sur quelqu'un qui voudrait à son tour lui chercher des ennuis. Sans façon !

Imitant Abbygaëlle qui venait de lui sourire, Garett l'observa se diriger vers la sortie tout en ayant déjà hâte de la revoir avant de hocher les sourcils au moment où elle se retourna. Ce qu'elle lui dit était en soit tout simple, mais venant d'elle cela lui mit un baume au coeur. Il avait ainsi l'impression d'avoir une once d'importance à ses yeux, ce qui était déjà pas mal !


- De même Winchester. Se contenta-t-il de répondre avec un large sourire avant de la voir franchir la porte et s'enfoncer dans le froid de cette fin de journée. Au moins avait-il reprit contact avec Abby... sa soirée lui sembla soudain s'annoncer beaucoup mieux qu'il l'avait prévu ! Au moins maintenant était-il sûr d'être de très bonne humeur.

c

_________________
The happiness in the freedom, the freedom in the courage.
"Un amour impossible qui devient possible, c'est tout un monde qui s'écroule" - François Brunet. Ҩ tears buried.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbygaëlle Winchester
ஐ élève à Serpentard
avatar

❆ Avatar : Kaya Scodelario
❆ Crédits : SWEET DISASTER
❆ Messages : 252
❆ Dispo au rp ? : ON :D
Puissance : 269

Derrière la cape
Niveau Magique:
7/50  (7/50)
❆ Relations:

MessageSujet: Re: Même sans espoir, la lutte est encore un espoir. [PV: Abby] - Terminé.   Mer 9 Jan - 1:24

Ce type était juste exaspérant. Elle n’avait pas réellement l’impression qu’il se rendait compte des risques qu’elle avait pris pour lui. Elle ne comprenait même pas elle-même pourquoi elle était intervenue… Enfin si, officiellement c’était pour ne pas attirer l’attention, elle savait qu’il y avait quelque chose d’autre au fond d’elle, quelque chose qu’elle refusait de s’avouer. Elle tenait à lui plus que sa condition ne lui permettait. Elle réussissait plutôt bien à le cacher avec sa fausse indifférence, ses faux petits sourires envers les autres garçons qui lui tournaient autour… C’était du beau boulot pour l’instant ! Mais elle sentait bien qu’elle avait franchi une étape quand elle était venue lui parler prés du lac… Elle n’aurait surement jamais dû faire cela, mais une force inconnue l’avait poussé à agir ainsi.

Elle ne put s’empêcher de se radoucir lorsque le garçon la remercia avec cet air un peu penaud. Par moment, Abbygaëlle se demandait si il ne s’était pas planté et que Gryffondor n’aurait pas du être sa maison. Après tout il était plutôt du genre tête brulé à foncer dans le tas sans réfléchir… M’enfin heureusement il n’avait pas l’orgueil de ses lions de pacotilles ! De toute façon elle ne l’aurait alors surement pas supporté. Elle préférait de loin ce petit air gêné qui se peignait sur son visage à certains moments, c’était attendrissant. Sa petite remarque continua a la faire sourire, la complicité s’installait entre les deux protagonistes, Abby se laissait prendre, oubliant presque l’origine de leur conversation, oubliant presque le monde qui les entourait. Lorsqu’il lui annonça qu’il ferait appel à elle s’il avait un problème avec un Gryffondor cela l’amusa beaucoup et elle ne put s’empêcher de répliquer :


« Tu serais même pas capable de te défendre contre des petits chatons Viridian ? Tu me déçois là ! Si j’avais su que je devrais devenir ton super héro je n’aurais pas accepté que tu t’assoies à ma table. » plaisanta-elle un petit sourire de fausse moquerie. Son regard pétillait d’amusement, elle se sentait tout simplement bien à ce moment présent. Le regard qu’il posait sur elle à ce moment là lui plaisait, elle n’avait pas l’impression d’être un objet de convoitise, juste une personne qui avait de l’importance à ses yeux. C’était surement idiot de penser cela, après tout pourquoi le Serdaigle l’apprécierait autant ? C’était ridicule ! Et puis il y avait cette Ealie de toute façon… Abby ne savait toujours pas si ils sortaient ensemble ou pas.. Elle ne les avait jamais vu s’embrasser, mais vu plusieurs fois cette française accrochée à son cou… La France et ses exubérances, elle ne comprendrait jamais ! A cette petite pensée, son humeur changea et elle décida de prendre le rôle de cette Serpentarde sulfureuse que certaines personnes lui donnaient. En réalité, rien n’était, mais l’important était bien que les gens le croient non ? La jalousie et la rancune étaient de vilains défauts, mais ils faisaient aussi partie intégrante de la jeune Winchester. Abby savait que son comportement était ridicule et qu’un garçon qui entendait avait deux réactions, soit reculer, soit tenter. Elle savait déjà que Viridian faisait partie de la première catégorie, enfin dans un sens c’était mieux comme ça. Paraître inaccessible c’était facile pour elle et puis elle l’était un peu dans un sens. Après tout n’était pas fiancée à présent ?

Sa petite stratégie eut l’effet estompé. Au vue de sa tête et de sa réplique, Viridian ne semblait pas des plus enchanté de ce qu’il entendait et tant mieux !


« Tu as raison je devrais surement te remercier pour le coup. » A la suite de sa réplique Winchester se contenta de le fixer de son regard saphir.

L’intensité qui s’y lisait en disait surement beaucoup sur l’amusement de la jeune femme, surtout avec ce petit sourire victorieux aux lèvres. Son message était pourtant simple et elle se faisait facilement comprendre. Ce petit sourcil interrogatif. Serais tu jaloux Garett ?

Quoiqu’il en soit, heureusement le temps voulu la faire détourner son regard et ses pensées amusées. Il était l’heure pour elle de rentre bien que cela ne la mettait pas des plus en joie… Les préfets en chef devait avoir une réunion avec la nouvelle directrice de l’école. Génial ça promettait ! Lorsqu’elle tenta de sortir son porte-monnaie, la réaction du garçon la fit sourire. Elle inclina légèrement la tête en signe de remerciements.
Elle s’arrêta un instant en l’observant avec un petit sourire mystérieux. Bon sang qu’il était difficile de comprendre Winchester et de deviner ses pensées ! Lorsque Garett plaisanta sur le pouvoir, elle acquiesça légèrement de la tête et plaisanta.


« Etrangement, je préfère aussi que ce soit moi. Le pire dans l’histoire c’est que les Serdaigles sont censés être les plus sages » termina-t-elle pour le taquiner un peu plus avant son départ.

Ayant apprécier le moment, Abby ne put s’empêcher de laisser échapper une petite phrase concernant l’évolution du garçon. Bah quoi c’était vrai qu’elle était contente de le revoir un peu près comme avant la bataille. Ils échangèrent un dernier regard complice et une dernier sourire avant de reprendre chacun leur vie des plus … passionnante ? Winchester doutait que le discours de la directrice allait être passionnant, mais bon il fallait bien qu’elle suive les ordres. Elle se dirigea donc vers Poudlard, pensant d’une façon étrange à un certain Serdaigle d’origine moldu. Bon dieu elle était mal barrée !

c

_________________


« i was in the wrong place at the wrong moment. »
" Chose your last words,
This is the last time,
Cause you and I,
We were born to Die."
(c) Myuu.BANG!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Même sans espoir, la lutte est encore un espoir. [PV: Abby] - Terminé.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Même sans espoir, la lutte est encore un espoir. [PV: Abby] - Terminé.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SNOOPY BICHON FRISE 12 ANS REFUGE ESPOIR 59
» Dans toutes les larmes s’attarde un espoir. Vivre sans espoir c’est cesser de vivre. PV Amy
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Lutte contre le deboisement: Une victime de plus des anti-nationaux
» Comment mener la lutte contre la corruption en Haïti ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallen in the Darkness :: LE FAMEUX MONDE DE POUDLARD :: Ville de Pré-au-lard-
Sauter vers: