Poudlard dans des temps obscurs
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Souffrir ou guérir, faites votre choix. [Terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Garett J. Viridian
ஐ élève à Serdaigle
avatar

❆ Avatar : Steven R. McQueen
❆ Crédits : Sunshine Kiwi
❆ Messages : 128
❆ Dispo au rp ? : Ouaip !
Puissance : 146

Derrière la cape
Niveau Magique:
7/50  (7/50)
❆ Relations:

MessageSujet: Souffrir ou guérir, faites votre choix. [Terminé]   Dim 4 Nov - 21:27

La plume d'oie glissait sur le parchemin aussi facilement qu'à son habitude, et au rythme où elle allait la place allait bientôt manquer. Qu'importe, il avait bientôt terminer de toute façon. A vrai dire c'était un peu de sa faute si il avait passé la journée la dessus. Ca faisait bientôt deux semaines qu'il avait ce devoir de métamorphose à réaliser et il s'y prenait encore une fois au dernier moment. Enfin bon, l'éssentiel c'est qu'il soit terminer à temps. De toute façon qu'il le fasse maintenant ou pas ne changeait pas grand chose, tant qu'il le rendait à la date prévu. Dans son cas actuel la précitée date correspondait au lendemain. Un petit sourire vint accompagner sa plume pour conclure sa dissertation, aussitôt suivi d'un soupir de soulagement. Il n'aurait pas tenu une minute de plus ! Certe il avait des facilités en cours, mais passer plus d'une heure à se concentrer sur son boulot c'était au dessus de ses forces. Malheureusement il y était bien obligé.

Déposant son petit matériel à côté de lui, le jeune homme s'allongea dans l'herbe et admira le ciel, les mains derrière la tête. Garett avait passé son après midi ici, au bord du lac. C'était un coin tranquille où il avait peu de chance de croiser du monde, vu qu'il était relativement éloigner du chateau. Or c'était justement ce qu'il lui fallait. Un coin discret où il ne tomberait pas sur quelques serpentards cherchant une nouvelle victime à martyriser, et en ce moment, les victimes s'apparentaient souvent à des enfants de moldus, voir à des gryffondors quand l'envie leur en prenait. Il avait d'ailleurs eu affaire à un groupe de ce genre pas plus tard que ce matin. Il avait éviter la bagarre, mais de peu. Bien sûr il n'avait pas échapper au traditionnel "Sang de bourbe", expression très en vogue ces derniers temps. Garett se demandait encore ce qui l'avait retenu de jeter un sort à cette bande d'imbécile. Leur supériorité numérique peut être... Enfin bref, toujours est-il qu'il se félicitait d'avoir prit de quoi manger et boire pour tenir l'après midi complète. Il se demandait même si il n'allait pas rester ici une partie de la soirée.

Le jeune homme ferma alors les yeux d'un air fatigué, cherchant à chasser toutes ces pensées de son esprit. D'ailleurs c'était bien pour ça qu'il aimait cet endroit. Le calme. Oui le calme. Il n'y avait que là où il arrivait encore à se vider l'esprit, à oublier dans quel bordel le monde était depuis l'arrivée de ces tarés au pouvoir. Tu parle d'un coup d'état ! Ils avaient bien préparés leur coup ! Enfin bref, toujours est-il que le serdaigle s'isolait de plus en plus souvent du reste des élèves. Pourtant ça ne le gênait pas le moins du monde, bien au contraire ! Même au niveau du travail, il trouvait quand même plus simple de venir bosser ici que de s'attarder à la bibliotèque où il avait de grandes chances d'être interrompu dans ses réflexions par un serpentard qui s'ennuyait. Bon bien sûr en cas de mauvais temps il n'avait pas le choix, mais pour le moment il comptait bien en profiter !

Bien sûr il en avait parlé avec Drew. Il avait parfaitement compris ses motifs, mais lui avait pourtant conseillé de ne pas couper les ponts avec tout le monde à cause de la situation actuelle. Un mince sourire se déssina alors sur le visage de Garett. Ce type le connaissait trop bien ! Il avait déjà eu du mal à se faire le peu d'amis qu'il avait, il savait très bien qu'il était capable de s'éloigner d'eux en continuant son petit manège, même si c'était involontairement. Pourtant, malgré les craintes de son ami, Viridian n'en avait nullement l'intention. couper les ponts maintenant reviendrait à ses yeux à abandonner l'école toute entière, ainsi que ses parents pour qui il s'inquiètait de plus en plus, au triste sort que leur réservait les mangemorts. Bon d'accord il ne pouvait pas faire grand chose pour contrecarrer leur plan, mais tout de même !

D'ailleurs c'est ce qui le minait le plus, ne rien pouvoir faire pour arranger les choses. Il était totalement impuissant ! Bien sûr il avait entendu les rumeurs selon laquelle la résistance s'organisait, mais même si c'était vrai il ne savait pas où elle se trouvait, et de toute façon il doutait d'être assez courageux pour entreprendre quoi que ce soit. Bref, il était mal barré, comme tout le reste des enfants de moldus. A cette pensée, il jeta un regard empli de haine à l'espèce d'étoile verte qu'il avait jeté à quelques pas de lui lors de son arrivé ici. Ils étaient persécutés et méprisés, et ça n'allait pas en s'arrangeant.

Tentant de se changer les idées, il entreprit la relecture de son parchemin, malgré les sombres pensées qui le minaient. C'est à ce moment là qu'il entendit des bruits devant lui. Bon sang, il avait été tellement absorbé dans ses réflexions qu'il n'avait même pas entendu cette personne approché ! Levant les yeux sur l'indésirable, il eut soudain un hoquet de surprise.


- C'est bien ma veine. Marmonna-t-il d'un air sombre, une expression troublé sur le visage.

C'était pas possible ! Depuis le coup d'état il avait tout fait pour l'éviter, craignant sa réaction si il se retrouvait face à elle, et il avait relativement bien réussi jusqu'ici. Et voilà qu'il lui tombait dessus alors qu'il croyait être dans un des rares endroits où il était sûr de ne pas la croiser. Certe elle était de dos, mais il avait eu le temps de voir son visage lorsqu'elle avait prit place au bord de l'eau.


*Papa, c'est toi qui disait tout le temps que j'étais très chanceux ?* Pensa-t-il ironiquement.

Il ne savait pas vraiment quoi faire. Une chose était sûr pourtant, elle ne semblait pas l'avoir remarquer. Il pouvait toujours aller lui parler, il verrait bien la réaction qu'elle aurait. Une expression vaguement amusé passa alors sur son visage. Cette option était exclu d'avance, de toute façon il ne s'en sentait pas le courage. Il pouvait aussi retourner au chateau et aller se réfugier dans la salle commune de sa maison, il arriverait sans doute à disparaitre avant qu'elle ne le remarque. Enfin à priori... Incapable de prendre une décision, le jeune homme fit mine de se plonger dans son parchemin, jetant de temps en temps un coup d'oeil à la serpentard assise à quelques pas de lui.

C'est au moment où il tentait de se décider à partir que ce qu'il redoutait tant arriva. Au moment où il reposait les yeux sur elle, Abbygaelle Winchester tourna son regard vers lui et croisa immédiatement le sien. Au même moment, Garett se figea. Il ne savait ni quoi faire ni quoi dire, et il fit donc ce qu'il savait faire de mieux dans ce genre de situation, c'est à dire rester planté là comme un idiot.




c

_________________
The happiness in the freedom, the freedom in the courage.
"Un amour impossible qui devient possible, c'est tout un monde qui s'écroule" - François Brunet. Ҩ tears buried.


Dernière édition par Garett J. Viridian le Mer 7 Nov - 19:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbygaëlle Winchester
ஐ élève à Serpentard
avatar

❆ Avatar : Kaya Scodelario
❆ Crédits : SWEET DISASTER
❆ Messages : 252
❆ Dispo au rp ? : ON :D
Puissance : 269

Derrière la cape
Niveau Magique:
7/50  (7/50)
❆ Relations:

MessageSujet: Re: Souffrir ou guérir, faites votre choix. [Terminé]   Dim 4 Nov - 22:12

La journée de cours venait de se finir. Encore une journée où elle avait dû jouer la bonne petite fille de sang pur à son papa… Elle savait qu’elle était observée pour ses faits et gestes… Après tout elle était la fille d’un mangemort, il fallait bien qu’elle en soit digne. Elle ne pouvait donc que se montrait dédaigneuse envers tous ceux qui n’avait pas son rang... Charmant programme. La jeune fille descendit d’un pas las vers sa salle commune, elle avait besoin d’être seule pour se remémorer ce qui avait changé dans sa vie. Elle y arriva enfin et ce fut avec déception qu’elle remarqua que la pièce était tous sauf vide. Certains charmants Serpentards l’alpaguaient pour qu’elle les rejoigne, mais elle les ignora aussi simplement soit-il. Ce n’était pas qu’elle ne les appréciait pas, bien au contraire ! C’était juste qu’aujourd’hui elle n’avait pas envie de jouer avec ses petites proies… La lassitude commençait à grandir en elle…

Elle monta dans son dortoir pour se saisir de son livre préféré. Depuis la prise de pouvoir de Blade, seul les livres lui permettaient encore de rêver et de s’évader. En effet, le nouveau maître des ténèbres avaient tout simplement libérer les prisonniers d’Azkaban… Ce qui signifiait que son père était de nouveau libre, qu’il était revenu dans sa vie et qu’il la mettait de nouveau en bazard. Son père lui faisait bien comprendre ce qu’il attendait d’elle. De plaire à son fiancé, de respecter les règles et surtout obéir au doigt et à l’œil de Blade… Si elle ne respectait pas ce genre de choses, elle en subissait des conséquences douloureuses…. Et ça elle en avait déjà eu l’occasion comme cadeau de retrouvailles… Elle observa les alentours, souleva délicatement son t-shirt devant un miroir et posa sa baguette sur son flanc gauche… Une magnifique tache verte et violette se dessina… Elle avait payé ses années de « débauches »… Elle toucha du bout des doigts sa blessure… Bien sure il lui avait interdit d’utiliser un sort pour soigner tout ça… Et bien oui cela aurait était moins drôle… Mais elle devait camoufle sa blessure... De toute façon même si les gens le savaient ils trouveraient surement ça normal… Dans son milieu, surtout selon son père, les femmes étaient justes là pour obéir à leur mari… Sauf qu’Abby n’était pas ce genre de femmes…

Elle refit un sort de camouflage et sortit de sa chambre pour se diriger à l’air libre. Une fois dehors elle se sentit mieux, moins observé… Mais ce n’était pas encore parfait et elle décida de se diriger vers le lac. Son jean frottait légèrement sur l’herbe sèche et verte. Elle vit enfin l’étendue d’eau et un fin sourire se dessina. Elle adorait cet endroit et le trouvait tout simplement magnifique. Tout un coup, elle remarqua de loin une silhouette assise près du lac. Cette personne lui disait quelque chose, mais elle était trop loin pour pouvoir en être sure. Elle continua a s’avancer et ses doutes se confirmèrent. C’était Garett.

Elle sentit alors sa gorge se sécher et elle fit comme si elle ne l’avait pas vu dans un premier temps. Elle s’asseyait sur l’herbe verte et observait avec attention les petites vaguelettes de la surface du lac. Elle était bien consciente que le jeune Serdaigle l’évitait en ce moment … Oh cela ne la gênait pas, tentait-elle de se convaincre. Soudain, elle se surprit à se dire qu’elle avait envie de lui parler… Elle se posa alors la question si le jeune homme n’était pas devenu plus qu’un jouet… Etrange. Elle releva alors son regard bleu perçant et le posa sur Garett. Après tout, il avait souvent été la pour lui changer les idées… Et puis il était plutôt mignon et drôle. Elle s’énerva alors contre elle-même ! N’avait-elle pas assez de problèmes comme cela pour avoir de pareille pensée ?! C’était un sang de bourbe ! Et même si elle n’en avait rien à faire personnellement, elle savait que son père le lui ferait payer…

Malheureusement pour la belle Serpentard, le Serdaigle releva les yeux également et leurs regards se croisèrent. A partir de ce moment-là, elle se sentit piégée. C’était contre son tempérament de baisser les yeux, de fuir… Elle devait faire face. Elle se leva, avec toute la grace qui la caractérisait et observa les alentours. Elle ne voulait pas que quelqu’un voit qu’elle allait lui parler… Sinon elle allait avoir des soucis… Mais qu’importe son orgueil était plus important que quelques coups. Elle s’avança alors vers lui, le fixant toujours de son regard perçant. Elle s’arrêta près de lui et le surplombait de sa hauteur, pour une fois.

« Oh un revenant ! » dit-elle avec un petit sourire goguenard. Elle n’avait rien trouvé de mieux à dire… C’était assez débile, mais elle n’avait pas pu s’en empêcher. De plus, Abbygaelle savait très bien que Garett allait lui répondre. Il répondait souvent à ses petites provocations et taquineries. Son regard bleu s’arrêta alors sur le petit signe vert qu’il avait accroché sur sa veste et détourna le regard de ce signe. Elle n’aimait pas ça du tout, aussi étrange que cela pouvait paraître… Bien sure elle se gardait bien de le dire.

« Alors on oublie ses vieilles connaissances ? » demanda-t-elle toujours d’un ton moqueur. Elle faisait comme si rien n’avait changé dans Poudlard… Comme si c’était juste qu’il ne lui parlait plus… De plus elle ne comprenait pas forcément pourquoi elle l’évitait… C’était à elle de l’ignorer normalement ! A moins qu’il la considérait comme les autres imbéciles qui ne se sentait plus depuis que les Serpentards avaient des privilèges…



c

_________________


« i was in the wrong place at the wrong moment. »
" Chose your last words,
This is the last time,
Cause you and I,
We were born to Die."
(c) Myuu.BANG!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garett J. Viridian
ஐ élève à Serdaigle
avatar

❆ Avatar : Steven R. McQueen
❆ Crédits : Sunshine Kiwi
❆ Messages : 128
❆ Dispo au rp ? : Ouaip !
Puissance : 146

Derrière la cape
Niveau Magique:
7/50  (7/50)
❆ Relations:

MessageSujet: Re: Souffrir ou guérir, faites votre choix. [Terminé]   Lun 5 Nov - 9:31

Et voilà qu'il se retrouvait dans la situation qu'il avait tellement redouté depuis la prise de pouvoir des mangemorts. Malgré tout ses efforts, il n'avait pas pu y échapper. Bon bien sûr, au fond de lui il savait très bien que sa chance ne pourrait pas durer éternellement, néammoins ce n'était pas à cet endroit là qu'il s'attendait à lui tomber dessus. Bon sang, ça faisait déjà pas mal de temps qu'il venait ici et personne ne s'était jamais approché de lui, mise à part quelques rares exceptions. Mais là, non seulement c'était une serpentard et la fille d'une des plus importantes familles du pays, mais en plus ça elle avait été son amie pendant quoi... plus de six ans ? Enfin lui l'avait considèré comme telle en tout cas. Pour ce qui était de ce qu'elle pensait de lui, là c'était plus compliqué. Il devait bien avouer qu'elle était plutôt difficile à cerner, et pourtant, aussi étrange que cela puisse paraitre venant de lui, il n'avait pas pu s'empêcher de s'attacher à elle. Pourtant dieu sait à quel point il pouvait détester la majorité des serpentards, et cela même bien avant que les mangemorts prennent le pouvoir. Pourtant, Abby faisait exception à la règle, et il était bien incapable d'en trouver la raison.

Enfin bon, pour l'instant le problème n'était pas là. Le jeune homme se contentait d'observer la jeune femme avec appréhension par dessus son parchemin, tentant de se faire le plus discret possible. Il aurait mieux fait de se tirer immédiatement après avoir terminé son exposé ! Au moins il aurait évité cette situation embarassante. Et puis pourquoi faisait-il toujours son boulot au dernier moment aussi ? Il aurait terminé ça la semaine dernière il ne serait peut être pas ici, au bord du lac, à tenter de ne pas se faire remarquer par une de ses vieilles amies qu'il tentait désespérément d'éviter depuis un bout de temps ! Encore une fois il avait été stupide...

Pourtant, le regard d'Abby interrompit bien vite le fil de ses pensées. Le jeune homme était comme figé, les yeux plantés dans ceux de la jeune femme. A vrai dire il ne savait pas vraiment comment réagir. Devait-il se replonger dans sa lecture en faisant mine de ne rien avoir remarquer ? Ou bien retourner au chateau peut être... Bah, avec un peu de chance elle se contenterait de baisser les yeux et de faire comme si de rien n'était, ou bien préfèrerait-elle tourner les talons pour retourner à Poudlard. Et pourtant, assez paradoxalement, Garett espèrait qu'elle allait rester. A vrai dire, la simple possibilité qu'elle puisse faire comme si elle ne le connaissait pas lui faisait mal. Il l'appréciait... Enfin il l'avait beaucoup apprécié, plus qu'il ne s'en rendait compte lui même. Après tout en six ans on avait le temps de tisser des liens ! Néammoins il y avait une autre possibilité, encore moins réjouissante. Après tout c'était un sang de bourbe, un être soi disant inférieur aux yeux de beaucoup de serpentards. Et si elle se contentait de lui cracher une insulte au visage à l'instar des autres membres de sa maison ? Non elle ne fairait pas ça. Il la connaissait quand même un minimum, et cela l'aurait beaucoup étonné de sa part. Mais bon...

Un frisson glâcé parcouru sa colonne vertébrale lorsqu'il la vit se diriger vers lui. A dire vrai, il s'attendait au pire. Après tout il ne voyait pas ce qu'elle pouvait bien avoir à dire à un enfant de moldu, et pourtant elle ne le quittait pas des yeux. Lui en revanche ne bougeait pas, se contentant de l'observer d'un air relativement inquiet. Et pourtant... Lorsqu'elle fut à sa hauteur, la façon dont elle brisa la glace le laissa muet. Les yeux légèrement écarquillés et la bouche entrouverte, il la fixa pendant quelques instants sans trop savoir quoi répondre. Quoi, c'était tout ? Elle avait la même expression sur le visage qu'il avait pu souvent observé au cours de sa scolarité. On aurait pu croire que rien n'avait changé, et que le fossé qui les séparait un instant plus tôt avait cessé d'exister à ses yeux. Cependant, malgré sa surprise, Garett ne put s'empêcher de répondre.

- Avec un drap blanc sur la tête j'aurais sans doute été plus convaincant. Lui lança-t-il en souriant malgré lui.

C'était bizarre. Il avait l'impression de revenir plusieurs mois en arrière, comme si tout ce qu'il s'était passé ces derniers temps n'avait été qu'un mauvais rêve. Ce sentiment fut néammoins de courte durée. En effet, le regard, aussi rapide soit-il, que son amie jeta à ce foutu insigne qu'il avait jeté dans l'herbe près de lui était sans équivoque. Il était un sang de bourbe, elle une sang pur. Il était considèré comme un sous produit de la socièté, elle était promise aux plus hautes fonctions de cette dernières. Une ombre passa alors devant ses yeux, et son sourire s'éffaca aussi vite qu'il était venu. Il ne comprenait pas pourquoi elle lui parlait... Non seulement elle s'exposait au jugement de ses paires, mais en plus elle se mettait en danger. En effet, il doutait beaucoup que Blade soit très conciliant à ce sujet. C'était d'ailleurs une autres des raisons qui l'avaient poussé à l'éviter. La dernière chose qu'il voulait, c'était qu'on lui fasse du mal à cause de lui.

La réflexion d'Abby l'empêcha soudain d'aller plus loin dans ses sombres réflexions. La regardant quelques instants, il détourna les yeux sur l'insigne en forme d'étoile posé à quelques pas de lui.

- Disons que ces derniers temps j'étais... occupé à survivre. A vrai dire ça prend plus de temps que je pensais. Lacha-t-il en fixant ce foutu bout de métal vert d'un regard noir.

Il reconcentra alors son attention sur son amie, l'air résigné, et décida soudain de jouer franc jeu avec elle.

- Abby... Pourquoi tu viens me parler ? Tu sais très bien que... Enfin... Tu ne devrais pas, c'est pas très prudent. Dit-il en fixant le visage de la jeune sorcière.

Bon sang ce qu'il la trouvait belle... Cela faisait bien longtemps qu'il ne l'avait pas vu de près, et c'était d'autant plus marquant à présent. A vrai dire il avait déjà caressé l'idée de... Non ce n'était pas possible. Ca ne l'était plus depuis l'arrivé de Blade. Et puis même avant ça aurait été difficile. Après tout il voyait mal Abby le considèrer comme autre chose plutôt que comme un ami.

Secouant la tête pour chasser ces pensées de son esprit, il jeta un coup d'oeil au parchemin qu'il tenait toujours dans la main droite. Il était tellement absorbé par les évènements qu'il avait oublié qu'il l'avait encore sur lui ! Le reposant à côté du reste de son matériel, le jeune homme posa les yeux sur le beau visage qui était devant lui.

c

_________________
The happiness in the freedom, the freedom in the courage.
"Un amour impossible qui devient possible, c'est tout un monde qui s'écroule" - François Brunet. Ҩ tears buried.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbygaëlle Winchester
ஐ élève à Serpentard
avatar

❆ Avatar : Kaya Scodelario
❆ Crédits : SWEET DISASTER
❆ Messages : 252
❆ Dispo au rp ? : ON :D
Puissance : 269

Derrière la cape
Niveau Magique:
7/50  (7/50)
❆ Relations:

MessageSujet: Re: Souffrir ou guérir, faites votre choix. [Terminé]   Lun 5 Nov - 19:35

Abbygaëlle avait décidé de faire le premier pas. Enfin elle s’était sentie un peu forcé de par le fait que leurs regards s’étaient croisés. Elle ne pouvait décidément pas fuir ! Ce n’était pas son genre de détourner le regard de quelqu’un ! Encore moins celui d’un garçon. C’était eux qui détourné le regard, souvent mal à l’aise à cause de son regard perçant… Elle aimait se dire que ses yeux et son sourire était l’une de ses plus belles armes pour gagner un combat. Elle s’était avancée donc vers lui, à sa mine déconfite elle se demanda s’il n’avait pas vu un fantôme… D’où sa réplique sur fait que ce soit un revenant. Abby savait qu’elle prenait un risque en allant lui parler, mais qu’importe elle avait toujours un tour dans son sac pour se dépêtrer de ses mauvais pas.

Au fond d’elle, elle se disait que de toute façon, si les choses tournaient mal, elle pouvait très bien prendre le masque de cette chère fille à papa, une garce de première, se pensant supérieur à tout le monde. Il lui arrivait de le prendre quand elle se sentait observé et il fallait avouer qu’elle était plutôt, voir énormément, douée pour ce qui était d’être sanglante avec les mots. Abby avait le don de faire sortir les gens de leurs gongs, tant dis qu’elle restait d’un calme olympien. En toute sincérité, voir les autres s’énervaient contre elle l’amusait, elle pensait alors qu’ils avaient la faiblesse de se laisser manipuler par ses mots. Oh bien sûr ensuite elle pouvait utiliser leur colère soit pour les détruire, soit pour les motiver… Cela dépendait de la valeur qu’elle donnait à cette personne.

La jeune Serpentard avait été déçu par le comportement du garçon lorsque les mangemorts avaient pris le pouvoir… Elle l’aurait cru plus combatif… Moins lâche… En réalité elle avait été blessée dans sa fierté qu’il n’ose pas venir lui parler malgré les sanctions qui allaient pouvoir lui tomber dessus… La réalité était donc bien triste à attendre… Comme pour se rattraper elle se dit qu’elle n’avait pas encore fait un assez bon boulot de manipulation sur lui… Même si au fond d’elle, elle savait depuis longtemps que son envie d’en faire un de ses jouets avait disparu depuis bien longtemps… Bref.

Le jeune répliqua alors à sa boutade, pour l’instant gentille. Cependant, il n’était pas au meilleur de sa forme et Abby avait bien l’intention de le faire un peu plus… dynamique ? Il avait un peu déprimé le garçon… Ah oui !! L’une des qualités de la jeune fille était qu’elle décelait rapidement les émotions des autres, après tout sinon comment voulez-vous les manipuler correctement ?


« Convaincant ? J’aurais plutôt dit pathétique, mais après c’est surement une question de point de vue » ajouta-t-elle avec un sourire amusé pour lui signifier qu’elle était bien partie pour le taquiner ! Cette histoire de drap blanc lui faisait en réalité pensée à ses Halloween auquel elle avait participé… Et ceux qui avait un drap blanc était le plus a plaindre ! En effet les pauvres ne voyaient pas grand-chose et se cognaient souvent ce qui était, il fallait bien l’avouer, très drôle à regarder !

Abbygaelle avait retrouvé un peu de sa gaité, c’était fou combien lui parlait lui faisait plaisir… Enfin ça bien sûr elle ne l’avouera surement jamais à part si elle voulait mourir… Oui, là elle l’avouerait à son père…

Alors qu’elle avait réussi a le faire sourire, cela disparu… Abby ne comprit pas tout de suite pourquoi, trop occupé à penser que ses agissements pouvaient lui coûter cher… Elle qui avait caressait l’espoir qu’ils auraient pu faire comme avant… Elle mit ses mains dans les poches de son sweet bleu nuit pour se donner un peu de contenance. CE fut lorsqu’elle vit son regard se posait sur son insigne verte qu’elle comprit alors pourquoi son sourire avait disparu… Elle avait eu le malheur de faire la même chose que lui… Cela lui avait surement rappeler leur rang respectif… Abbygaelle s’agaçait du comportement du jeune homme… Pourquoi restait-il si penaud ? Pourquoi ne se révoltait-il pas ?! Oh elle ne montrait pas son énervement… Mais elle allait un peu plus lâcher sa langue de vipère du coup…

Ses paroles la surprirent, mais encore une fois elle ne laissa rien paraître… Décidément elle était passée maître dans la maître de ses expressions faciales. Elle lâcha un rire sans joie.


« Ah je vois ! Oui il paraît que ce n’est pas facile pour tout le monde ! ça doit être l’hiver qui approche ! » dit-elle en haussant négligemment les épaules.

Oh quelle blague de mauvais goût ! Elle savait que ce qu’elle venait de dire n’était pas des plus drôle, mais d’un coté ça avait le mérite de dédramatiser la situation. Elle faisait semblant que rien n’avait changé… Cela devait perturber le jeune homme, mais elle ne voulait pas revenir à la réalité…

Malheureusement, la raison et la curiosité du Serdaigle ne furent pas d’accord avec elle. Ce crétin mit les deux pieds dans le plat et lui demanda pourquoi elle lui parlait… Elle serra les poing dans son pull, essayant d’enfermer son agacement. Elle allait d’abord lui répondre qu’il avait raison elle ne devrait pas être ici et tout simplement tourner les talons sans un mot, mais cette solution ne lui convint pas… Ensuite elle se dit qu’elle pourrait lui répondre que la vi était un jeu pas très prudent, mais que comme on allait forcément perdre elle préférait jouer les imprudentes, mais elle se dit que fasse à un dépressif ce n’était pas la meilleurs chose à dire non plus… Après un petit moment de silence elle se décida enfin pour une option. Elle souffla et dit alors d’un ton nonchalant.


« Oui je sais, mais je me dis que tu n’as qu’à reprendre ton air terrorisé de toute à l’heure quand je suis venue à ta rencontre et on croira que je te fais la misère. Remarque je devrais peut-être sortir ma baguette pour faire plus vrai t’en penses quoi ? » Demanda-t-elle d’un air faussement idiot qui lui donnait une image d’enfant innocent. De plus son sourire provocateur n’en était que plus radieux, elle le taquinait jusqu’à ce qu’il explose et ça l’amusait. Elle aurait pu s’énerver, mais c’était loin d’être son genre.

Cependant, elle décida d’à son tour jouer franc jeu et son sourire s’éminçait jusqu’à disparaître. Elle haussa de nouveau les épaules et leva les yeux au ciel.

« Après si tu veux que je respecte mon rang et mon sang dis le moi tout de suite. Je le ferai y a pas de soucis pour ça. En plus je sais très bien martyriser les gens ! Encore plus les garçons il paraît. Mais sincèrement je ne comprends pas pourquoi tu t’acharnes à poser tes yeux sur ce truc vert alors que tu as une parfaite créature comme moi devant toi ! » dit-elle le plus simplement possible du monde.

Elle ne pensait mot de ce qu’elle disait mais elle préférait terminer sur quelque chose de joyeux.. ; Abby aimait la bonne humeur, l’humour et tous ce qu’il s’en suit et ce n’était pas un petit symbole a la noix, la mauvaise volonté de Garett qui allait la faire changer, même les coups ne la faisait pas changer.

c

_________________


« i was in the wrong place at the wrong moment. »
" Chose your last words,
This is the last time,
Cause you and I,
We were born to Die."
(c) Myuu.BANG!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garett J. Viridian
ஐ élève à Serdaigle
avatar

❆ Avatar : Steven R. McQueen
❆ Crédits : Sunshine Kiwi
❆ Messages : 128
❆ Dispo au rp ? : Ouaip !
Puissance : 146

Derrière la cape
Niveau Magique:
7/50  (7/50)
❆ Relations:

MessageSujet: Re: Souffrir ou guérir, faites votre choix. [Terminé]   Lun 5 Nov - 20:36

Viridian avait encore du mal à réliser qu'il parlait bien à Abbygaëlle Winchester. La fille qu'il s'était promit de tout faire pour l'éviter, celle-là même à qui il n'avait pas parler depuis déjà un sacré bout de temps ! Et bien si, elle était devant lui, amlgré le fait que ce soit une serpentard elle avait décidé d'enguager la conversation. C'était... Etrange, il n'y avait pas d'autre mot. A dire vrai Garett se demandait où était le piège. C'était trop beau, trop facile, trop... Inattendu ? Le problème venait en fait surtout de là, bien qu'il ne s'en rende pas encore tout à fait compte. Après tout en quoi un sang de bourbe tel que lui pourrait-il bien intéresser la jeune femme ? Le mystère restait entier. Pourtant, malgré tout cela, Garett était heureux d'entendre à nouveau sa voix. Il l'avait certe évité pendant un temps, mais c'était pas vraiment par choix. Enfin c'était une façon de parler, disons plutôt que c'était le contexte qui lui avait forcé la main.

Pourtant, et malgré la présence de la jeune femme, Garett n'arrivait pas à reprendre l'attitude qu'il avait avant que tout cela n'ai commencé. En effet, depuis ce jour là, le jeune homme n'avait cessé de s'iinquièter pour ses proches et pour lui même, en se désespèrant de voir dans quelle direction allait le monde des sorciers. Il s'était alors au fil du temps encore un peu plus replié sur lui même qu'il ne l'était déjà, et cela s'était ressenti autour de lui. Mais quoi ? Que pouvait-il faire d'autre ? Après tout la plupart des élèves dans sa situation se laissaient martyriser sans opposer aucune résistance par peur d'agraver les choses. Bien qu'il n'en fasse pas partie, il devait bien avouer qu'à part envoyer paître quelques serpentards de temps en temps, il ne faisait pas grand chose de plus pour arranger la situation. Oh bien sûr il aurait voulu faire plus ! Mais il n'avait actuellement aucun moyen à disposition qui lui aurait permis. Et puis il y avait aussi le fait qu'il ne soit pas vraiment dans ce qu'on pourrait appelé un état d'esprit "combatif", ce qui posait aussi quelques problèmes.

Néammoins malgré cela, le jeune homme ne pouvait tout simplement pas s'empêcher de répondre aux provocations d'Abby. A vrai dire ce n'était pas la première fois. En effet depuis le jour où ils s'étaient rencontrés, les deux jeunes gens n'avaient cessé de s'échanger divers piques la plupart des fois où ils s e voyaient, et bien que cela se soit fait le plus souvent à l'initiative de son amie, Garett le lui rendait bien ! Cette conversation le replongeait ainsi à une époque qui lui semblait bien lointaine maintenant, malgré le fait que tout cela ne soit pas si vieux que ça. On aurait presque eu l'impression que l'épée de Damoclès qui lui pendait au dessus de la tête depuis quelques temps avait disparu. C'était un sentiment plutôt plaisant, même si il se doutait bien que cela n'allait pas durer très longtemps.

- Que veux tu, j'ai jamais été très doué pour les déguisements. Et puis j'ai rien d'autre à disposition.. Répondit-il sur le même ton.

Ils auraient sans doute pu continuer comme ça pendant un long moment si leur attention ne s'était pas porté sur cette breloque verte qu'il avait retiré de sa veste noir en arrivant ici. Ils étaient marqués comme des bêtes et personne ne bougeait le petit doigt pour sindigner de ce traitement. C'était révoltant ! Mais pourtant... Garett savait pertinemment que les gens qui osaient critiquer le système en place jouaient avec leur vie. Il ne pouvait pas vraiment leur en vouloir, mais au moins cela lui permettait-il d'évacuer sa colère lorsque le besoin s'en faisait sentir. Enfin bref, toujours est-il qu'il avait perdu son sourire, et le visage qu'il tourna alors vers son interlocutrice affichait maintenant une expression impassible. Laissant échapper un petit rire où se mêlaient amusement et amertume, Garett se décida soudain à se lever pour se mettre à sa hauteur. Enfin, façon de parler. Néammoins il conserva le petit sourire qui venait d'apparaitre à la réflexion de la jeune femme. Au moins elle avait réussi à le dérider un peu ! Malgré tout, le rire de la jeune femme le blessa, même si il tenta de n'en laisser rien paraitre. Après tout il était vrai qu'elle n'avait pas ce problème. Elle n'était pas persécuter par ces tarés de mangemorts elle ! Elle ne voyait sûrement pas les choses de la même façon que lui. Son visage se durcit ainsi d'une manière presque imperceptible, mais il continua comme si de rien n'était.


- Ouais, et bizarrement certains ont l'air de beaucoup mieux supporter la saison ! Lanca-t-il avec une pointe de cynisme dans la voix. J'aimerais beaucoup connaitre leur secret, ça me faciliterait la vie. Euh... En fait ça me permettrait surtout de la garder.

A vrai dire il avait faillit ajouter une réflexion sur le sang, mais il s'était bien vite raviser lorsqu'il s'était souvenu qu'elle était elle même de sang pur. Après tout c'était pas de sa faute, tout comme ce n'était pas la sienne d'être né de parents ne possèdant aucuns pouvoirs magiques. Bref, toujours est-il que dans les situations où il était en mauvaise posture, le jeune homme affectionnait tout particulièrement ce genre de plaisanteries un peu... douteuses. Et puis ça lui permettait de relativiser un peu, histoire de dédramatiser la situation un minimum.

Néammoins un problème subsistait. Le serdaigle n'avait en effet toujours pas cerner les intentions de la jeune femme, et il devait bien avouer que celles-ci étaient encore bien troubles, sans compter qu'elle n'y faisait aucune allusion. Elle savait bien dans quel merdier le monde se trouvait pourtant ! C'est ainsi qu'il se jeta à l'eau et lui posa la question, qu'elle éluda après quelques instants de silence où ils se fixèrent en chien de faience. A vrai dire cela n'aurait pas du l'étonner mais bon... Ses tentatives de provocations continuaient de plus belle cependant ! Et à la mention de son air terrorisé de tout à l'heure, le jeune homme détourna les yeux en jetant un petit coup d'oeil au lac qui s'étendait derrière Abbygaëlle, petit sourire gêné aux lèvres. Elle devait sûrement croire qu'elle lui avait fait peur parce que c'était une serpentard, et pourtant les raisons qui l'avaient poussé à réagir ainsi étaient un peu plus compliqués que cela. D'ailleurs c'étaient les mêmes qui lui avaient fait prendre la décision de l'esquiver durant tout ce temps. Néammoins il n'avait ni l'envie ni le courage de lui en parler. Sans compter que comme il la connaisait, elle trouverait sans doute cela stupide.


- J'en pense que je serais obligé de tirer ma propre baguette pour te jeter un sort. Lacha-t-il en haussant les épaules. D'ailleurs ça m'embêterait pas mal, je préfèrerais réserver ça aux mangemorts.

Le sourire en coin qu'il afficha en reposant les yeux sur elle ne laissait pourtant planer aucun doute sur ses intentions. Il plaisantait bien évidemment ! Enfin... Pour ce qui était des mangemorts il était on ne peut plus sérieux, mais il ne fallait pas être un génie pour le comprendre. Il sentit néammoins quelques sueurs froides en réalisant ce qu'il venait de dire à voix haute. Ca c'était pas un truc à sortir en présence de n'importe qui ! Et malgré le fait qu'il connaisse relativement bien la jeune femme, il était toujours possible qu'elle rapporte ses paroles à quelqu'un... Mais bizarrement il lui faisait confiance. Enfin bien sûr il n'avait pas été assez prudent et il s'en voulait d'avoir sortit ça de cette façon, mais se sentant en confiance il n'avait pas réflèchit. Quel imbécile...

Soudain son visage changea d'expression et perdit le sourire qu'elle arborait jusqu'à présent. Elle devenait sérieuse, et de l'avis de Garett ça ne sentait pas bon du tout. Bon ce ne fût pas si terrible que ce à quoi il s'attendait mais le jeune homme perdit tout de même son sourire. L'air impassible, il se contenta de jeter un énième coup d'oeil à son fameux insigne vert avant de croiser les bras devant lui.


- Loin de moi cette idée. Si tu veux tout savoir tu es bien la première serpentard à ne pas se comporter en parfait imbécile pour la simple raison que leurs parents ont des baguettes.. Lacha-t-il en laissant échapper un petit sourire contrit. Quand à ce bout de métal... Disons que j'aime bien la couleur. Et puis c'est bien assortit à mon teint ! Termina-t-il d'un air quelque peu amusé.

A vrai dire il n'avait aucune envie de s'appitoyer sur son sort maintenant. Et puis elle avait raison non ? Se morfondre ici à regarder ce truc n'allait pas arranger les choses ! Il pestait contre la plupart des élèves et plus généralement des gens qui ne bougeaient pas le petit doigt alors que leurs libertés leur étaient peu à peu retirés, mais que faisait-il de plus ? Il se morfondait... Viridian pesta intérieurement contre lui même. Il n'était qu'un sombre crétin ! Il sentit alors quelque chose se ranimer en lui. C'était une sensation difficile à décrire, et pourtant elle était bien réelle. Fixant la jeune femme alors qu'un large sourire apparaissait sur son visage, il attendit sa réaction.


c

_________________
The happiness in the freedom, the freedom in the courage.
"Un amour impossible qui devient possible, c'est tout un monde qui s'écroule" - François Brunet. Ҩ tears buried.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbygaëlle Winchester
ஐ élève à Serpentard
avatar

❆ Avatar : Kaya Scodelario
❆ Crédits : SWEET DISASTER
❆ Messages : 252
❆ Dispo au rp ? : ON :D
Puissance : 269

Derrière la cape
Niveau Magique:
7/50  (7/50)
❆ Relations:

MessageSujet: Re: Souffrir ou guérir, faites votre choix. [Terminé]   Mar 6 Nov - 21:06

Abbygaëlle Winchester gardait son sourire si intrigant, il ne la quittait jamais, c’était l’une de ses règles. En réalité, ce sourire faisait partie de cette image qu’elle s’était créer pour se protéger des autres et aussi pour ses représentations en tant que jeune fille du grand homme qu’était Monsieur Winchester. Ce délicieux sourire en perturbait plus d’un et elle en était assez fière c’était pourquoi elle l’utilisait volontiers. Sa victime du jour était ce cher Viridian. Aussi improbable soit-il, si elle était venue à ça rencontre c’était aussi car elle voulait de ses nouvelles… Après tout elle savait qu’être né de parents moldus n’était pas des plus facile depuis que Blade avait pris le pouvoir… Oh bien sure officiellement c’était car elle ne supportait pas qu’on l’ignore, ou tout du moins qu’on l’évite. Abbygaelle aimait qu’on la regarde, surtout si c’était pour lui lancer des regards admiratifs.

Elle lui sourit, amusée, lorsqu’il lui répliqua qu’il n’avait jamais été très doué en déguisement. A dire vrai, pour la jeune fille c’était également le cas, mais elle se gardait bien de lui dire. Qui plus ait elle réussissait toujours à contourner les difficultés avec de la ruse et un peu de manipulation, mais ça elle se gardait bien de le lui dire.

Bref. La jeune Serpentard fut heureuse de remarquer que le jeune homme n’avait pas perdu son sens de la répartie. Pourtant elle ne pouvait que trouver que son regard était éteint… Il lui manquait quelque chose, quelque chose avait disparu et cela l’intriguait… Elle se rendit rapidement compte que le jeune homme semblait avoir perdu sa vitalité et tout simplement l’espoir en l’avenir. Intérieurement cela la peine. Oh vous allez surement dire que pour elle son avenir était tout tracé et qu’il était radieux ! Et que par conséquent elle ne pouvait en rien compatir avec le jeune homme puisqu’elle ne pouvait pas savoir ce qu’il ressentait…. Mais dans un sens vous vous seriez trompé. Abbygaëlle avait toujours eu un caractère fort et ne s’était jamais laissé démonté par quoique ce soit et c’était ça qui la rendait triste… Le fait que Garett se laissait faire, se laisser aller comme si la situation était inchangeable… Mais une chose était sure pour la belle, tout pouvait changer. Après tout Blade était arrivé au pouvoir et il pouvait très bien en descendre aussi vite qu’il était monté… Seulement, les gens avaient peur, ils avaient perdu l’espoir comme le Serdaigle… C’était dans ces moments-là qu’elle trouvait que l’espèce humaine était beaucoup trop fragile. La sang pure décida alors qu’il était temps pour Garett de se rendre compte que son état était tout simplement pitoyable et inadmissible ! Si il voulait montrer que les « Sang de Bourbe » n’étaient pas des êtres inférieurs il devait relever la tête plutôt que de la baisser comme un esclave !

Le jeune homme décida de se lever, c’était déjà un début, il avait l’air moins avachi et désemparé. Elle recula légèrement pour ne pas être trop proche de lui. Aussi bizarre soit-elle, elle n’osait pas trop le toucher… Cela n’avait rien avoir avec le fait qu’il soit né des moldus, ça avait toujours été comme ça… Depuis le début, elle s’était interdite de l’approchait de trop près car elle savait qu’elle pourrait facilement tomber dans le panneau… Parce qu’il fallait bien avouer qu’il était mignon… DE plus si elle était trop près de lui, elle voyait vraiment qu’il la dominait par sa taille, ce qui avait le don de lui faire perdre ses moyens… Elle détestait qu’on baisse trop le regard pour l’observer…. En plus elle se sentait alors inférieur et fragile… Comme si elle était sous la protection d’un plus grand que soit. Bref, elle détestait ça.

Touché. Pensa la jeune fille fière d’elle. Lorsqu’elle vit le visage de son ami se durcir elle comprit qu’elle avait réussi à le titiller sur un sujet sensible. Elle savait depuis le début que le jeune homme vivait mal le nouveau régime, en même temps comme la plupart sauf ceux qui faisait partis des privilégiés comme elle. Tout du moins, elle remarqua qu’elle avait touché une corde sensible et le cynisme dans sa voix lui confirma son hypothèse. Elle se contenta de sourire, presque amusée, à ses paroles acerbes et haussa négligemment les épaules, lui signifiant clairement qu’elle n’était pas concernée. Cela devait surement l’énerver dans un sens, mais c’était le but recherché après tout. Elle l’avait amené la ou elle le voulait et le laissait planté face à ses paroles qui semblaient bien dérisoires au vu de son comportement de toute à l’heure… Mais ça il n’avait surement pas encore fait le lien. Elle hésita un instant à ajouter une petite réplique sanglante qui était, tout à fait digne de sa maison : « Notre secret est d’avoir le sang plus dur », mais elle se ravisa se rappelant que la période dans laquelle ils vivaient n’étaient pas assez légère pour que Garett apprécie cette mentalité héritait de ses parents.

Alors qu’elle restait silencieuse, le jeune homme en profita pour poser la question qui semblait lui brûler les lèvres depuis tout à l’heure. Elle aurait vraiment aimé qu’il se taise et qu’ils continuent comme si de rien n’était. C’était ça dont elle avait besoin elle, oublier la réalité, oublier que son père était de retour, oublier qu’elle avait utilisé un sort pour masquer les coups encore douloureux. Cependant, elle ne baissa pas les yeux, elle resta égale à elle alors qu’au fond d’elle Garett l’avait déçu… Elle avait cru en lui, pensant qu’il allait pouvoir lui faire oublier un instant que les choses avaient changé…. Elle lui répondit d’abord d’un ton humoristique. Commençant à imaginer une histoire des plus épiques ! La mention de son air terrorisé le fit détourner le regard… Elle avait donc bien deviné… Il avait peur d’elle… Ou tout du moins de ce que ses paires pouvaient lui faire si jamais il lui parlait… Etrangement, elle sentit son cœur se serrait… Elle aurait cru que leur amitié était peut-être plus importante aux yeux du jeune homme et que ce n’était pas la menace qui allait le faire reculer… Mais elle avait eu tord… Et elle détestait avoir tord… D’un côté c’était compréhensif, il voulait surement se protéger et protéger sa famille… Quelle idiote d’avoir cru que rien n’allait changer entre eux… Mais comme un dernier présent en guise de ses années passées ensemble, elle avait décidé de le remettre sur le bon chemin, ou tout du moins de lui donner assez d’élan avec un coup de pieds aux fesses.

Alors qu’il plaisantait, il eut l’imprudence de dire qu’il voulait éliminer les mangemorts… Son sang, aussi pure soit-il, ne fit qu’un tour et se glaça. Une ombre noire passa dans son regard vert perçant et elle l’observa en silence pendant quelques secondes, se jaugeant du regard.


" Me faire menacer d'une baguette alors qu'au final je venais juste pour que tu m'aides en métamorphose ? C'est un peu cruel tu ne penses pas ?" demanda-t-elle avec sa nonchalance habituelle. Elle avait pris l'excuse du cours de méta... En même temps, des la première année il l'avait aidé dans cette matière dont elle avait tout simplement horreur...

Elle effaça ensuite son sourire et commença son speech un peu plus sérieux, bien qu’il ne se finisse sur une note d’humour. Elle laissait planer le doute sur ses intentions et sur ses convictions… Après tout elle ne pouvait pas dire à tout le monde ce qu’elle pensait, elle ne pouvait pas le dire tout court même.

Il vit le regarde de Garett se posait de nouveau sur l’insigne et leva les yeux au ciel. Ce geste ne faisait que confirmer ce qu’elle venait de dire… Les paroles qu’il lâcha ne lui plurent pas du tout, son regard se fit plus perçant et son sourire provocateur plus froid.

« Si tu veux tout savoir, tu es bien comme les autres à mettre tout le monde dans le même sac, comme un parfait imbécile. Bravo Sage Serdaigle, tu te permets de juger sans même chercher plus loin que ton bout du nez. Après si tu trouves que le vert verdâtre de cette insigne est bien assorti à ton teint je pense sincèrement que tu devrais aller voir un médecin. » ajouta-t-elle avec un petit sourire provocateur moins froid. C’est qu’elle s’amuserait presque de la situation. Elle se dirigea ensuite d’un pas léger vers l’insigne et la ramassa de ses doigts délicats pour se tourner vers Garett et s’approcher dangereusement de lui. Elle s’avança jusqu’à ce que ses lèvres soit au creux de son oreille gauche et lui chuchota d’une voix suave, à en faire frissonner plus d’un.

« Et qui te dit que je ne suis pas l’une des serviteurs de Blade ? Une mangemort ? » demanda-t-elle en lâchant le dernier mot comme on aurait dit le nom de Lord Voldemort il y a quelques années. Sa voix était étrange et pouvait presque paraître menaçante… Peu de personnes lui avaient déjà entendu ce ton. Elle se recula brutalement et lui sourit toujours, plongeant son regard indéchiffrable dans le sien avant de poser son regard sur l’insigne qu’elle ouvrit pour ensuite l’approcher de la veste du jeune homme.

« Tu sais Garett, Tu devrais faire plus attention à ce que tu dis, cela pourrait tomber dans de mauvaises oreilles."

Elle lui sourit de nouveau, mais cette fois-ci d’un ton beaucoup plus amicale, il avait perdu sa froideur et sa fausse menace… Cette fille allait réussir à le rendre fou avec ses émotions changeantes qui ne permettaient pas de savoir ce qu’elle pensait. Elle finit par accrocher la petite insigne et la tapota légèrement.

« Je pense qu’il vaut mieux pour toi que tu la portes pour l’instant. Essaye de faire un peu plus attention à toi. »

Son sourire était toujours présent, mais ses yeux fixés ses mains sur sa veste. Elle était perdue dans ses pensées… Pensant que ce qu’elle faisait pourrait lui apporter beaucoup d’ennuie. Sans plus attendre, elle tourna alors les talons, sans lui adresser un dernier regard… Sa chevelure de jais volant légèrement sous à cause du léger vent. Soudain, elle s’arrêta et tourna la tête vers lui avant de lui dire.

" N'ai pas honte de tes origines. Chacun n'a pas forcément la vie dont il rêve, mais c'est à lui de faire en sorte que ça change"

Puis elle continua son chemin, avec élégance, comme si rien ne s’était passé, comme si elle n’avait jamais parlé à l’un de ses « pourritures de sang de bourbe. »
c

_________________


« i was in the wrong place at the wrong moment. »
" Chose your last words,
This is the last time,
Cause you and I,
We were born to Die."
(c) Myuu.BANG!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garett J. Viridian
ஐ élève à Serdaigle
avatar

❆ Avatar : Steven R. McQueen
❆ Crédits : Sunshine Kiwi
❆ Messages : 128
❆ Dispo au rp ? : Ouaip !
Puissance : 146

Derrière la cape
Niveau Magique:
7/50  (7/50)
❆ Relations:

MessageSujet: Re: Souffrir ou guérir, faites votre choix. [Terminé]   Mer 7 Nov - 9:17

La discussion continuait bon train, et le jeune homme commençait un peu à retrouver son aplomb de la période qui avait précèdé l'arrivée de Blade, malgré le fait qu'il ne s'en rende pas encore pleinement compte. Bon d'accord il n'était pas encore au meilleur de sa forme, mais on pouvait déjà ressentir une amélioration malgré tout. Abbygaëlle réussissait petit à petit à lui redonner un peu d'énergie, et bien qu'il doutait qu'elle ne s'en rende vraiment compte, Garett lui en était reconnaissant. Ce n'était pas en s'appitoyant sur son sort qu'il allait pouvoir arranger les choses ! Certe il ne voyait pas encore vraiment ce qu'il pouvait faire, mais marcher la tête haute serait déjà une belle avancée. Déprimer ne rendrait service à personne, et surtout pas à lui même. D'accord, lui et les autres personnes dans sa situation étaient mal barré on ne pouvait pas le nier, et la situation ne risquait pas de s'arranger à court terme, mais et alors ? Il pouvait se battre. Il le devait même ! Et ce n'était pas quelques réflexions de mauvais gout ou encore cette saleté de morceau de métal qui allait l'en empêcher.

Malgré tout ça les deux jeunes gens poursuivaient leurs échanges de plaisanteries de plus ou moins mauvais goùt, et le moins que l'on puisse dire c'est que cela avait le mérite de détendre l'atmosphère. Un "sang de bourbe" et une sang pur se parlaient tranquillement sur le bord du lac, une scène qui aurait pu paraitre tout à fait banale il y a quelques temps, malgré le fait que ce soit une serpentard, mais dans le contexte actuelle les choses étaient bien différentes. Toujours est-il que le sourire qu'il réussit à lui décrocher en lui parlant du mal qu'il avait la plupart du temps à trouver une déguisement convenable lorsqu'il en avait besoin lui fit un effet bizarre. A croire que tout n'avait pas changer entre eux, comme il avait pu le croire au premier abord... Cette pensée réjouissante le réjouit quelque peu, et un petit sourire se déssina de nouveau sur son visage. Il n'était pas amusé non. Il ne se moquait pas d'elle non plus. Il était juste... Content ? Oui, même si c'était un peu stupide de le présenter de la sorte.

Ce petit moment de détente fut pourtant de courte durée. En effet, lorsque l'attention de Garett fut attiré par le rapide regard de son amie sur l'étoile verte qu'il portait la plupart du temps sur lui, une vague d'amertume de déversa sur lui. Ce symbole représentait à lui seul l'ensemble des craintes et de la colère du serdaigle. Une sourde colère qu'il retenait en lui depuis l'attaque du chateau et dont il n'avait même pas conscience. Le régime en place faisait tout pour pourrir la vie des gens tel que lui, et cela le révoltait au plus haut point ! Et pourtant... Il ne l'avait pas souvent montré. Néammoins il avait été quelque peu blessé par la réaction de la jeune femme à ses paroles, ce qui ne l'empêcha pas, après s'être redressé devant elle, de poursuivre sur le ton de la plaisanterie tout en cherchant à l'atteindre avec une nouvelle remarque, relativement cynique. La réaction de la jeune femme ne fut pas celle à laquelle il s'attendait. Enfin bon, en même temps il ne savait pas vraiment à quoi il aurait du s'attendre en fait, mais le fait qu'elle ne lui réponde même pas le prit au dépourvu. Un sourire, un haussement d'épaules et... C'est tout ? Rien de plus ? Bon sang cette fille avait vraiment le don pour le perturber... La fixant quelques instants, il finit par baisser rapidement baisser les yeux vers ses mains en se raclant la gorge d'un air quelque peu gêné avant de reposer les yeux sur elle. Il se sentait un peu idiot devant ce silence, et le fait qu'elle continue de le fixer avec ce regard guogenard qui la caractérisait tant n'était pas fait pour arranger les choses. Il était gêné oui ! Mais aussi un peu agacé. Elle ne semblait pas se sentir concerné et sa réaction lui avait légèrement porté sur les nerfs. Il ne trouva pourtant rien à ajouter, ce qui ne fit qu'accentuer sa gêne. Il aurait presque été amusé par son mpouvement de recul lorsqu'il s'était redressé si la situation n'avait pas tourné ainsi.

Ce fut d'ailleurs ce qui le poussa à redevenir sérieux. Pourtant, Abby ne semblait pas l'entendre de cette oreille. Ils s'échangèrent encore une fois un certain nombre de pique avant que Garett laisse échapper une réflexion sur les mangemorts, qu'il regretta presque aussitôt. Après tout qu'est ce qu'il lui disait qu'elle était digne de confiance ? Le fait qu'il la connaisse depuis six ans et qu'il la considère comme une amie ? Bon sang, n'était-il pas au courant que la situation avait changé du tout au tout ? C'était le genre de chose qui pouvait entrainer son éxecution dans l'heure qui suivait. Le silence tendu qui s'en suivit ne fut d'ailleurs pas pour le rassurer. Il fixa son visage, tentant de percevoir ce qu'elle pouvait bien penser. Elle sembla faire de même, le regard plus froid qu'à l'accoutumée... Et encore une fois, sa réaction le prit de cours. Il laissa échapper un sourire soulagé en la regardant, les yeux emplit d'un amusement non feint. Un jour, cette fille le rendrait fou...

- Désolé, j'suis un peu à cran ces temps-ci. Lacha-t-il d'un air taquin. Je vois que tu t'es toujours pas arrangée niveau méta' en tout cas. Termina-t-il d'un air gentiment moqueur.

Le ton devint soudain beaucoup plus sérieux, néammoins Garett ne pu s'empêcher de faire une remarque vis à vis de l'attitude globale des serpentards qu'il avait pu observer jusqu'à présent. Il se rendit immédiatement compte qu'il avait fait une erreur. Et pourtant, il pensait chacun des mots qu'il venait de sortir. Après tout excepté de très rares exceptions, cette maison était pour lui rempli de personnes peu recommandables et imbus de leur personne. D'accord, peut être n'était-ce là qu'un vulgaire cliché, mais il avait déjà eu tellement eu d'altercations avec les élèves de cette maison qu'il lui était difficile de penser autrement. Ses paroles le firent rougir quelque peu, et une chaleur très désagréable se répendit autour de ses joues, pourtant il ne détourna pas les yeux, et un sourire sans joie s'étira sur ses lèvres.


- T'as raison, je suis un parfait imbécile. Je suis tout à fait d'accord avec toi sur ce coup là. Lacha-t-il en tentant de prendre un air désinvolte, cherchant à la provoquer. Encore une fois t'as raison. Ce serait sans doute beaucoup mieux assortit aux robes de ta maison. Continua-t-il, arborant à son tour un petit sourire provoquant.

Sourire qu'il perdit pourtant bien vite au profit d'un regard interrogateur lorsqu'il la vit se diriger vers l'insigne vert des sang de bourbe se trouvant encore dans l'herbe, à quelques pas de lui. Ses sourcils se plissèrent d'autant plus lorsqu'il la vit revenir vers lui avec le dit insigne dans les mains. A vrai dire il ne voyait pas très bien ce qu'elle voulait bien faire avec ça. Le jeter dans le lac ? Ca aurait été une bonne idée mais c'était peu probable. Peut être que... Ses réflexions s'interrompirent lorsqu'elle ne fut plus qu'à quelques centimètres de lui, et il se figea carrément lorsqu'il sentit son souffle chaud près de son oreille. Bon sang mais qu'est ce qu'elle faisait à la fin ? Il n'eu pas très longtemps à attendre. Au son de sa voix, le jeune homme sentit une sueur glacé lui couler dans le dos. Le visage fermé, fixant l'horizon, il réflèchissait aux implications de ces mots. Son amie, une mangemort ? C'était... Totalement invraissemblable. Et ce ton... Bon sang c'était à vous glacer le sang ! C'était d'ailleurs ce qu'il venait de lui arriver, aussi impur soit-il.

Elle recula alors, se plantant juste devant lui, plongeant son regard dans le sien. Il ne savait pas si il aurait du trouver son sourire rassurant, mais une chose était sûr, ce n'était pas le cas. Le visage toujours aussi inexpressif, bien qu'ayant les sourcils légèrement réhaussés. Il ne comprit pas tout de suite ce qu'elle fit lorsqu'elle lui accrocha le bout de métal sur sa veste, et il lui fallut encore plus de temps pour que son cerveau capte les paroles que venait de pronnoncer la jeune femme. Fronçant les sourcils, il se contenta de fixer son amie pendant quelques instants, la bouche entrouverte. Sa voix venait de reprendre son timbre habituel, et elle s'accordait même le luxe de lui adresser un sourire. Il ne comprenait absolument plus rien... Son cerveau était comme bloqué, incapable de réagir. Il ne sentit même pas les tapotements sur la droite de son torse. Ce fut seulement lorsque Abby reprit la parole qu'il revint à la réalité.


- Euh... Oui... Oui ! Je vais éssayer. Se contenta-t-il de répondre d'un air troublé après quelques instants de silence.

Il la regarda ensuite s'éloigner, cherchant quelque chose à ajouter, en vain... Mais alors qu'il allait détourner le regard, Abby l'interpella de nouveau. Le visage fermé, il écouta les derniers mots qu'elle lui adressa, et malgré qu'il ne le montra pas, il lui en fût reconnaissant. Elle venait littéralement de lui donner un énorme coup de pied aux fesses, et cela ne pouvait que le faire réflèchir. Ouvrant la bouche pour parler, il se ravisa soudain, la voyant s'éloigner à grandes enjambées en direction de Poudlart. Caressant l'insigne indiquant la nature de son sang, Garett détourna son regard et observa les eaux du lac. Il ne comptait pas rentrer tout de suite. Il avait besoin de calme. De calme pour réflèchir... beaucoup réflèchir.


c

_________________
The happiness in the freedom, the freedom in the courage.
"Un amour impossible qui devient possible, c'est tout un monde qui s'écroule" - François Brunet. Ҩ tears buried.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbygaëlle Winchester
ஐ élève à Serpentard
avatar

❆ Avatar : Kaya Scodelario
❆ Crédits : SWEET DISASTER
❆ Messages : 252
❆ Dispo au rp ? : ON :D
Puissance : 269

Derrière la cape
Niveau Magique:
7/50  (7/50)
❆ Relations:

MessageSujet: Re: Souffrir ou guérir, faites votre choix. [Terminé]   Mer 7 Nov - 13:38

La situation semblait complétement surréaliste… Alors que les mangemorts avaient pris le pouvoir et que les sang de bourbe étaient devenus leur victime, Abbygaelle Winschester faisait exactement le contraire de ce que lui ordonnait son camp… C’est-à-dire discuter tranquillement avec cette race inférieure… Seulement, la jeune femme n’était pas de leur avis et même si elle ne le clamerait jamais haut et fort elle avait profité d’une opportunité, qui ne se représenterait peut-être plus, pour aller aborder l’un de ses anciens amis. Au départ ce cher Garett Viridian était simplement un jeu… Elle s’était souvent pris de remarques quant au fait qu’elle le côtoyait et la jeune fille avait toujours répondu à ces personnes que le serdaigle était son jouet et qu’elle le manipulait dans le but de s’en servir au bon moment… Elle se souvenait encore de leur première rencontre… Ils ne savaient alors rien l’un de l’autre, mais le destin avait voulu qu’ils soient dans le même wagon… Elle se souvenait encore des rires, des piques et des sourires échangeaient… A cette époque ils ignoraient encore qu’ils ne faisaient pas parti du même monde… Ce fut à la fin de sa seconde année qu’elle s’était réellement rendu compte qu’elle s’était laissée prendre à son jeu…

La jeune femme avait alors prit deux visages… Celui d’une vraie amie d’un côté et de l’autre celui d’une Serpentard manipulant un jeune garçon… Se souvenant de leur passé elle pensa tout de suite aux aides que lui avait fourni le garçon pour certaine matière… Il était doué et plutôt patient avec elle pour lui expliquer quelque chose… Oh c’était une fille intelligente ce n’était pas ça ! Mais elle avait un peu de mal à se concentrer et sa présence lui avait permis de canaliser ses pensées sur une chose… Et puis elle avait tellement horreur de la métamorphose… La belle avait décidé d’ignorer plus au moins les remarques désobligeantes du garçon. Après tout pourquoi devrait-elle s’obliger à y répondre ? Si elle était venue ici c’était bien pour oublier son rang… Seulement, Garett n’était pas d’accord avec ça… Abbygaelle Winchester, fille unique d’un grand noble, mangemort et de sang pur… Même le Serdaigle lui renvoyer cette réalité… Sa nœud lui serra le ventre… Elle se rappelait alors que son père n’était jamais loin… Et qu’elle était destinée à devenir mangemort… En effet, son père avait bien décidé à ce que sa fille devienne une partisante du prince des ténèbres… Bientôt elle aurait cette marque horrible sur le poignet…

Elle fit comme si rien ne se bousculait dans sa tête, elle avait toujours été douée pour cacher ses sentiments et ses tourments… Elle changea pourtant de ton de voix à la suite des paroles acerbes de son ami. Il était temps de le remettre à sa place. Il voulait avoir une sang pure en face de lui il allait être servi. Le rouge qu’elle vit lui monter aux joues lui donna une légère pointe de gaité. Elle avait gagné encore une fois. Seulement, malheureusement pour lui, il décida de ne pas en rester là et relança ce qu’il voulait être une pique. Mettant ses mains dans les poches, la jeune fille le regarda de haut en bas et le sonda avant de lui répondre avec nonchalance et un petit sourire provocateur et amusé. Il pensait avoir gagné et pourtant ce n’était que le début pour Abby.

« Oh moins pour une fois on est d’accord sur quelque chose ! De un que tu es un imbécile et de deux que cet insigne irait beaucoup mieux à nos robes pour marquer notre supériorité ! »

Le jeune homme avait été servi. Il voulait une SErpentard ? Une sang pur ? Une peste ? Elle savait aussi jouer ce rôle sans problème elle avait été à bonne école après tout. Un petit sourire arrogant s’était alors dessiné sur ses lèvres pour ensuite faire son beau numéro sur les mangemorts. Elle était assez fière de son coup vu la raideur de son corps et de son visage… Elle eut alors une terrible pensée… Ce disant qu’un jour ces mots seraient devenue vrai… Après tout la seule personne a qui elle n’avait jamais réussi à tenir tête voulait qu’elle devienne l’un d’entre eux… Comment y échapper ? Elle ne le pouvait pas. Elle continua son petit numéro qui avait apparemment l’effet estompé. C’était une bonne chose, au moins elle aura réussi à le faire quitter son état de léthargie. Le fait qu’il lui dise qu’il essayerait de faire attention à lui valu un regard doux l’espace d’une seconde… Peut-être ne l’avait-il pas remarquer, mais l’espace d’un instant elle n’avait pas réussi à contrôler ses yeux si expressif et la tendresse s’y était lu…

Une fois l’affaire fini elle commença à partir, lâchant au passage une dernière petite recommandation… Et elle continua a s’éloigner le cœur lourd… Elle se dit alors que c’était fini… Qu’il ne devait voir en elle qu’une sang pur, une serpentard et donc par définition une ennemie des nés moldus… Qu’importe… Elle savait au fond elle qu’elle avait réussi à le réveiller et c’était ce qui comptait… Il allait enfin pouvoir se protéger… Quant à elle ? Subir.

c

_________________


« i was in the wrong place at the wrong moment. »
" Chose your last words,
This is the last time,
Cause you and I,
We were born to Die."
(c) Myuu.BANG!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Souffrir ou guérir, faites votre choix. [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Souffrir ou guérir, faites votre choix. [Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» :: Fiches terminées - Signalez votre fiche terminée
» Lena K. Sunamoon ~ Fée de la lune et du soleil à votre service ! {terminé}
» Marie, dame de Saint-Méchin à votre service [Terminé]
» Ephrem, nouveau professeur pour votre plaisir [terminée]
» Ryll Hotem, Terraformeur, à votre service ! [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallen in the Darkness :: LE FAMEUX MONDE DE POUDLARD :: Extérieur de Poudlard-
Sauter vers: